Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le HCR salue l’éradication de l’apatride dans les Grands Lacs

La Région des Grands Lacs vient d'adopter une Déclaration sur l’éradication de l’apatridie. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) salue la signature de cette Déclaration.



Cyr Modeste Kouamé, Représentant du HCR en République du Congo
Cyr Modeste Kouamé, Représentant du HCR en République du Congo
Validée lors du Comité Régional Interministériel de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) par les Ministres des Affaires Etrangères de l’Angola, du Burundi, de la République Centrafricaine (RCA), de la République du Congo, de la République démocratique du Congo (RDC), du Kenya, du Rwanda, du Soudan, du Soudan du Sud, de la Tanzanie, de l’Ouganda et de la Zambie, cette Déclaration a été adoptée 19 octobre 2017 par les Chefs d’Etats et de Gouvernements. C'était lors du 7ème Sommet de la CIRGL.
 
Intitulé «Déclaration de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs sur l’éradication de l’apatridie», le document s’accompagne d’un Plan d’action comportant des objectifs à atteindre afin de lutter efficacement contre l’apatridie dans la région. Il encourage les Etats membres à adhérer à la Convention de 1954 relative au statut des apatrides, et à la Convention de 1961 sur la réduction de l’apatridie.
 
«Nous accueillons avec satisfaction la signature de cette Déclaration, qui est le résultat d’un long processus et qui démontre la parfaite collaboration entre le HCR et les différents États membres de la CIRGL. Je tiens également à saluer le rôle déterminant et la disponibilité du Secrétariat Exécutif de la CIRGL. La signature de cette Déclaration et sa mise en œuvre auront un effet positif dans la lutte contre l’apatridie dans la région», a déclaré le Représentant du HCR en République du Congo, Cyr Modeste Kouamé.
 
Par l’adoption de cette Déclaration, les États membres de la CIRGL s’engagent dans une approche commune à éliminer l’apatridie dans leur région. L’action des États membres et de la CIRGL s’inscrit dans le cadre de la campagne décennale lancée par le HCR en 2014 pour l’éradication de l’apatridie dans le monde.
 
Les causes de l’apatridie étant multiples, il y a des milliers de personnes à risque d’apatridie dans la région des Grands Lacs. En rappel, l’apatridie entrave la jouissance de l’ensemble des droits fondamentaux de la personne énumérés dans les instruments internationaux, dont la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.
 
Selon le Représentant du HCR en République du Congo, la signature de cette Déclaration « est une étape importante mais l’essentiel du travail reste à faire ».
 
Il a rassuré que «conformément à son mandat, le HCR ne ménagera aucun effort pour poursuivre son appui à la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs dans le cadre de l’éradication de l’apatridie. J’appelle toutes les parties prenantes à jouer pleinement leur rôle afin de mettre fin à l’apatridie d’ici fin 2024.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22303 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12633 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces