Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

L’association Urgence Rurale lance un programme de révolution agricole

L’organisation non gouvernementale (ONG) ’’Urgence Rurale’’ a lancé un programme d’appui à l’augmentation de la production et à la commercialisation des cultures vivrières dénommé «Programme de révolution agricole accélérée» (PRAA). Ce programme vise à booster la production des cultures vivrières à grande échelle, en vue d’une agriculture responsable constituant un capital.



Urgence Rurale en action sur le terrain
Urgence Rurale en action sur le terrain
La vision de l’Urgence Rurale à travers ce programme est orientée vers la résolution de la question de l’emploi, de l’insécurité alimentaire et de la misère en milieu rural, en se focalisant sur le secteur agricole, poumon de la diversification de l’économie. En effet, face aux maux amers caractérisés par une forte demande et une production nationale quasiment inexistant et devant le besoin crossant et pressant des populations, Urgence Rurale a initié des nouvelles stratégies et méthodes de production.
 
Le lancement du PRAA intègre cette politique. L’objectif de ce programme est d’accompagner la population vers une vie meilleure, en faisant que des familles rurales deviennent de véritables producteurs agricoles. Le programme devra permettre d’augmenter la production des cultures vivrières grâce à la création des villages coopératifs, consécutive à l’instauration techniques agricoles modernes et à la mise en œuvre de la politique de la révolution agricole. Laquelle politique agricole est axée sur les pôles de production dans dix départements
 
Il est question de promouvoir une agriculture de proximité, écologiquement saine, socialement équitable, économiquement viable. A travers le PRAA, Urgence Rurale veut créer l’esprit de compétition au sein des groupements durables de l’agriculture d’intérêt familial (GDAIF), afin de briser la spirale infernale dans laquelle s’enferment nombreux acteurs du secteur développement agricole.

Nombreux défis à relever
 
Autant de défis à relever dans ce programme, parmi lesquels : le manque d’infrastructures de stockage, de moyens roulants pour le transport des produits agricoles, de machines perfectionnées pour l’agriculture, des intrants de qualité et des semences améliorées, de maisons rurales destinées à la formation. A cela s’ajoutent les difficultés d’accès au financement agricole à cause des garanties exigées par les banques ; le manque de base vie pour les chevaliers de la terre ; le manque de locaux adéquats dans les zones du projet. La lutte contre les changements climatiques fait aussi partie des défis à relever.
 
Conçu pour répondre à la problématique de l’aide et d’assistance au développement de la population vulnérable, le PRAA vise à faire fonctionner plusieurs GDAIF sur un même site, reparti en tas. Le but est de relancer l’économie rurale et d’intensifier la pratique de développement agricole au sein des villages coopératifs par filières de cultures vivrières. Il s’agit, en d’autres termes, de reconstruire une base productive capable d’améliorer la sécurité alimentaire et les conditions de vie des populations, et d’améliorer la fourniture des matières premières aux industries de transformation existantes ou qui seront créées.

Philsin Wandza, le président de l'Urgence Rurale examinant les dossiers
Philsin Wandza, le président de l'Urgence Rurale examinant les dossiers
Les résultats attendus
 
De ce programme, Urgence Rurale s’attend à des résultats suivants : l’’établissement d’un cadre de concertation permanente et l’animation d’un système de pilotage, de suivi d’information et de communication du développement rural ; la création des pôles de production pour l’appui technique de proximité et la diffusion des savoir-faire ; la création des villages agricoles par filières d’activités et la mise en place du processus d’intégration de ces filières ; la mise en place des entrepôts de stockage et de commercialisation des cultures ; la création des sites d’approvisionnement en boutures ; la création d’emplois ; la réduction de l’exode rural par l’insertion et la réinsertion socioéconomique des jeunes en milieu local.
 
Les principales missions du PRAA sont : l’identification des personnes ressources et création des coopératives agricoles ; la formation des formateurs des exploitants agricoles ; Elaboration des projets agricoles ; la recherche de financement ; la facilitation de l’octroie des intrants aux exploitants agricoles ; la production, stockage et commercialisation de : cossette de manioc, banane, maïs ; la création du magazine ‘’Les Chevaliers de la Terre’’ pour la visibilité des actions des exploitants agricoles.
 
Parmi les partenaires ciblés par l’ONG pour réaliser ce projet, figurent le ministère congolais de l’Agriculture, de l’Elevage et de la pêche ; la FAO ; la Banque mondiale ; le PNUD ; le PAM ; le FIDA ; le PDARP ; le PADEF ; la BAD ; l’Union Européenne ; et d’autres donateurs et sponsors.
 
L’ONG ’’Urgence Rurale’’ regroupe en son sein 50 coopératives à raison de 10 membres chacune. Elle a Bureau exécutif national, des coordonnateurs des pôles de production dans les dix départements, et un coordonnateur du pôle de l’extérieur y compris un collège de onze experts en qualité de formateurs. Ces structures ont pour mission essentielle de mobiliser 500 groupements par département, à raison de 10 membres par famille, soit 5.000 exploitants agricoles. Les dix départements donneront un effectif de 50.000 exploitants.
 
Les 500 exploitants formés par onze experts ont pour mission de produire de semences améliorées, d’apporter les moyens techniques et logistiques aux familles rurales rassemblées au sein des Groupements durables de l’agriculture d’intérêt familial (GDAIF) pour intensifier l’action d’une grande révolution agricole dans les villages. L’objectif est de faire que la production en cultures vivrières puisse répondre en quantité suffisante et en qualité aux besoins pressants de la population et satisfaire la demande du marché national.

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 16172 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 9119 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces