Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

L'UA adopte quelques réformes internes


Brazzaville, 18 novembre – (CONGO-SITE) - Le 11ème sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) s’est achevé dimanche 18 novembre à Addis-Abeba (Ethiopie) par l'adoption de quelques réformes internes de l’organisation panafricaine.



Ce sommet regroupe une vingtaine de chefs d’Etat et de gouvernement, dont le Rwandais Paul Kagame, également président en exercice de l’UA ; le Sud-Africain Cyril Ramaphosa ; l’Invoirien Alassane Ouattara ; le Guinéen Alpha Condé, le Nigérien Mahamadou Issoufou ; le Tchadien Idriss Deby Itno.

Les dirigeants africains se sont accordés pour la refonte de l’UA, en vue de la rendre plus efficace et partager le travail avec les organisations régionales et les États. L'exécutif sera revu, la Commission de l'UA non seulement sera plus indépendante, mais aussi sera réduite à huit membres, contre dix actuellement.

Cette réforme permettra de faire appliquer les décisions que les dirigeants eux-mêmes adoptent. Le président de la Commission doit devenir le véritable patron de son administration. Il sera toujours élu par les chefs d'État ; tandis que ses commissaires le seront par les ministres des Affaires étrangères.

Les candidats au poste suprême de l'exécutif UA passeront par un processus digne du secteur privé : présentation du CV en ligne, profession de foi, débat télévisé et grand oral face aux dirigeants. L’objectif étant de sélectionner des politiques et techniciens compétents.

L’autre mesure adoptée porte sur le renforcement des sanctions contre les États mauvais payeurs. Ces pays pourraient désormais êtres privés de parole à l'exclusion complète du pays des instances de l'UA.

La réforme doit s'appliquer de manière progressive. Les sanctions financières sont en vigueur dès maintenant. La réforme de la Commission concernera la prochaine équipe qui sera élue en janvier 2021.

L'équipe de Moussa Faki Mahamat doit plancher sur une nouvelle organisation interne d'ici le sommet de juin prochain à Niamey, au Niger. Il s’agira de déterminer le travail chacun et le coût de ce travail.

Cependant, les chefs d’Etat et de gouvernement n’ont pas adopté des mesures sur le nouveau barème des contributions justement. Cette question a été repoussée à février 2019.

Valère Lékoumou



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15962 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 8994 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces