Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Jeux africains /La 11è édition à Brazzaville : Des histoire et un périple continental

Les Jeux africains, grand rendez-vous sportif en Afrique, marqueront à Brazzaville leur 11è édition réunissant plus de 6.000 athlètes de 50 pays qui vont concourir durant deux semaines (4-19 septembre 2015) dans 23 disciplines sportives.



Le rendez-vous de Brazzaville revêt un cachet particulier, puisqu'il célébrera le 50è anniversaire du lancement des premiers jeux africains organisés en 1965 (18-25 juillet) dans cette même capitale, en présence de plus de 3.000 athlètes représentant 30 pays.

Ces jeux contribueront à l'édification de l'Afrique unie dans la mesure où ils favorisent le rapprochement des peuples en donnant l'occasion aux jeunes des différents pays, engagés sous le signe de la loyauté, de la compréhension réciproque et de l'amitié dans les mêmes disciplines sportives, de mieux se connaître et de mieux se comprendre.

Forts de cette première expérience, celle de 1965, les responsables africains décidèrent, lors d'une réunion qui a regroupe les représentants de 27 pays, de confier au Mali, l'organisation en 1968, de la 2ème édition. Toutefois, les troubles qui avaient émaillé la vie politique au Mali à cette époque, avaient contraint les responsables du sport africain à solliciter le Nigeria pour organiser l'édition. Celle-ci sera tenue finalement en 1973 avec la participation d'athlètes de 36 pays dans 10 disciplines. Le cycle olympique de quatre ans, n'étant toujours pas respecté, enregistre encore un retard.

Les Jeux africains ont connu un parcours chaotique, ayant du mal à trouver à chaque fois une ville d'accueil, les ressources financières nécessaires à une telle organisation, et un équilibre dans les disciplines proposées. La 3è édition a eu lieu à Alger (13-28 juillet 1978), avec la présence de 38 pays présents dans 12 sports. Encore une fois, l'édition d'après (la 4è), prévue en 1983, n'a pu se tenir dans les délais pour des contraintes financières. Elle est avait retardée à l'année 1987. C'est au Kenya qu'échoit l'organisation de l'édition qui a enregistré la participation de 39 pays. A partir de l'année 1987, le CSSA a décidé de se pencher, sérieusement, sur le devenir des jeux afin d'assurer leur déroulement dans le cycle olympique et mettre un terme aux hésitations et des tergiversations d'un bon nombre de pays pour organiser les jeux. Les jeux africains gagnent en régularité A l'instar de l'Algérie qui a tenu ses engagements, l'Egypte devient quatre ans plus tard le seul pays à s'être engagé sans hésitation pour organiser dans les délais impartis la 5è édition du 20 septembre au 1er octobre 1991.

Dès lors, les jeux ont gagné en régularité puisque le Zimbabwe avait également organisé dans les délais la 6è édition en septembre 1995, alors que l'Afrique du sud, qui a fait son retour sur la scène sportive continentale, avait dès lors assuré l'Afrique de la tenue de la 7è en 1999 à Johannesburg. Pour la 8e édition (4-19 septembre 2003), les pays du continent se donnent rendez-vous à Abuja au Nigeria, où avaient eu lieu d'inoubliables Jeux, sur le plan sportif ou organisationnel.

Environ 6000 athlètes de 48 pays, répartis sur 22 sports, étaient présents à Abuja. L'édition d'après (9è) à Alger (11-23 juillet 2007), avait constitué une occasion pour évaluer le niveau du sport en Afrique en prévision des JO-2008 de Pékin. 9150 athlètes, issus de 53 pays étaient au rendez-vous dans 27 disciplines, ce qui marquera un nouveau record de participation qui n'a pas été pulvérisé à Maputo, quatre ans après (3-18 sept 2011), un rendez-vous ayant réuni les athlètes de 48 nations qui ont concouru dans 26 disciplines sportives.


Source : La Nation (Quotidien)



Commentaires articles

1.Posté par judi le 04/09/2015 15:25
Chaque activité a son histoire. C'est à partir des erreurs qu'on évolue! Telle est l'histoire des jeux africains qui évolue par erreur corrigée. Plus, les année avancent, plus il y a progrès. vive les jeux africains.

2.Posté par Jean-Dominique Atsé Oko le 08/09/2015 19:40
Naturellement comme le dit Mr Judi une activité à son histoire concernant celle des jeux africains les erreurs du passées ont servies de beaucoup de modification de nos joues actuels il sied de rappeler que les progrès de ces jeux ont énorme vues le jours

3.Posté par Jean OKONY le 10/09/2015 17:19
Les jeux africains ne sont pas seulement un simple jeu comme peuvent le dire certains mais plutôt un message de panafricanisme via le sport afin de rassembler tout un peuple et continent dans l'amour, l'unité et la paix pour vibrer au rythme de la même ambiance. Et cette fois ci ces jeux dépasseront donc le cap de 1965.

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 21145 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12010 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces