Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Hommage : un document audiovisuel perpétue la mémoire d’Edith Lucie Bongo Ondimba



Brazzaville, 12 mars – (CONGO-SITE) – Retour sur la vie d’Edith Lucie Bongo Ondimba, c’est ainsi que l’on pouvait qualifier le film documentaire d’une heure dix minutes, projeté dans la soirée du 10 mars à Oyo.



Edith Lucie Bongo Ondimba
Edith Lucie Bongo Ondimba
Dans les jardins de l’hôpital général Edith-Lucie-Bongo-Ondimba, à Oyo, et en présence du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, la projection a fait comprendre aux spectateurs que l’ex-première dame du Gabon avait donné une orientation à sa vie.

Le film réalisé par le producteur de l’émission "Grand Angle" sur Télé Congo, Patrice Bimbeni, a été l’avant-première de l’édition spéciale de cette émission consacrée à honorer Edith Lucie Bongo Ondimba. Cette projection a permis de faire un recul sur les ambitions de celle qui aura été à la fois dans sa vie, fille aînée du président Denis Sassou N’Guesso et épouse du chef de l’Etat gabonais. Elle qui aimait  à répéter qu’elle n’était pas venue sur terre en touriste.

Dans cette perspective, disait-elle, il faut réussir son ambition, c’est-à-dire mettre « toute son énergie au profit des causes justes ». Elle voulait donc faire œuvre utile, afin que l’argent du contribuable africain soit utilisé pour l’édification de l’Afrique. C’est ainsi que les images projetées montrent l’engagement d’Edith Lucie Bongo Ondimba dans la lutte contre le VIH/sida. Elle était tellement déterminée qu’elle avait  apporté  sa contribution à la création, en 2002, à Genève, de l’Organisation des premières dames d’Afrique pour la lutte contre le sida. Elle en a assuré la première présidence pendant deux ans.

Les moments les plus pathétiques dans ce film,  ce sont les témoignages de l’illustre disparue faits par Denis Sassou N’Guesso,  Antoinette Sassou N’Guesso, Seydou Badian, ainsi que  bien d’autres personnalités qui ont connu et côtoyé Edith Lucie Bongo Ondimba. Ces témoignages se convergent vers la complicité que cette grande dame entretenait non seulement avec son père, mais également  avec les différents membres de son entourage.

Telle une étoile polaire, Edith Lucie Bongo Ondimba aura été une princesse au destin clair. Elle a été membre de l’Association Médecins du monde, une organisation non gouvernementale pour laquelle elle présidait l’antenne du Gabon. Elle a été également présidente d’honneur de la Société gabonaise de pédiatrie et de la Société française de médecine.

La voix des sans voix, son combat a traversé les frontières du Gabon et du Congo. Elle mit au cœur de son action le bonheur des plus démunis. D’où, cette production débouche sur une leçon : la nécessité de pérenniser l’œuvre d’Edith Lucie Bongo Ondimba, de génération en génération, au bénéfice des personnes vulnérables en Afrique.
 Source : http://www.adiac-congo.com; du 11 mars ; par la Rédaction

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso