Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

ENI-Congo présente ses projets sur les énergies renouvelables

Le directeur général d’ENI-Congo, Lorenzo Fiorillo, a présenté récemment aux bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, les projets sur la production des énergies renouvelables et de l’électricité à base du gaz, que sa société entend développer en République du Congo.



Le premier projet concerne la production de l’électricité à base du gaz à Pointe-Noire. L'objectif est de renforcer la production nationale en électricité et de rendre ce produit disponible et accessible au plus grand nombre de la population.
 
Le deuxième projet porte sur la production des énergies renouvelables. Lorenzo Fiorillo a indiqué qu’à travers ce projet, ENI-Congo produira de l’énergie de qualité à base des panneaux solaires. Ce projet contribuera aussi à la préservation de l’environnement et à la lutte contre les changements climatiques.

Lorenzo Fiorillo a rappelé qu’un centre de recherches d’excellence en la matière est en construction à Oyo, dans le département de la Cuvette. Le coût des travaux s’élève à 30 millions de dollars, entièrement financés par la société ENI Congo. Ces fonds sont non récupérables, selon les termes du contrat conclu entre les deux parties.
 
Il s’agit d’un centre à caractère national et africain, qui vise à promouvoir les énergies renouvelables en apportant un appui aux chercheurs et étudiants orientés vers la biomasse, l’environnement, les déchets, les roches, l’eau. Il vise aussi à encourager le développement des applications en énergie renouvelable.

« Nous nous orientons aujourd’hui vers d’autres secteurs d’activités. Une manière pour nous de voir plus loin», a souligné Lorenzo Fiorillo. Il a rappelé depuis 2011, sa société a mis en œuvre un projet portant production des sables bitumineux. Conformément à son cahier de charges, la société  a réhabilité quinze écoles et onze centres de santé intégrés.

ENI Congo a cofinancé à hauteur de 300 milliards francs CFA, la construction de la Centrale à gaz de Djeno de Pointe-Noire. Avec une capacité de 300 méga watts, cette centrale a résolu le déficit énergétique dans la partie sud du Congo. Elle a également permis d’alimenter la mine de Zanaga (département de la Lékoumou), l’usine de potasse dans le Kouilou, des champs pétroliers ainsi que d’autres installations.
 
Le bureau de l’Assemblée nationale a été représenté lors de la présentation de ces projets par son président Isidore Mvouba ; celui du Sénat par son vice-président, Michel Mahinga.

Valère Lékoumou


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22909 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12970 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces