Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : plus de 60 milliards FCFA pour les importations des médicaments

Brazzaville, Congo (CONGOSITE) – Le Directeur de la pharmacie et du médicament, Boniface Okouya, a fait savoir le week-end dernier lors d’une rencontre avec les pharmaciens que les importations des médicaments au Congo sont estimées à plus de 60 milliards de francs CFA. Selon lui, le Congo est parmi les rares pays d’Afrique à ne pas disposer de laboratoire de contrôle de qualité de médicaments.



Photo d’illustration
Photo d’illustration
L’objectif de cette rencontre était d'annoncer les réformes pharmaceutiques prises par le gouvernement. Celles-ci visent, entre autres, à faire adopter la loi pharmaceutique au parlement ; rendre accessible le médicament de qualité à la population ; renforcer le partenariat public/privé ; mettre en place la commission d’homologation des médicaments ainsi que lutter contre les faux médicaments ; créer une commission nationale de lutte contre les faux médicaments.

‘’Le Congo dépense soixante milliards francs CFA pour l’importation de médicaments’’, a déploré le directeur de la Pharmacie, qui a souligné que la population congolaise est victime des laboratoires clandestins et de la magouille des personnes véreuses.

Boniface Okouya a fait savoir que sa direction envisageait d'améliorer ses prestations en octroyant des autorisations d’exercice, des autorisations de mise sur le marché, le cadrage des prix des médicaments dont certains sont classés comme médicaments de confort et subissent une imposition abusive.

« La direction de la pharmacie et du médicament prendra soin de signer des accords de partenariat avec les laboratoires d’assurance de qualité des médicaments de la sous-région et la centrale humanitaire médico pharmaceutique de Clermont Ferrant, en France, pour que les analyses qualitatives et quantitatives des produits de certaines agences de médicaments soient effectuées », a-t-il expliqué. 

Les pharmaciens ont sollicité, par la voix du vice-président du Syndicat national des pharmaciens du Congo, le Dr Clément Edmond Mampouya, la diligence pour la création d’une commission nationale interministérielle d’octroi des autorisations de mise sur le marché : le dysfonctionnement dans la prise en charge des produits périmés par la direction des pharmacies, la rupture prolongée de certains vaccins, l’imposition abusive par les services de douane d’une TVA sur certaines vitamines qui conduit à l’augmentation des prix, etc.

D'autres doléances ont porté sur l’amélioration du climat et des rapports de travail entre l’administration et l’ensemble des institutions pharmaceutiques, l’accessibilité et la sécurisation du médicament pour tous.

Diane Ondélé


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22909 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12970 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces