Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : le nombre d’agents civils de l’Etat réduit


Brazzaville, 27 novembre - (CONGO-SITE) - Le Conseil des ministres du 26 novembre 2018 a rendu publics le rapport relatif au recensement physique des agents civils de l’Etat, lancé le 31 octobre 2016 et réalisé sur l’ensemble du territoire national et dans les missions diplomatiques et consulaires du Congo à l’étranger.



Le compte du conseil des ministres précise que ce recensement avait, entre autres, pour objectifs principaux la maîtrise des effectifs des agents civils de l’Etat en vue d’assurer la rationalisation des profils et une meilleure répartition technique et géographique des personnels, dans le but de promouvoir des services publics de qualité ; la maîtrise de la masse salariale ; la maîtrise statistique, tant quantitative que 1452 qualitative des agents civils, afin de donner à l’Etat des outils utiles à la gestion des personnels  et d’améliorer l’efficacité de son action ; et la mise en place d’une administration moderne et performan4te, au service du développement ainsi que des besoins des usagers.

Le rapport indique que 71.548 agents civils de l’Etat avaient été pris en charge par la Solde à la date du 31 décembre 2016 ; 64.156 agents civils ont été recensés au 1er juin 2017 ; 62.701 agents ont été dénombrés au titre des résultats provisoires, après le traitement du Fichier des agents recensés (après retrait des matricules doubles ou erronés).

La confrontation entre l’effectif initial des agents payés à la Solde et celui de 62.701 agents dénombrés lors du recensement, a permis de dégager un nombre de 8.847agents qui ne se sont pas présentés au recensement. Parmi ces agents qui ne se sont pas présentés, on comptait :

- 6.399 agents civils de l’Etat, dont 673 en activité, 4.525 agents non identifiés à leurs postes de travail et 1.201agents retraités, décédés, ou en double emploi.L’incidence financière des agents non identifiés s’élève à 1 milliard 183 millions 455 382 francs CFA ;

- 2.448 agents non gérés par la Fonction publique (hautes personnalités, politiques, responsables administratifs non fonctionnaires, magistrats, auditeurs de justice et agents du personnel local des ambassades du Congo à l’étranger) ;

- 61.868 agents civils de l’Etat en activité ont été identifiés à la date du 30 avril 2018, à l’issue des opérations d’assainissement des résultats provisoires et du traitement des réclamations ;

- 1.842 agents ont été admis à faire valoir leurs droits à la retraite au cours de la période d’avril à octobre 2018, leur retranchement portant les effectifs à60.026 agents civils de l’Etat en activité à la date du 1er novembre 2018 ;

- 738 agents seront admis à faire valoir leurs droits à la retraite en novembre et décembre 2018, ce qui portera les effectifs à 59 288 agents civils de l’Etat en activité à la date du 1er janvier 2019.

Des constats qualitatifs

Le Conseil des ministres a affirmé que le recensement a permis de constater que : - La fonction publique congolaise s’approche, de manière heureuse, d’une prise en compte paritaire du genre. Ainsi, la proportion d’agents civils se répartit à 51% pour les hommes contre 49% pour les femmes, avec une tendance affirmée à la féminisation accrue dans l’avenir, compte tenu de départs à la retraite qui concerneront davantage les agents hommes ;

- Une répartition inéquitable des effectifs, laquelle se traduit par des zones de forte concentration en ressources humaines (Brazzaville et Pointe-Noire) et des zones très faiblement pourvues à l’intérieur du pays, où le déficit en personnel a favorisé le recours aux bénévoles, notamment dans l’enseignement et la santé ;

- Une répartition disproportionnée des agents entre les trois catégories : catégorie I (cadres supérieurs) : 37% ; catégorie II (cadres moyens) : 59% ; catégorie III (agents subalternes) : 4% ;

- Une forte tendance au vieillissement des effectifs de la Fonction publique : 0,80% dont l’âge est inférieur à 25 ans ; 13,74% dont l’âge est compris entre 26 et 34 ans ; 48,96% dont l’âge est compris entre 35 et 49 ans ; 36,49% dont l’âge est supérieur à 50 ans. Ce vieillissement a pour conséquence logique une prévision de départs à la retraite qui est la suivante : 12.677 départs à la retraite dans les cinq prochaines années, soit 21% des effectifs actuels, les ramenant à moins de cinquante mille agents civils de l’Etat ; 21 003 départs au total dans les dix ans, soit 34% des effectifs.

Au lancement de ce recensement, le 31 octobre 2016, les agents civils de l’Etat étaient au nombre de 71.548. Ils seront 59.288 à la date du 1er janvier 2019.

Gall Moumbéti



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15933 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 8974 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces