Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : le FESPAM a désormais un magazine

Le Commissariat général du Festival Panafricaine de Musique (Fespam) a présenté le 20 avril à Brazzaville, le premier numéro de magazine du Fespam, intitulé "FESPAM MAGAZINE". C’était au cours d’une conférence de presse. Ce magazine a été créé dans le souci d’assurer la visibilité des activités du Fespam et celles de ses partenaires.



Congo : le FESPAM a désormais un magazine
"FESPAM MAGAZINE" est un espace d’expression pour tous les professionnels de la musique. Il paraitra tous les deux mois et sera distribué gratuitement.

Le premier numéro fait un aperçu général sur les différentes activités du FESPAM et un bilan artistique des éditions passées.

Ce magazine sort vingt-un ans après la création du Fespam. Il compte douze pages, qui parlent du FESPAM. Le sommaire présente l’éditorial et les titres comme: "Le Fespam, qu’est-ce que c’est?" ; "L’historique" ; "Descente du ministre de la culture et des arts" ; "Le COMG à l’écoute" ; "Le symposium… "; "Le muse panafricaine… " ; "En guise de bilan artistique";  "Les publications du Fespam".

Créé en 1996, le Fespam est un rendez-vous culturel et scientifique d’échanges. Il regroupe tous les deux ans à Brazzaville : des professionnels de musique, des sciences et des arts  autour d’un thème d’un thème précis.

Le Fespam est organisé par le gouvernement de la République du Congo sous l’égide de l’Union Africaine (UA), en partenariat avec les organisations et organismes ci-après : UNESCO ; CIM, CICIBA ; EPA, AFRICAM….

A chaque édition, plusieurs activités sont organisées, à savoir : des spectacles musicaux ; le symposium ; le marché de la musique Africaine (MUSAF) ; le concours de beauté miss Fespam ; l’exposition d’instruments traditionnels et d'autres activités connexes et touristiques.
 

Diane Ondélé



Commentaires articles

1.Posté par leslie obomadoki le 21/04/2016 09:38
Une initiative très salvatrice en tout cas. Les choses sont entrain d'être établies .

2.Posté par Dulcinée le 21/04/2016 10:23
Une initiative très encourageons félicitation car du jour au lendemain le Congo est entrain d'avancé.

3.Posté par max goma le 21/04/2016 11:59
DOTER FESPAM D'UN MAGAZINE C'EST PRENDRE A BRAS LE CORPS L'AVENIR DE CE FESTIVAL QUI PERMET DE VALORISER LA CULTURE AFRICAINE DANS SA GLOBALITE.

4.Posté par max goma le 21/04/2016 12:03
le FESPAM est vecteur fort de l'identité africaine. Les autorités politiques doivent mettre en place des stratégies qui permettent de pérenniser le FESPAM . Vive le Congo.

5.Posté par LE PAYS DABORD le 21/04/2016 12:04
le FESPAM doit être vulgarisé et connu à l'échelle mondiale.

6.Posté par Moukouyou Severin le 21/04/2016 12:05
CE MAGAZINE PERMETTRA DE RENDRE FESPAM PLUS VISIBLE DANS LE MONDE.

7.Posté par blancard oba le 21/04/2016 12:08
le FESPAM EST UNE GRANDE RICHESSE ET UNE BELLE AVENTURE POUR LE CONGO. IL FAUT DONC TOUT FAIRE POUR QUE CE FESTIVAL N'AILLE PAS A VAU-L'EAU.

8.Posté par LA CAUSE le 21/04/2016 12:40
Une grande première pour cette grande institution qui prône la visibilité culturelle du Congo et de l' Afrique en générale, ce magazine permettra de retracer et reproduire ce qu' a été les évènements et l' essence du fespam tous le long chemin parcouru par cette institutiion " FESPAM "

" j' ai dit " !

9.Posté par junior olembo le 21/04/2016 13:15
Dans le souci d'assurer la visibilité du FESPAM,le commissaire général a jugé bon et utile de l'apparition d'un magazine afin de couvrir toutes les activités passées et qui auront lieu du FESPAM.Tout ceci dans un but de faire véhiculer la culture africaine dans le monde à travers tous les sens afin de le rendre plus effective

10.Posté par Paul MASSAMBA le 26/04/2016 17:09
valorisons la musique et les artistes congolais dans le FESPAM; Les Brazzavillois et autres spectateurs du Fespam garderont ces images de l’édition 2016. Le stade sera plein comme d’habitude. L’événement peine encore à attirer des touristes. Ce qui est vrai, entend-on, ont moins le cœur à la fête.

11.Posté par Ngoma le 27/04/2016 14:29 (depuis mobile)
Ntumi n''est pas un artiste, il faut l''arrêter et le juger. Notre service de sécurité y veillera.

Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22896 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12964 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces