Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo-Brazzaville : la gestion de la RN1 confiée à une société privée


Brazzaville, 2 mars – (CONGO-SITE) – Denis Sassou N’Guesso, le Chef de l’Etat congolais, a lancé officiellement la mise en concession de la route nationale numéro 1 (RN1). C’était le 1er mars 2019, au poste de péage de Lifoula, à une trentaine de kilomètres au nord de Brazzaville.



Denis Sassou N'Guesso payant sa taxe de péage à Lifoula
Denis Sassou N'Guesso payant sa taxe de péage à Lifoula
Désormais, c’est la société privée, dénommée La Congolaise des Routes (LCR), qui assurera la gestion de cette route. LCR, selon la fiche technique la présentant distribuée lors de la cérémonie, est une société concessionnaire et titulaire du marché de la concession.
 
Elle est en partenariat avec plusieurs sociétés internationales, parmi lesquelles China State Construction Overseas et Egis Road Operation. Le premier partenaire (China State Construction Overseas) est un sous-traitant dédié à la maintenance. Tandis que que le second (Egis Road Operation) est dédié à l’exploitation.
 
 Inaugurée en février 2016, la RN1 relie Brazzaville et Pointe-Noire, sur une distance de 535 km. Les travaux de sa construction ont coûté plus de 700 milliards de francs CFA à l’Etat congolais.

« Il fallait absolument aller vers une mise en concession des tronçons déjà construits entre Pointe-Noire et Brazzaville. C’est l’objet du financement d’aujourd’hui », a indiqué Jean-Jacques Bouya, le ministre de l’Aménagement du territoire et des Grands travaux.
 

La voiture du Chef de l'Etat autorisée de passer  au péage après paiement de la taxe
La voiture du Chef de l'Etat autorisée de passer au péage après paiement de la taxe
Il a expliqué que le retard observé avant la mise en concession de cette route se justifiait par la nécessité pour le gouvernement de trouver des partenaires fiables.

« Nous avons fait presque deux ans pour rechercher effectivement de bons partenaires, parce que l’objectif est de pérenniser la route à jamais », a dit M. Bouya. Il a appelé les usagers à souscrivent aux abonnements. Les tarifs homologués varient entre 1.500 F CFA et 40.000 F CFA, selon le type de véhicule.
 
Selon le ministre Jean-Jacques Bouya, la mise en concession concerne toute la dorsale RN1 et RN2. Cependant, la mise en concession de la RN2 exige d’abord la réhabilitation de cette voix.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso