Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Gabon s’ouvre aux zones économiques spéciales industrielles chinoises

S’exprimant le 8 décembre 2016 à Pékin, à l’occasion d’une matinée spéciale de promotion des investissements chinois au Gabon, Ali Bongo Ondimba a exprimé le souhait de voir des zones économiques spéciales industrielles consacrées à des entreprises chinoises s’implanter dans son pays.



«Je confirme l’entière disponibilité du Gabon pour accueillir davantage d’investissements directs chinois dans les domaines agricole, touristique, industriel et bancaire, entre autres. S’agissant du secteur minier, le Gabon dispose de deux grands projets : Belinga et Maboumine. Concernant Belinga dont les réserves en fer sont estimées à plus d’un milliard de tonnes, le Gabon recherche de bons partenaires financiers et techniques chinois pour ce projet d’envergure», a déclaré Ali Bongo Ondimba.

Dans sa présentation des potentialités économiques de son pays, il n’a p   as oublié le gisement polymétallique de Maboumine, où le consortium constitué par l’Etat gabonais et le groupe Eramet recherche des partenaires chinois en vue d’accélérer sa mise en exploitation.

Le Chef de l’Etat gabonais a souhaité que les échanges touristiques entre les deux pays s’accélèrent, tout en réaffirmant son vœu de voir les gouvernements chinois et gabonais procéder à la signature d’un accord aérien.

Il a invité les banques chinoises à s’implanter dans son pays ou à acquérir des participations dans des banques existantes.

La matinée spéciale de promotion des investissements chinois au Gabon a connu la participation de plus de 300 dirigeants d’entreprises, réunis autour du Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT).

M. Bongo Ondimba est arrivé en Chine le 5 décembre dernier pour une visite de travail de quatre jours. Cette visite s’est soldée par la signature d’une série d’accords de coopération entre les deux pays, touchant les domaines des infrastructures routières, de l’éducation, de la culture, etc.

Présente au Gabon à travers une trentaine de sociétés, la Chine est devenue le troisième fournisseur de ce pays, avec un volume d’importation de 8,6%, et son premier client avec un volume d’exportation de 14,2%.

Selon les statistiques du Bureau économique de l’Ambassade de Chine au Gabon, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a augmenté de 34% au 1er trimestre 2016 sur une base comparable à 2015. Il a atteint un niveau record 1440 milliards de francs CFA en 2014, et devrait se rapprocher des 1600 milliards de francs en 2016.

Gos-Gaspard Lenckonov



Commentaires articles

1.Posté par Le Dégoûté ! le 10/12/2016 12:07
Très pragmatique le dirigeant gabonais. Que ceux qui ne savent pas l'être - suivez mon regard - en prennent de la graine.

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces