Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Lancement du Projet de développement urbain et de restructuration des quartiers précaires

Le 10 avril 2017, à Brazzaville, le ministre de l’Aménagement du Territoire et des Grands Travaux, Jean Jacques Bouya, a procédé au lancement officiel du Projet de développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (DURQuaP) de Brazzaville et Pointe-Noire. C’était en présence de sa collègue Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale ; et du représentant de la Banque mondiale (BM) au Congo, Djibrila Issa.



D’un montant de 120 millions de dollars américains, dont 80 millions de dollars pour la BM et 40 millions de dollars pour le Congo, ce projet permettra de répondre à certains défis du développement urbain. Compte tenu de la situation financière du Congo, la contrepartie de l’Etat a été réduite et le décaissement des fonds sera échelonné sur cinq ans selon les plans de mise en œuvre en manuels des activités conjointement définis par les deux parties. Ce, en fonction de la situation financière de l’Etat et des programmations budgétaires des ministères concernés. Entre-temps, il sera d’abord procédé au décaissement des fonds apportés par la BM.

Le DURQuaP vise surtout à améliorer l’accès des populations aux services urbains de base dans les quartiers précaires sélectionnés à Brazzaville et à Pointe-Noire ; et à renforcer les capacités de gestion municipale des autorités nationales et locales.

Grâce à ce projet, le Congo va disposer d’un schéma dynamique d’aménagement du territoire, comme outil moderne de planification et de développement urbain. En effet, le projet adopte une approche intégrée de restructuration urbaine, avec une visée plus spatiale des investissements. «Il constitue aussi la première étape d’une approche programmatique quoi intègre une dimension curative qui consiste à restructurer les quartiers précaires et une dimension proactive afin de prévenir leur formation», a souligné Djibrila Issa.

Le projet permettra la mise en place d’une stratégie simplifiée de restructuration qui pourra être répliquée et pilotée par les pouvoirs publics, avec le concours d’autres partenaires financiers. Une part importante du financement du projet sera consacrée au renforcement des capacités des autorités centrales et locales, afin de les doter d’outils nécessaires pour bien assumer leurs responsabilités dans la gestion et la planification urbaines.

Le représentant de la BM a affirmé que Brazzaville et Pointe-Noire disposeront des moyens accrus pour mieux programmer leurs investissements et mieux planifier leurs territoires. Les pouvoirs publics pourront tirer parti des documents de réglementation mis à jour pour conduire un programme de restructuration inclusive à l’échelle nationale.     

Selon le ministre Jean Jacques Bouya, au terme du DURQuaP, une cible de 65.000 habitants sera atteinte, dans un environnement de 420 hectares dédiés. 

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces