Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

La conférence de Paris sur le climat, Cop21 : Une chance pour l'Afrique ?

Si le changement climatique est une "menace réelle" pour l'Afrique, il présente aussi une "opportunité à saisir", estime la Banque africaine de développement (BAD) dans une publication à l'occasion de la tenue prochaine à Paris de la Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP21).



L'étude publiée sous le titre "L'Afrique et le climat : une opportunité pour s'adapter et prospérer", explique comment les négociations, qui auront lieu à Paris en décembre, peuvent conduire l'Afrique à saisir l'opportunité de s'engager sur la voie de la croissance verte.

"Le changement climatique est certainement le plus grand défi de notre époque, la COP21 présente une opportunité unique de relever ce défi", affirme le président de la BAD, Akinwumi Adesina, en préface de la publication.

"La voix de l'Afrique doit impérativement être prise en compte pour que la COP soit un succès et elle sera entendue", assure-t-il.

La conférence de Paris sur le climat s'ouvre officiellement lundi en présence de quelque 150 chefs d'Etat et de gouvernement.

Elle réunit 196 parties prenantes, 195 Etats et l'Union européenne (UE) avec pour but de limiter la hausse des températures de la planète à 2°C par rapport à l'ère préindustrielle.

A Paris, la communauté internationale doit finaliser donc un nouvel accord mondial sur le climat et décider également de ses modalités de financement.

"L'Afrique est particulièrement vulnérable aux effets du changement climatique, pourtant, elle ne contribue qu'à hauteur de 4% des émissions globales de gaz à effet de serre", relève le président de la BAD.

A l'en croire, "il est juste que les pays qui sont à l'origine du réchauffement aident l'Afrique à combattre ses effets".

"OPPORTUNITE" POUR L'AFRIQUE

La publication de la BAD explique que les défis du changement climatique représentent aussi une "opportunité" pour le continent africain.

"Les stratégies d'atténuation et d'adaptation au changement climatique ont en effet tout le potentiel pour favoriser la transformation économique dont l'Afrique a tant besoin", peut-on lire.

La BAD pense qu'"un modèle de développement résilient au changement climatique et sobre en carbone peut stimuler la croissance, créer des emplois et sortir les populations de la pauvreté et combler le déficit énergétique qui paralyse l'Afrique".

Quelque 620 millions d'Africains n'ont toujours pas accès à l'électricité faute d'investissements.

Les pays développés se sont engagés à mobiliser 100 milliards USD par an d'ici à 2020 afin de soutenir les initiatives d'adaptation au changement climatique et d'atténuation de ses effets dans les pays en développement.

Pour la BAD, la COP21 doit faire en sorte que les financements parviennent effectivement à "transformer tout le potentiel" africain en "réalisations concrètes".

"Beaucoup plus doit être fait pour accroître l'accès de l'Afrique aux financements climatiques", indique Akinwumi Adesina, dénonçant une "architecture internationale de la finance climatique" qui ne bénéficie "pas suffisamment" aux pays africains.

Dans sa publication, la BAD développe ses solutions pour accroître ses financements climatiques en investissant ses propres ressources mais aussi en mobilisant de nouvelles sources de financement, publiques ou privées.

La BAD a annoncé récemment le triplement de ses financements pour la lutte contre le changement climatique avec cinq milliards de dollars affectés tous les ans aux projets d'atténuation et d'adaptation d'ici 2020.

A la cinquième conférence sur le climat et le développement en Afrique tenue en octobre dernier à Victoria Falls au Zimbabwe, les experts du continent et leurs partenaires ont discuté de la réponse de l'Afrique au changement climatique.

"La COP 21 représente une chance unique pour l'Afrique de s'affirmer dans la gouvernance climatique mondiale et d'influencer les résultats de Paris vers un alignement avec le programme de développement durable à long terme du continent", a déclaré le vice-président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa.

Le changement climatique pose de graves menaces pour la nourriture et la sécurité énergétique de l'Afrique ainsi que pour la sécurité de son éco-système, ont noté des intervenants lors de la conférence.

Le continent africain espère que le financement pour le changement climatique soit divisé proportionnellement entre les stratégies d'adaptation et d'atténuation afin de permettre au continent de faire face au changement climatique et de parvenir à un développement durable, a déclaré Fatima Denton, Directrice de la Division des initiatives spéciales à la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique.

French.xinhuanet.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par AVISDERECRUTEMENTCANADA le 27/09/2016 19:20
AVIS DE RECRUTEMENT !!!!
Bonjour
Direction Générale 5450,Côte Des Neiges,suite 402 Canada H3T 1Y6
Adresse de la Direction : direction.oecd@mail.ru ou directionoecd8@gmail.com
Tél : +15193715268 / +15143842130
Fax : +15199895398
Accord de publication N° 049 / S-21/ 142503/ 2016 DU PROJET 0.E.C.D- & D.A.C.
Cher citoyen dans le cadre de lutter contre le sous-développement, le
voyage clandestin, la pauvreté et le chômage des diplômés de l’Afrique
et de l'Europe, le service 0.E.C.D (Organisation for Economic
Co-operation and Development") organise un recrutement dans tous les
domaines d'activités y comprirent la main d’œuvre afin d'aider chaque
citoyen qui veux travailler et vivre au Canada.Alors, si vous êtes
intéressé, merci de nous répondre afin que nous vous envoyions les
conditions et formulaire à remplir.
NB: VEUILLEZ NOUS FAIRE PARVENIR VOTRE DEMANDE D'EMPLOI SOUS LA
RÉFÉRENCE Réf : 001/GC/DRH/GOV-CA-0.E.C.D-2016. Par Émail :
direction.oecd@mail.ru ou directionoecd8@gmail.com

27.Posté par japhet prince le 02/12/2015 16:44
effectivement l'Afrique est en face d'une opportunité quelle doit saisir du faite que l'économie verte qui est en Afrique sera un domaine remtable, d'une part pour développer l'économie, d'autre part pour la protection de l'environnement.

26.Posté par sidney mbokoko le 30/11/2015 17:18
L'Afrique , ne pourrait s'épanouir que si le continent reçoit une aide urgente d'adaptation aux changements climatiques et les pays industrialisés agissent pour réduire significativement leurs émissions de gaz à effet de serre a un certain degré, le changement climatique est une réalité inéluctable. Cette réalité exige qu'on aide l'Afrique à s'y adapter. Elle exige des investissements mais exige aussi des mesures qui protègent les économies, aujourd'hui et dans l'avenir , Ceci ne demande pas seulement des investissements financiers, mais aussi des investissements en termes d'une planification bien pensée afin que le changement climatique soit au cœur du processus de développement .

25.Posté par GusGue le 30/11/2015 16:50
l’Afrique devra faire résonner une voix commune, et entonner des discours aussi retentissants que convaincants sur la nécessité d’une solidarité internationale, seul procédé à même de lui ouvrir la voie vers une croissance durable, résiliente et sobre en carbone. Le fait est aussi que les pays africains, pris en étau par le sous-développement, ne peuvent ni se permettre de ralentir leur croissance ni assumer tous seuls les financements abyssaux de leur transition énergétique. Alors conviendrait-il, de la part des puissances industrialisées et des autres acteurs impliqués, d’épauler l’Afrique à aborder le virage difficile du diptyque croissance-environnement.

24.Posté par nene le 30/11/2015 16:40
Cette conférence ne sera pas une fatalité pour l'Afrique. L'Afrique dispose de réserves énergétiques abondantes et les défis climatiques actuels lui offrent l'occasion de changer la bonne. Le rapport de l'Energie, population et planète saisir les opportunités énergétiques et climatiques de l'Afrique montre que l'Afrique n'a pas à choisir entre la croissance économique et un développement à faible émission de carbone.

23.Posté par ntoba bori le 30/11/2015 14:53
En 2015, la COP21, également connue sous le nom de la Conférence sur le Climat à Paris, envisagera d’obtenir, pour la première fois en plus de 20 ans de négociations aux Nations Unies, un accord universel juridiquement contraignant sur le climat, ayant pour but de maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C.

22.Posté par Terry Will le 30/11/2015 14:39
La préservation de l'écosystème contribue à l'amélioration du climat dans le monde. Or l'exploitation forestière contribue au développement économique. Que faire alors?

21.Posté par Siméon Tékou le 30/11/2015 14:30
Comment lutter efficacement contre l'exploitation des forêts qui constitue en même temps une richesse économique ? C’est en effet cette position que les pays africains pourront exploiter pour pouvoir combler le déficit économique si la tâche de garantir la sécurité planétaire sur le réchauffement climatique leurs incombe. Ainsi, les décisions de la COP21 pourront constituer une opportunité pour l’Afrique.

20.Posté par James le 30/11/2015 14:16
Les pays développés devraient être à la hauteur de leurs engagements financiers visant à soutenir les pays en voie de développement entre autres ceux du continent Africain. L'Afrique est un continent qui ne pollue pas et qui subit des lourdes conséquences climatiques!

19.Posté par James le 30/11/2015 14:08
Le changement climatique est une menace sans précèdent pour l'avenir de notre planète. Déclare B. OBAMA

18.Posté par JE SUIS CONGOLAIS le 30/11/2015 14:00
Le Congo est déjà depuis quelques années en route pour l'économie et l'énergies verte grâce à la politique du chef de l'état qui à fait du 6 novembre journée de l'arbre où une loi a été statue là dessus tout congolais est sensé planter un essence d'arbre où qu'il se trouve et cette politique permettra à long terme au Congo de relever le défit climatique. " j'ai dit "!

17.Posté par JE SUIS CONGOLAIS le 30/11/2015 13:50
La plupart des pays africains sont déjà à l'heure des énergies propres qui ne polluent presque pas la planète rare sont ces pays africains qui utilisent les énergies polluantes comme le charbon ou le nucléaire, car l'industries africaine est encore en sommeil donc elle pollue moins d'ailleurs le tau de pollution de toute l'Afrique réunit représente rien face à la seule capital de la chine( PEKIN) qui à elle seule pollue plus que l'union européenne donc l'Afrique devrait profite du principe ( pollueur payeurs). " j ' ai dit " !

16.Posté par JE SUIS CONGOLAIS le 30/11/2015 13:27
La voix de l'Afrique aura t'elle de l'écho parmi les grandes voix de ce monde réunies à la conférence du climat COP21à paris ? " j ' ai dit " !

15.Posté par Diersey le 30/11/2015 11:43
Cette Convention-cadre a été mise en place afin de comprendre et trouver des solutions au problème du changement climatique. Dans ce cadre, presque tous les pays du monde se réunissent chaque année depuis 1995 pour lutter ensemble contre le réchauffement climatique. En espérant que cette année les bonnes décisions seront prises pour le bon fonctionnement de notre environnement.

14.Posté par leopold le 30/11/2015 11:26
Ce qui est primordiale sur la grande réunion de la COP21, c'est le respect de ces accords qui seront tenus lors de la conférence. On peut bien entamer le sujet , on peut bien donner des idées , on peut bien conclure mais ce qui reste à faire , c'est le respect de ces prescriptions auprès de chaque pays détenant des grandes industries. Voila pourquoi ce qui est plus important c'est de rappeler à chaque personnage sa responsabilité à tenir en compte pour que naisse cette volonté de procéder à une opération de modération pour les utilisations des industries et leurs créations .

13.Posté par paola jason le 30/11/2015 11:04
Le village, comme ceux situés au bord des lacs alentour, semble vivre en parfaite harmonie. Sa population ne cesse d'augmenter, ce qui nécessite la création de nouveaux hameaux. Mais voilà que, depuis quelques années déjà, la pluie, qui n'est jamais très abondante, se raréfie. Cette phase de récession a commencé il y a sept millénaires. Rapidement, c'est-à-dire 500 ans plus tard, les lacs sont soit asséchés, soit transformés en marécages. Heureusement, vers 5500 avant notre ère, un répit donné par un accroissement de l'humidité permet à leur niveau de remonter. Puis, de nouveau, à partir de 4500 avant notre ère, se produit une évaporation rapide qui aboutit, il y a 3 000 ans, à l'installation du désert. Depuis le début du XXe siècle, les climatologues ont observé quatre phases de sécheresse très intense. Celle qui sévit depuis une dizaine d'années est certainement la plus longue et la plus importante. Est-elle liée à un changement climatique ou bien est-elle renforcée par l'action de l'homme

12.Posté par paola jason le 30/11/2015 10:57
bien plus que nécessaire le cop 21 est une opportunité pour le continent africain menacé par la montée du désert et l'exploitation abusive des forets, hors le sommet permettra à l'Afrique d'avoir une nouvelle vision pour bien gérer ses ressources naturelles...en Afrique du nord le dangereux est plus que imminent avec le sahel plusieurs cultivateurs, fermiers...vivent dans des conditions défavorables pour y remédier l'implication et la responsabilité citoyenne est moins grande cela demande que les politiques s'investissent plus, les mesures de stoppages et des préventions a long terme seront admise par le bien d'une politique raisonnable et moins égoïste, vers le cop 21, les chefs d'états africains et les partenaires sociaux économiques prendront des disposition pour y remédier à la situation qui embrasse le l'Afrique du jour au lendemains.

11.Posté par senghor le 30/11/2015 10:53
Presque tous les pays se mobilisent pour l'adoption d'un accord international sur le changement climatique . Ce qui démontre que cette réunion est très capitale pour chaque personnage et pour leurs opinions . Cette conscience que chacun doit prendre lors d'un arrangement international , doit se mettre en éveille surtout , pour que les résultats soient plus concrètes . Le plaisir sera pour les peuples qui se plaignent de ce changement climatique qui met à crainte leur existence.

10.Posté par beni mack le 30/11/2015 10:45
le principal problème demeure sur les engagements et le respect des accords bien que l'Afrique en particulier les grandes puissances vont être confronté aux problèmes économiques, l'Afrique quant à elle estimerait être une opportunité afin de trouver une solution au problème de l'environnement en particulier les pays touché par la désertification, le congo Brazzaville possédait 70% forets mais l'exploitation abusive a fait chuté le congo de 50 voir 45% DES FORETS, au regard du monde le congo est un acteur majeur concernant l'équilibre écologique du monde du faite que il est le deuxième au monde après l'Amazonie en reverse des forets de l'Amazonie , une chose est encore dangereuse la montée du désert du sahel qui promet une terreur pour l'agriculture et l'élevage la pèche hors pour enfin trouver une solution l'occasion vient de voir le jour. cop 21.

9.Posté par Palias lilas le 30/11/2015 10:37
la conférence de Paris de 2015 sur le changement climatique a eu lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015 au Bourget en France. Elle est à la fois la 21e conférence des parties (COP21) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et la 11e conférence des parties siégeant en tant reunion des partis Chaque année les participants de cette conférence se réunissent pour décider des mesures à mettre en place, dans le but de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2 °C. Cette convention reconnaît l'existence « d'un changement climatique »ce sommet international se tient au Parc des expositions de Paris il doit aboutir à un accord international sur le climat, applicable à tous les pays2, dans l’objectif de limiter le réchauffement mondial à 2 °C d’ici 2100.

1 2

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces