Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Huit artistes féminines ponténégrines engagées dans une fresque géante


Brazzaville, (CONGOSITE) – Huit membres de l’Association des femmes plasticiennes du Congo (AFPC) sont en atelier du 10 octobre au 15 novembre, dans le cadre d’un projet intitulé «La liberté sur la toile». Ce projet est destiné à la réalisation d’une œuvre commune qui sera présentée lors du vernissage du 17 novembre prochain, au Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard de Pointe-Noire.



Huit artistes féminines ponténégrines engagées dans une fresque géante
L’œuvre commune en cours de réalisation est une fresque de 300 cm x 150 cm (soit 3 m sur 1m et demi), constituée de huit tableaux de styles différents, peints par les huit artistes de Pointe-Noire, notamment Ledy Kouboukoubou, Jussie Nsana, Florence Mbilapassi, Audrey Kengué, Gisèle Massala, Murielle Loemba, Jenny Stand et Christiane Mochany.

L’œuvre représente la femme africaine moderne et active dans des activités domestiques, ménagères, sportives et professionnelles.

Le projet ''Liberté sur la toile'' est né du désir de ces femmes peintres de mettre en valeur la femme africaine actuelle, évoluée et émancipée. «Nous avons l’habitude de peindre la femme africaine traditionnelle. Celle-ci ayant évolué, nous avons pensé représenter la femme africaine moderne, la femme africaine d’aujourd’hui. J’ai réalisé un tableau qui représente une femme en train de se laver dans une baignoire plutôt que dans une rivière, un marigot ou un seau comme elle le faisait avant», a expliqué Ledy Kouboukoubou, présidente de l'AFPC.

Outre la fresque, les huit artistes ont aussi réalisé, chacune, quatre tableaux avec des thèmes différents. Toutes ces œuvres feront l’objet d’une exposition dont le vernissage est prévu au Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard, où se déroule l’atelier de peinture.

Le projet "La liberté sur la toile" a été initié par l’AFPC, en vue de permettre aux femmes peintres de travailler ensemble pour mieux se connaître, s’enrichir, partager les expériences et montrer aux Ponténégrins qu’il existe des femmes artistes peintres dans la ville qui réalisent elles-mêmes leurs tableaux.

Diane Ondélé



Commentaires articles

1.Posté par GrâceK le 09/11/2017 15:15 (depuis mobile)
Si nous nous mettons accord ensemble nous ferons des exploits j encourage toutes ces femmes qui ont eu l initiative de se montrer capable

Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces