Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Francine Ntoumi : "le prix Christophe MERIEUX constitue une grande responsabilité"

Brazzaville, le 25 juin 2015 (CONGOSITE) - La présidente de la Fondation congolaise pour la recherche médicale, le professeur Francine Ntoumi, vient de recevoir le Prix Christophe et Rodolphe MERIEUX de l’Institut de France. Elle estime que ce prestigieux prix est un honneur et une grande responsabilité.



Professeur Francine Ntoumi
Professeur Francine Ntoumi
Vous venez d’être récompensé du prix Mérieux 2016 que représente ce prix pour vous ?
Ce prix  prestigieux représente une réelle satisfaction et une fierté pour mon équipe et moi-même et constitue un encouragement très important dans la poursuite de nos activités aussi bien  de recherche que dans le renforcement des capacités.

Le prestige associé à l’attribution de ce prix va accroitre la visibilité de nos activités au niveau national et  sous régional et nous permettra de mener avec plus de force nos activités de plaidoyer en faveur du renforcement des ressources humaines nécessaire à une recherche biomédicale de qualité. Ce prix est non seulement un honneur pour nous mais aussi et surtout une grande responsabilité afin d’être à la hauteur des attentes placées  en nous par la Fondation Christophe et Rodolphe MERIEUX.
 
Sur quel type de travaux allez-vous travaillé ?
La dotation de ce prix va nous permettre : 1) de poursuivre et de développer le projet de recherche : « Paludisme chez la femme enceinte en zone sud de Brazzaville : Impact du traitement préventif intermittent à la sulfadoxine-pyrimethamine  sur l’infection plasmodiale ». 2) la mise en place d’un centre de recherche et de formation sur les maladies infectieuses en République du Congo.
 
Parlez nous de votre fondation
La Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM) a été créée en 2008 avec pour mission de contribuer au renforcement des capacités de la recherche biomédicale au Congo Brazzaville.  Quatre axes prioritaires ont été définis dans son plan d’action 2016-2020 : Formation à la recherche, Activités de recherche, Valorisation des résultats de la recherche et Services à la population.  Pour plus d’information, visitez notre site www.fcrm-congo.com
 
Quel est l’apport du gouvernement congolais sur les activités de la fondation ?
 
La fondation a signé des conventions de partenariat avec l’université Marien N’gouabi, unique université publique du Congo-Brazzaville , qui a mis à disposition de la FCRM des locaux (laboratoire de biologie moléculaire), avec le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique  (bâtiment du centre de recherche et de formation).  L’électricité, l’eau et le groupe électrogène sont aussi à la charge de l’Etat.
 
Quelles sont vos batailles dans le domaine scientifique ?
Le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose restent des maladies qui ont une charge importante pour nos populations à revenu faible. Améliorer l’état de santé des populations concernées par le biais d’une recherche opérationnelle ciblée représente pour notre fondation un défi majeur.

C’est ainsi que nous focalisons notre attention sur des projets de recherche liés au paludisme, à la tuberculose et à l’infection à VIH/SIDA ainsi que sur les maladies diarrhéiques chez l’enfant de moins de cinq ans. Le paludisme chez la femme enceinte est en particulier responsable d’une morbi-mortalité maternelle et infantile importantes. Il s’accompagne de mort in utéro, de naissance prématurée, naissance associée à un faible poids, de décès précoce.

Tous ces évènements peuvent être prévenus par des méthodes telles que la chimio-prophylaxie. C’est ainsi que le projet de recherche que nous avons évoqué ci-dessus va s’attacher à mettre en évidence l’efficacité d’une chimio-prophylaxie à moindre coût effectuée de manière intermittente et séquentielle.  Il s’agit là, d’une recherche de type opérationnelle appliquée à un problème de santé publique mais qui nécessite des capacités importantes en terme de moyens techniques et humains.

Pour réussir nos objectifs de recherche, il nous faut faire face à un environnement institutionnel qui n’est pas toujours favorable à la recherche. C’est la raison d’être de notre plaidoyer pour le renforcement des capacités de recherche biomédicale, plaidoyer que nous voulons renforcer.

Publi info



Commentaires articles

1.Posté par max goma le 27/06/2016 13:31
PLUS LE PROFESSEUR FRANCINE NTOUMI EST RECOMPENSEE PLUS ELLE EXCELLERA DANS LA RECHERCHE. LES PRIX SONT LES STILMULANTS POUR LES CHERCHEURS.

2.Posté par max goma le 27/06/2016 13:35
LE PROFESSEUR FRANCINE NTOUMI RECOLTE CE QU'ELLE A SEME. IL S'AGIT D'UNE RECONNAISSANCE DE SES TRAVAUX ET DE SES RECHERCHES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE. LE PRIX CHRISTOPHE MERIEUX VA LA MOTIVER ET L'ENCOURAGER DANS LA RECHERCHE.

3.Posté par max goma le 27/06/2016 13:37
OUI UN PRIX EST UNE RESPONSABILITE DE PLUS CAR IL MET UNE PRESSION SUR LE CHERCHEUR RECOMPENSE.

4.Posté par Pascal Mwinda le 27/06/2016 13:48
Madame Francine Ntoumi, est une fierté pour le Congo Brazza, et effectivement, elle mérite l'appui et le soutien sans faille du gouvernement, car ses efforts de recherche, s'orientent plus vers les problèmes vulnérables de santé qui minent notre pays. Et sans doute, elle en pourra apporter tant soi peut un soulagement à certain problèmes

5.Posté par junior olembo le 27/06/2016 15:21
Nous devons encourager tous ceux qui défendent les couleurs du pays et on ne peux que dire bon vent à Ntoumi Francine dans ses recherches

6.Posté par la cause le 27/06/2016 16:58
FRANCINE NTOUMI VOILA L'EXEMPLE D' UNE DIASPORA REUSSIT PAS LA GANGUE QUI BRULE LES EMBLEMES DU PAYS A PARIS OU AILLEURS ; CELLE QUI HONORE LE CONGO ET HISSE HAUT LA BANNIERE TRICOLORE NATIONALE BRAVO MADAME L' EXEMPLE D'UN CONGO QUI GAGNE!

7.Posté par BLINGO le 29/06/2016 05:22
@Max Goma, Junior olembo( la colle), La cause..............
IL NE SUFFIT PAS SEULEMENT DE FELICITER FRANCINE NTOUMI, VOUS DEVRIEZ EGALEMENT ETUDIER. LE POUVOIR DE SASSOU NGUESSO, MR 8%, EN 33 ANS DE POUVOIR A ENCOURAGER LES JEUNES MBOCHIS A UNE PARESSE INTELLECTUELLE INCROYABLE. POUR CERTAINS, APRES UN BAC OBTENU DANS DES CONDITIONS QUE NOUS SAVONS TOUS( + UNE PETITE LICENCE), C'EST LA COURSE VERS LA FONCTION PUBLIQUE ''MBOCHINISEE''. POUR D'AUTRES PAR CONTRE, ON SE LIMITE AU C.E.P.E. B.E.M.G., ENSUITE L'ARMEE POUR SOUTENIR LEDICTACTEUR. MEME AUX U.S.A LESEMPLOYES DE LA PRESIDENCE DE SASSOU FONT HONTE AUX GENS. TU LES ENTENDS CRIER DANS LES COULOIRS DE L'HOTEL EN MBOCHI'' INGOUELES(MANIOC) A MBA OKONDZI ILO''? ( OU SONT LES MINGOUELES DU CHEF?).ILS NE PEUVENT PAS DEMANDER AUX AGENTS DE L'HOTEL CAR ILS NE COMPRENNENT PAS L'ANGLAIS. JEUNES MBOCHIS, NE VOUS ACCROCHEZ PAS A SASSOU CAR CE MR DETRUIT VOS VIES ET CELLES DE VOS ENFANTS. CONTINUER VOS ETUDES POUR VOTRE FIERTE PROPRE D;ABORD ET POUR LA FIERTE DU PAYS

Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces