Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Cop 21 : Nkodo et Borloo appellent la France à soutenir le projet d'électrification de l'Afrique



Nkodo Dang devant le parlement français (Photo AFP)
Nkodo Dang devant le parlement français (Photo AFP)
Mardi, le Président du Parlement panafricain, Roger Nkodo Dang, a pris la parole à l'Assemblée nationale française, au sujet de l'électrification de l'Afrique. À un mois de la conférence mondiale sur le climat COP21, qui aura lieu à Paris, Roger Nkodo Dang a appelé les députés français à soutenir le projet d’électrification de l'Afrique, porté par l'ancien ministre français Jean-Louis Borloo.

Un an après son lancement, ce projet peine à voir le jour, faute de financements. Après avoir souligné les liens entre l'Afrique et la France, le "moment crucial" traversé par l'Afrique et le rôle-clé de la France dans la COP21, M. Nkodo Dang a lancé un "appel au droit à la lumière et à l’énergie" pour tous les Africains.


VoxAfrica.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par maitre djakpata le 10/03/2017 14:33
SECRET DE RICHESSE ET DE PROSPÉRITÉ INFINIE


Tout personne dans ce monde rêve d'avoir la richesse, la célébrité, la prospérité, la gloire et le pourvoir, décroché la lune, touché les étoiles en ayant les pieds sur terre...
Il n'est pas facile pour certains d'atteindre l'heure de gloire, jouir de leurs destins etre normalement celui qu'ils doivent etre et non celui que la nature ou le monde a changé en mettant les fardaux sur leurs tete.
Chacun de nous avons notre destin d'être richesse, célèbre et atteindre la réussite et tout cela poura etre possible si nous décidons nous meme de notre destin et de notre sort car personne ne viendra nous le faire à notre place, c'est la volonté qui compte.
Nous "Confrerie 7 etoiles de la richesse" groupement et assemblé des membre actifs de l'illuminati.
Nous avons le pourvoir de changé votre vie, d'accomplir des miracles dans votre vie, de vous aidé a devenir une personne du haute rang social.
Que vous soyez particuliers, chefs d'entreprises, artiste ou stars, personne simple, commerçant, raprochez vous de nous.
Notre but :
- Cest de vous ouvrir la porte de la richesse, de la réussite, la prospérité infinie.
- Est de vous aidé a transformé votre vie de tristesse, de pauvreté, de souffrance en vie célèbre.
- C'est de vous aidé a multipplier vos fortunes ou tout vos biens.
- C'est de vous doté des pourvoir pouvant vous aidé à accomplir des actions ou des miracles.
- C'est de vous rendre célèbre et changé votre vie et vous faire connaitre au monde.
- C'est de vous montré le chemin de gloire, de la sagesse et de la lumières.
-RETOUR DE MON ex MARI(OU ex FEMME).
-FORMULE POUR LES FEMMES QUI VEULENT AVOIR LES ENFANTS.
-IMPUISSANCE SEXUELLE CHEZ L'HOMME.
-RITUEL POUR TROUVER UN EMPLOI STABLE.
-PACTE BENEFIQUE POUR AVOIR TOUT CE QUE VOTRE COEUR DESIR DANS CETTE VIE.

Votre volonté, votre courage, votre dévotion, votre décision vous conduira à la richesse.
Nous avons le pourvoir de communiqué avec 41 esprits, génies,oracles...
Veuillez nous contactez à notre adresse:maitredjakpata@gmail.com

site web :www.maitredjakpata.wixsite.com/monsite
Soyez béni

maitre djakpata, le chef suprême de la confrérie 7 etoiles richesse.



( Disponible 24/24,

21.Posté par ken le 06/11/2015 14:54
"Le coût de ne pas le faire est supérieur au coût de faire," assène Jean-Louis Borloo. Car cette agence serait financée par les pays industrialisés.Pour l’Europe, le coût atteindrait 1,2 milliard d’euros. Le timing de la présentation du projet n’est évidemment pas un hasard. Il s’agit de lancer l’agence avant le début de la COP 21. "C’est maintenant que cela se joue," précise Borloo.

20.Posté par Jean MANKASSA le 06/11/2015 14:52
L’initiative "Energies pour l’Afrique" a comme objectif principal la création d’une agence pour l’électrification du continent. "Chaque année, 10 millions d’Africains supplémentaires n’ont pas accès à l’énergie. Si l’on ne fait rien, les problèmes de migration vont continuer," décrypte l’ancien ministre de l’environnement. En effet, l’accès à l’électricité est crucial puisqu’il engendre l’accès à l’eau, au développement économique, social et culturel. Plus tard dans la semaine, à Malte, une présentation du projet sera faite aux chefs d’État et de gouvernement participant au sommet Europe-Afrique sur les migrations. Au Palais de Chaillot à Paris, l’exposition "Lumières d’Afrique" sera inaugurée. Parmi les participants s’y trouveront 54 artistes venus des 54 pays africains.

19.Posté par Edouard DZON le 06/11/2015 14:48
C’est bien d’évoquer les 100 milliards éventuels des Conventions climat mais le besoin immédiat concret est seulement de 5 milliards par an en provenance des pays développés et émetteurs de CO2. C’est pour toutes ces raisons et notamment parce que l’Afrique n’émet quasiment pas de CO2, mais est au contraire un puits de carbone pour l’humanité que les négociations sur le climat doivent enfin honorer les engagements de subventions prévus dans les conventions! Bref, nous avons toutes les solutions. Maintenant, passons aux actes! Les Africains nous le demandent. Ce projet est non seulement urgent mais faisable. J’insiste : c’est vital et c’est faisable.

18.Posté par Paul MASSAMBA le 06/11/2015 14:47
Où en êtes-vous de votre projet d’électrification de l’Afrique?
Ce n’est pas mon projet, mais celui des chefs d’Etats africains. Aujourd’hui, 650 millions de personnes, soit les 3/4 des familles africaines n’ont pas accès à la lumière, à l’énergie. Or, l’électricité, c’est la clef de l’accès à tout : l’eau potable, la santé, l’autosuffisance alimentaire, l’emploi, l’éducation … N’oubliez jamais qu’obscurité et obscurantisme ont la même racine. Que l’Afrique passe de 25 à 100% d’accès à l’énergie et à la lumière en une petite décennie ne pose aucune difficulté technique. La Guinée Conakry, par exemple, vient d‘inaugurer un barrage qui en seulement trois ans a permis de faire passer de 22 à 50% des Guinéens à l’électricité. Des projets d’hydroélectricité, d’éoliennes, de géothermie, de solaire, de biomasse existent mais ils sont pour l’instant en attente des 20% d’apport de fonds propres nécessaires.

17.Posté par Paul MASSAMBA le 06/11/2015 14:46
Six mois après avoir lancé son idée d’une électrification de l’Afrique qui permettrait à ce continent de décoller, l’ancien ministre Jean-Louis Borloo ne crie pas victoire, mais affirme que la réussite est proche si chacun y met du sien. Le 15 juin dernier, les 54 chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union africaine ont accepté - à l’unanimité - de créer un instrument dédié au financement de projets d’électrification en Afrique et, le 7 octobre, une délibération de soutien à ce plan a été votée par le Parlement des peuples africains. Mardi après-midi, depuis la tribune de l’Assemblée nationale française, le président du Parlement panafricain, Roger Nkodo Dang, portera aux députés un message des peuples d’Afrique à l’adresse de la France, de l’Europe et du monde.

16.Posté par Jean OKONY le 05/11/2015 15:14
le projet d'électrification de l'Afrique est un projet très précieux qui donnera une autre image à l'Afrique car l’accès à l’électricité est un enjeu clé pour améliorer la satisfaction des besoins fondamentaux des populations africaines. Parmi ces besoins figure notamment la sécurité alimentaire, favorisée par l’amélioration de la productivité au sein de la chaîne alimentaire et le développement de modes de production agricole modernes.L’accès à l’électricité constitue également un progrès sanitaire via l’amélioration de l’hygiène alimentaire (préservation des aliments par la réfrigération), une meilleure disponibilité des équipements médicaux, ou encore la substitution à l’usage domestique de combustibles solides dont les fumées sont des causes ou des facteurs aggravants de maladies respiratoires constituant la première cause de mortalité en Afrique (ces maladies tuent chaque année plus de personnes que le sida, le paludisme et la tuberculose réunis sur le continent).L’accès à l’électricité influe également sur les modes de vie en déchargeant femmes et enfants de certaines tâches - comme par exemple la collecte du bois - et permet ainsi le développement de l’accès à l’éducation pour les populations les plus défavorisées.Au-delà de ces enjeux sociaux, l’amélioration de l’accès à l’électricité constitue un enjeu clé pour le développement économique du continent. L’allongement des heures de travail, la limitation des périodes d’arrêt dans les entreprises causées par les délestages, la fiabilisation des réseaux de communication sont autant d’avantages permis par l’amélioration de l’accès à l’énergie et en particulier à l’électricité. La Banque africaine de développement (BAD) estime ainsi que les pénuries d’énergie et les pannes de courant coûtent au continent 2 % de son PIB.Même si la redistribution des fruits de la croissance du continent peut être opérée de manière plus ou moins efficace selon les politiques mises en place par les Etats, il est entendu que le développement économique du continent est l’un des facteurs clé du recul de la pauvreté et de l’amélioration des conditions de vie des populations africaines. L’indice de développement humain (IDH) du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) atteste ainsi d’une progression annuelle de 1,5 % depuis les années 2000.En contribuant au développement de perspectives favorables sur les plans de l’économie, de l’accès à des services d’éducation ou de santé, et plus généralement à l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines, le développement de l’accès à l’électricité constituerait enfin une piste de réponse durable aux crises politiques chroniques ainsi qu’aux déséquilibres migratoires affectant aujourd’hui le continent.

15.Posté par TOSSANGANA BOMOKO le 05/11/2015 14:59
Le projet de l’ancien ministre français Jean-Louis Borloo visant à électrifier l’Afrique en 10 ans sera défendu à l’Assemblée nationale par le président du Parlement panafricain Roger Nkodo Dang, car L’initiative "Energies pour l’Afrique" a comme objectif principal la création d’une agence pour l’électrification du continent et Chaque année, 10 millions d’Africains supplémentaires n’ont pas accès à l’énergie. Si l’on ne fait rien, les problèmes de migration vont continuer," décrypte l’ancien ministre de l’environnement. En effet, l’accès à l’électricité est crucial puisqu’il engendre l’accès à l’eau, au développement économique, social et culturel.

14.Posté par Jack Iber Monris le 05/11/2015 14:52
Ce plan de revoir l'électrification de l'Afrique est une bonne chose car cela avantagerait , notre continent doit bien être en vue développement car elle est le berceau de l'humanité.

13.Posté par Albert Mbon le 05/11/2015 12:34
L'électricité, c'est encore là, l'un des maillots le plus faible de la chaine du développement et d'émergence du continent africain. C'est tout à fait normal que le parlement africain et tous les chefs d'états du continent plaident pour un rendement meilleur d'électricité et en ont fait, l'une des priorités dans leurs projets de développements et d'émergence.

12.Posté par junior olembo le 05/11/2015 12:05
L'électrification de l'Afrique s'avère nécessaire vu les ressources dont le continent possède, tous les coins et les recoins méritent l'électricité afin de mieux exploiter ses richesses pour l'émergence de l'Afrique. C'est ainsi profitant de l'occasion, le président du parlement panafricain Roger Nkodo Dang lors de son allocution devant le parlement national français a imploré que la France puis réexamine ce projet

11.Posté par stanie de l'afrique BRAZZAVILLE le 05/11/2015 11:09
L’accès à l’énergie et plus particulièrement l’accès à l’électricité est une condition indispensable pour le développement économique et sanitaire d’un pays. Or si la consommation d’énergie finale a presque doublé depuis les années 1970, la part des pays pauvres n’a cessé de se contracter. Aujourd’hui, on estime à 2 milliards le nombre de personnes qui ne disposent pas d’un accès à l’énergie suffisant pour vivre dans des conditions correctes, et à 1,6 milliards le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’électricité. En Afrique, ce sont 80% de la population rurale, soit quelque 600 millions de personnes, qui n’ont pas accès à l’électricité. Avec des conséquences sanitaires et environnementales dramatiques. Faut-il s’y résigner ? Les énergies renouvelables pourraient être une solution? ou les créations des centrales plus puissantes comme celle de l'Inga sera la solution à long terme pour les pays surtout africains en développement?

10.Posté par niaguite seraphina le 05/11/2015 11:05
L’accès à l’électricité dans les pays les plus pauvres est un véritable enjeu de développement et de politique sanitaire. En Afrique notamment, la population rurale représente 60% de la population mais le raccordement électrique ne progresse que très lentement par manque d’infrastructures de qualité. Faute d’accès à l’électricité, pas de réfrigération possible, ce qui freine la diffusion des vaccins et le développement d’une médecine moderne. Les pandémies qui frappent le continent sont amplifiées par cette situation de manque d’accès à l’énergie de qualité. Dans les pays les plus pauvres, la biomasse traditionnelle, c’est-à-dire essentiellement le bois ou le charbon de bois, constitue encore la première source d’énergie. L’utilisation massive du bois comme source d’énergie domestique est la cause d’une accélération de la déforestation et d’un accroissement des émissions de gaz à effet de serre. On estime également à près de deux millions le nombre de personnes qui meurent chaque année des effets de la pollution liée à la mauvaise qualité de l’énergie utilisée pour la cuisson des aliments.

9.Posté par niaguite seraphina le 05/11/2015 11:02
L'ancien ministre Jean-Louis Borloo a pour projet d'électrifier l'Afrique il n'est pas le seul a le dire déjà le Président du Parlement panafricain, Roger Nkodo parlait de ça pendant longtemps. mais la forte analyse de l'ancien ministre Français est vraiment importante il stipule que" installer l'électricité en Afrique pourrait permettre plusieurs choses : développer le continent, créer de l'emploi et donner de meilleures conditions de vie aux Africains qui alors auraient moins envie de rejoindre l'Europe, ou plus près, les grandes villes africaines qui n'ont pas non plus les infrastructures pour les accueillir. Car aujourd'hui, "nous sommes complètement connectés. Tout le monde sait tout, tout le monde connaît les écarts d'avenir", remarque-t-il. Enfin, "la croissance africaine par l'électricité de l'Afrique, c'est notre croissance en Europe", conclut-il" .en définitive, il reste maintenant a nos politiques et actionnaires de s'impliquer pour que l'électricité soit un acquis pour l'Afrique.

8.Posté par paola jason le 05/11/2015 10:55
Aujourd'hui, trois Africains sur quatre n'ont pas accès à l'électricité. "L'électricité c'est la lumière bien sûr, mais c'est aussi l'accès à l'eau potable, donc cette initiative permettra au moins l'évolution de l'Afrique.

7.Posté par afrique congo le 05/11/2015 10:52
En 2014 la France sur le plan énergétique avait fait le bilan d'une production nette d'électricité élevée à 540,6 TWh, en baisse de 1,8 %, les centrales nucléaires en produisant 415,9 TWh (77,0 % contre 73,3 % en 2013), les centrales hydrauliques 68,2 TWh (12,6 %, contre 75,7 TWh, soit 13,8 %, en 2013), les centrales thermiques classiques 27,0 TWh (5,0 %, contre 44,7 TWh, soit 8,1 %), l'éolien 17,0 TWh (3,1 %), le photovoltaïque 5,9 TWh (1,1 %) et les autres EnR 5 0 TWh (0,9 %) si la France met en exécution toutes ses compétences pour bâtir l'Afrique énergétique ce sera une bonne chose parce que le principaux problèmes qui encourt dernier l'handicape de l'Afrique n'est pas seulement la pauvreté et la sècheresse mais aussi le problème d'électricité qui paralyse certaine zone économique africaine ,aujourd'hui le Liberia en particulier le congo est sous l'emprise de cette situation énergétique, si le centrale à gaz de pointe noire fonctionnait normalement la ville devrait avoir des nombreux centres industriels de transformation des matières en produit utilisable comme l'énergie ne répond pas totalement nous assistons au pire chaos, l'Afrique seule ne peut y remédier à la situation sans l'apport des autres ETATS qui dont leurs compétences nous rendra utiles. .

6.Posté par beni mack le 05/11/2015 10:36
la France entant que grande puissance est huitième producteur mondial d'électricité, avec une production brute de 563 TWh et une production nette de 540,6 TWh en 2014 sera en mesure de contribuer grâce à sa compétence en matière énergétique en Afrique si est seulement si elle arrive au moins à tenir compte des propos du Président du Parlement panafricain, Roger Nkodo, surtout concernant la vision du cop 21 pour l'environnement.

5.Posté par cathy okandze le 05/11/2015 10:32
Les dirigeants des Etats africains luttent pour que l’électrification progresse dans chacun de leurs pays. Cependant, du fait de la forte croissance démographique et malgré tous les efforts, 10 millions d’africains de plus par an n’ont pas accès à l’énergie.
Les raisons de ces difficultés sont connues et amènent à la nécessité de disposer d’une structure régionale, aujourd’hui manquante, apte à mobiliser les ressources financières et à apporter son soutien aux financements d’infrastructures énergétiques en Afrique, dotée des moyens financiers appropriés.
.

4.Posté par Fuleonce le 05/11/2015 10:19
Ce projet de l'électrification de l'Afrique est une bonne initiative, si Nkodo et Borloo appellent la France à soutenir le projet c'est parce que l'Afrique ne peut s'équiper uniquement avec des financements privés ou des emprunts publics est un mensonge. Personne, nulle part au monde ne l’a fait ainsi.

3.Posté par Génération-Consciente le 05/11/2015 10:12
L'Afrique a besoin de l'apport de toutes les puissances étrangères pour s'épanouir et donc le coté énergétique en est indispensable d'où nous appelons plus d'investissements car l'Afrique est un continent d'avenir........

1 2

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces