Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : le gouvernement dément l'information sur la mort des lycéens à Pointe-Noire

Le 11 mars dernier, au cours d’un point de presse à Pointe-Noire, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, a indiqué que l’information publiée sur les réseaux sociaux faisant état de la mort de cinq lycéens par balle lors d’un affrontement survenu le 6 mars entre les élèves du lycée technique Poaty Bernard et ceux du lycée d’enseignement général Victor Augagneur n’était pas fondée.



Congo : le gouvernement dément l'information sur la mort des lycéens à Pointe-Noire
Le ministre Makosso a  fait savoir que sur les 59 manifestants amenés à l’hôpital, 56 avaient été libérés le même jour. Les trois autres qui présentaient des complications d’asthme ont été retenus à l’hôpital, puis sortis le lendemain. «Il n’y a donc pas eu de morts, comme l’ont publié certains citoyens sur les réseaux sociaux, afin de ternir l’image du pays», a-t-il dit.

«En dépit  d’efforts fournis par le gouvernement pour redorer l’image de l’école, certains Congolais ont pris l’option de détruire le pays, en faisant de fausses propagandes et en donnant de fausses nouvelles sur le pays, et de dramatiser des faits bénins en faisant croire à l’extérieur du pays que rien ne marche », a déploré le ministre Makosso.

Pour lui, pour faire croire que rien ne marche au Congo, ces Congolais répandent des informations sur les réseaux sociaux et des chaines de télévision pour compromettre l’avenir de l’école congolaise.

Après avoir visité les 59 élèves, le ministre a eu une séance de travail avec l’ensemble de la Force publique de Pointe-Noire pour coordonner les mécanismes d’intervention et mieux gérer ce genre de situation.

A cet effet, le périmètre d’intervention de la Force publique a été restitué et les circonstances d’opération de la Force publique dans l’enceinte d’un établissement scolaire ont été établies.

Le ministre Makosso a indiqué les dispositions de sécurité devraient être maintenues aux alentours des établissements scolaires pour dissuader les jeunes qui ne sont pas des lycéens, mais qui portent des tenues pour venir semer le désordre.

«Ce que nous subissons dans la plupart des cas, ce sont des violences en dehors des écoles, et qui s’étendent dans l’enceinte des établissements scolaires», a-t-il fait comprendre.
 

Diane Ondélé



Commentaires articles

1.Posté par makosso makosso proviseur du lycee karl marx de pointe noire le 17/03/2017 12:14
il faut des polices scolaires . les eleves doivent etre porteurs d'un badge d'acces a l'etablissement et au cours. pourquoi y a t il tant de bagarres au niveau des colleges et lycees de bzv et de pnr.la rep est simple .depuis 1992 ns avons des chefs d'etat et des maires bagarreurs et tueurs.p lissouba president de la rep etait baggareur et tueur.yombhy opango ancien chef d'etat et ancien premier ministre etait baggareur et tueur.bernard kolelas ancien maire maire central de brazzaville etait baggareur et tueur.denis sassou ng ancien president de la rep ancien president en exercice de l'oua etait baggareur et tueur. on peut desormais ajouter frederic bitsangou presente aux gens comme etant pasteur d'une eglise non immatriculee au congo lui aussi baggareur et tueur.son eglise est assez etrange.la ou dans un eglise normale il ya des chantres des dirigeants des celllules de prieres des intercesseurs des diacres des anciens des apotres des conseillers aupres de la jeunesse des groupes de femmes des temoignages des sujets de prieres ...chez lui non on y trouve du "maitre daniel" charge de la securite de f bitsangou, des davy mackoumbou dit "commandant makarov" ....et le pool approuve une telle eglise ! le pool est fou.ils ne s'en sont jamais rendus compte.le pool est bel et bien fou.

enfin le peuple congolais lui meme par l'entremise de ses propres milices qu il chérie regulierement(ninjas pour les laris cobras pour les mbochis cocoyes zoulous aubevillois pour les nibolek ....) est lui meme baggareur et tueur.

il ne fallait pas avoir p lissouba dieu des nibolek jusqua present , denis sassou ng dieu des mbochi jusqua present yombhy opango kouyou mais change parfois en nibolek parfois rejoint sassou n g pas vraiment dieu bernard kolelas pourtant mort mais demeure dieu des lari jusqua present cest pour cela qu en guise de reconnaissance ils adorent aujourdhui guy b p kolelas fils aine de dieu .... bon le pool est extremement fou bon il ne fallait pas les avoir disais je POUR AUTORITES PUBLIQUES

merci enfin au ministre collinet makosso d'avoir dementi l'information.

dans un pays normal ces quatre delinquants d'un autre age et leurs complices (p lissouba b kolelas denis sassou ng yombhy opango...) auraient face a un juge penal.

pour conclure il faut desormais retrouver les auteurs co auteurs et complices des troubles publics dans les etablissements scolaires et les juger severement(15 ans d'emprisonnempent ferme et interdiction de se presenter aux examens d'etat pendant 5 10 15 ans cela variant selon le degre de l'infraction commise).

il n y a que le juge congolais qui est incapable de juger des eleves. il y a des juridictions pour mineurs.

2.Posté par Ikker le 26/03/2017 00:14 (depuis mobile)
😂😂😂,

3.Posté par Le Dégoûté ! le 27/03/2017 11:53
Le gouvernement va aussi démentir le fait que les écoles soient de véritables passoires que peut l'on traverser de part en part sans que personne ne dise quoi que ce soit ? Va t-il aussi démentir que des enfants suivent leurs cours assis à même le sol ?
Franchement, est-ce que les Ministres de l'Enseignement passent de bonnes nuits ?

Et puis c'est quoi ce grand mensonge qui consiste à faire croire qu'un table-banc coûte 30.000 frs cfa ?

PASSEZ UN CONTRAT AVEC L'ENTREPRISE CIB-OLAM, ELLE VOUS FABRIQUERA DES TABLE-BANCS A MOINS DE 10.000 FRS L'UNITE. BANDE DE MENTEURS !!!

Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces