Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : le gouvernement appelé à accélérer la mise en œuvre de l’UNDAF

Un comité de direction portant sur le bilan 2016 de la mise en œuvre du Plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement (UNDAF) 2014-2018 s’est tenu le 23 février 2017 à Brazzaville. Au cours des échanges, il a été souligné la faiblesse mobilisation des fonds de la contrepartie nationale en 2016. D’où l’appel du Comité directeur au gouvernement à mobiliser les fonds pour l’année 2017 et d’accélérer la mise en œuvre de l’UNDAF.



Le Comité directeur a été présidé par la ministre congolaise du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale ; Ingrid Olga Ebouka-Babacas ; en présence du coordonnateur-résident du PNUD au Congo, Anthony Ohemeng-Boamah.

Le Comité de l’UNDAF a permis aux participants de mieux cerner les réussites et les échecs enregistrés en 2016 et d’en tirer les leçons. En effet, le Congo et les Nations Unies ont adopté l’approche «Unis dans l‘action», qui permet aux deux parties de travailler de manière concertée sur les questions telles que : la gouvernance ; l’éducation ; la santé ; l’eau et l’assainissement ; la nutrition et la sécurité alimentaire ; la protection sociale ;  l’environnement et le développement durable.

Sur la base du Plan national de développement (PND) adopté par le Congo, le Système des Nations Unies a effectué plusieurs  réalisations. On peut citer, entre autres : la contribution à l’équipement d’une radio citoyenne des jeunes et à la production des émissions radio sur les valeurs de paix et du vivre ensemble ; la mise en place d’un programme de cantines scolaires dans le département de la Likouala au profit des enfants autochtones ; la formation aux TIC des enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur ; la validation d’une feuille de route sur la situation des enseignants du primaire ainsi que de l’annuaire statistique 2015 du secteur de l’éducation.

En plus, le recensement général de l’agriculture a eu lieu, les premiers résultats annoncés. Les activités prévues dans le domaine de la santé ont eu lieu. Elles ont porté sur la lutte contre les épidémies, la santé de la mère et de l’enfant, la lutte contre les maladies, l’offre des soins communautaires.

 Il a été noté que la bonne exécution des programmes a été freinée en 2016 non seulement à cause de la faible mobilisation des fonds de la contrepartie nationale, mais aussi de la modification fréquente du calendrier, du fait des élections.

Les partenaires de l’UNDAF (FAO, UNICEF, UNFPA, UNESCO, PAM et HCR) ont réaffirmé leur engagement de travailler pour le mieux-être des populations dans le cadre des Objectifs du développement du durable.

Le coordonnateur-résident du Système des Nations Unies a rappelé que «les contreparties financières attendues du gouvernement revêtent une importance capitale dans la réussite de nos actions».

Evoquant les raisons de la faible mobilisation des fonds de la contrepartie nationale, la ministre Ingrid Olga Ebouka-Babacas a rappelé que le Congo fait «face à un retournement de conjoncture économique particulièrement sévère qui se traduit par la crise des finances publiques», une crise qui trouve ses origines dans la forte dépendance du budget de l’Etat du pétrole.

Elle a souligné qu’au moment le plan-cadre qui couvre la période 2014-2018 tend vers sa clôture dans un environnement économique et financier difficile pour le Congo, le Plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement «est plus que jamais un outil essentiel pour atteindre l’émergence. Car, il vient en appui aux différentes stratégies sectorielles que le gouvernement conçoit et met en œuvre dans le cadre d’un PND». 

Gos-Gaspard Lenckonpov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces