Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Arlette Soudan Nonault édifie sur les enjeux de la participation du Congo à la COP23

Brazzaville, Congo (CONGOSITE) – La 23e Conférence des Parties (COP23) à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) a fait l’objet d’une conférence de presse, le 5 septembre dernier à Brazzaville. A cette occasion, la ministre en charge du tourisme et de l’environnement, Arlette Soudan Nonault, a annoncé que le Congo fera le déplacement de Bonn (Allemagne) pour prendre part à la COP23, du 6 au 17 novembre 2017 .



Arlette Soudan Nonault édifie sur les enjeux de la participation du Congo à la COP23
La conférence de presse a permis à la ministre de préciser les enjeux politiques, diplomatiques, économiques, financiers et institutionnels de la participation du Congo à la COP23, en lien avec l’accélération de l’opérationnalisation de la commission climat pour le Bassin du Congo, dont le Président Denis Sassou N’Guesso a la charge. La communication de Mme Soudan a été axée sur la vision du gouvernement congolais en matière d’économie de l’environnement ; l’état d’avancement des préparatifs de la délégation congolaise ; et  la feuille de route pré COP23 du Congo. 

L’opérationnalisation de l’Accord de Paris pour les Etats de la CEEAC concerne la mise en œuvre, entre autres, des contributions déterminées au niveau national (CDN), véritable plan d’investissement climat destiné à permettre au Congo d’apporter sa contribution à la réduction des gaz à effet de serre. Ceci, en vue du maintenir l’augmentation de la température mondiale à au plus 2°C, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris.

Concernant les enjeux de la COP23, ils sont multisectoriels (politiques, économiques, sociaux, écologiques, etc.), a-t-elle ajouté. Mais après la COP21 organisée à Paris (France) en 2015 et la COP22 tenue à Marrakech (Maroc) en 2016 où étaient adoptés respectivement l’Accord de Paris et le Plan d’action de l’accord de Paris, la COP23 sera focalisée sur l’accélération de l’opérationnalisation dudit Accord. Arlette Soudan Nonault a précisé que  sa collègue Rosalie Matondo, ministre en charge de l’Environnement sortante qui a fait avancer ce dossier de manière satisfaisante.

 « À notre niveau, nous allons accélérer ce travail pour que notre participation soit une réussite et un succès. Nous tenons à ce résultat car la COP23 va accueillir Denis Sassou N’Guesso, Président de la commission climat pour le Bassin du Congo. Ce sera l’occasion pour le Chef de l’Etat de présenter les activités déjà réalisées et à réaliser dans le cadre de l’opérationnalisation de ladite commission », a-t-elle révélé.

Elle a poursuivi en disant qu’il y a des activités prévues avant, pendant et après la conférence. Ces activités seront validées par toutes les parties prenantes impliquées dans le système climat national ainsi que les membres du comité national d’organisation de la COP23 (CNOP-COP23). Dans le cadre de cette feuille de route.

«Je vous annonce l’organisation, du 3 au 5 octobre 2017 à Brazzaville, au centre de conférence de Kintélé, de la conférence extraordinaire des ministres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Est sur l’accélération de l’opérationnalisation de la commission climat du Bassin du Congo, le Fonds bleu pour le Bassin du Congo et le Fonds pour l’Économie Verte en Afrique centrale et l’adoption de la position commune face à la COP23» ,a-t-elle fait savoir.

Kury Kounga


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces