Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Un atelier sur l’éducation des professionnels des médias pour la lutte contre les Fake news à Brazzaville


Brazzaville, 10 avril – (CONGO-SITE) – Un atelier sur l’éducation des professionnels des médias pour la lutte contre les Fake news, se tiendra au mois de juin prochain dans la capitale congolaise afin de lutter contre la manipulation de l’information (les fameuses “Fake news”) qui se propagent notamment via les réseaux sociaux.



Un atelier sur l’éducation des professionnels des médias pour la lutte contre les Fake news à Brazzaville
Organisé par l'UNESCO en collaboration avec le Ministère congolais de la Communication et des Médias, cet atelier portera sur l’éducation des professionnels des médias pour la lutte contre les Fake news.

Ces dernières années, le phénomène des fake news s'étend sur le Web aux dépens des internautes. Ces fausses informations peuvent être propagées dans des buts différents. Certaines ont pour objectif de tromper le lecteur ou d'influencer son opinion sur un sujet particulier. D'autres sont fabriquées de toute pièce avec un titre accrocheur pour densifier le trafic et augmenter le nombre de visiteurs sur un site.

Au Congo-Brazzaville, des plateformes, des fils Twitter, des sites entiers renforcent leur arsenal contre la désinformation. Ils inventent des rumeurs et des fausses nouvelles qui prennent rang aux côtés des vraies.

Ce phénomène relève d’une stratégie visant à entretenir le doute, à forger des vérités alternatives, à laisser penser que ce que disent les politiques congolais est toujours plus ou moins mensonger. Des rumeurs infondées que les congolais se susurrent à l’oreille avec l’assurance de les tenir de « sources sûres ».

Cet atelier vient donc à point nommé au moment où la désinformation sur les réseaux sociaux devient une arme de dé-crédibilisation et de déstabilisation par excellence.

Même si le « mensonge peut faire le tour du monde, le temps que la vérité mette ses souliers » et le rattrape, jamais « un démenti ne peut effacer tout le tort que peut causer une nouvelle erronée ».

La réactivité du gouvernement congolais en organisant cet atelier est donc de mise, pour éviter que le « faux », aux effets qui peuvent bien être dévastateurs, ne s’installe dans la durée.

L'identification d'une fausse information relève d'un travail journalistique. Plusieurs questions doivent ainsi être soulevées afin d'identifier la véracité d'une information.

Il est tout d'abord important de vérifier la source de cette information. Cette dernière est-elle fiable ? A-t-elle pour vocation d'être neutre ? A-t-elle un intérêt particulier dans la propagation de cette information ? Enfin, il est important de souligner que certaines études en apparence très sérieuses sont parfois commanditées par un tiers souvent dans le but d'en améliorer son image.

Rappelons que, la fake news est une information délibérément fausse, qui est délivrée dans le but de manipuler ou tromper un auditoire

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 20030 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 11384 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces