Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

USA : Sullivan Sanders à Brazzaville comme David Simpson à Kinshasa

Un document publié par Jean Médard Biyaoula circule sur les réseaux sociaux, indiquant que l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en République du Congo, Stéphanie Sullivan Sanders, aurait élaboré une stratégie visant à provoquer une guerre civile au Congo-Brazzaville. A travers ce document et d’autres actions, l’on constate que la démarche adoptée par la diplomate américaine ressemble à celle que son compatriote David H. Simpson avait utilisée au Zaïre ayant causé la chute de Mobutu Sese Seko.



Stéphanie Sullivan Sanders             & David H. Simpson
Stéphanie Sullivan Sanders & David H. Simpson
David H. Simpson est un ancien ambassadeur des Etats Unis au Zaïre (actuelle République démocratique du Congo) qui avait contribué efficacement à la chute de Mobutu Sese Seko au Zaïre. Dans son livre intitulé “Les derniers jours de Mobutu”, Ngbanda Zambo Ko Atumba explique que David Simpson entreprenait en douceur un travail de sape en profondeur, sans affronter directement le président du Zaïre, qui d’ailleurs en fut flatté. Quand les Américains avaient constaté qu’il était temps de se débarrasser de Mobutu, ils avaient retourné presque toutes les autorités civiles et militaires contre lui, le menaçant ouvertement s’il osait opposer une quelconque résistance.
 
Les actions que mène Stéphanie Sullivan Sanders au Congo-Brazzaville, au profit de l’opposition radicale, pour provoquer la Chute de Denis Sassou N’Guesso ne sont pas loin d’être la réédition du schéma de David Simpson. Visiblement, les Congolais constatent que Mme Sullivan Sanders a pris faits et causes pour l’IDC-Frocad. Elle réalise un travail remarquable dans le domaine de la démobilisation et du retournement des responsables et proches du pouvoir. Elle agit avec beaucoup de méthode et de discrétion. La maitrise de la langue lingala, une langue nationale congolaise, lui permet de côtoyer tout le monde, d’obtenir toutes les informations et d’être au fait de ce qui se trame au Congo.
 
Il suffit d’examiner les actions de Mme Sullivan Sanders en faveur de l’IDC-Frocad pour s’en rendre compte. Par exemple, elle avait pris part au meeting de l’opposition radicale, tenu le 27 septembre 2015 au boulevard Alfred Raoul, alors qu’elle était absente à celui du Pôle de consensus de Sibiti.  Ensuite, avec les chefs de missions diplomatiques de l'UE, ils ont publié une surprenante déclaration conjointe sur la situation politique au Congo-Brazzaville. Telle qu’elle était formulée, cette déclaration apparaissait comme une ingérence flagrante de l’UE et des USA dans des affaires intérieures du Congo. La déclaration était de nature à rendre perplexe plus d’un observateur.
 
Quelques jours après avoir pris part au meeting de l’opposition radicale au boulevard Alfred Raoul et après avoir signé cette déclaration, Stéphanie Sullivan Sanders a entretenu les dirigeants de l’IDC-Frocad dans ses bureaux. Pas plus tard que la semaine dernière, elle les a encore entretenus. Cette fois-ci, pour leur donner des consignes visant à provoquer des troubles pendant et après le scrutin du 20 mars prochain.
 
En effet, consciente qu’il manque de leader charismatique au sein de la coalition IDC-Frocad et que la stratégie qui visait à s’opposer au changement de la Constitution a lamentablement échoué, la diplomate américaine propose une autre stratégie consistant à contester les résultats de la présidentielle.
 
La stratégie que Stéphanie Sullivan Sanders consistera précisément à multiplier les candidatures de l’IDC-Frocad à la présidentielle, dans le but d’avoir un grand nombre de représentants dans les bureaux de vote. Ces derniers recevront des consignes pour ne pas signer les procès verbaux du scrutin en criant à la fraude. Ce qui provoquerait une crise post-électorale et entrainerait une insurrection dans le pays. Laquelle insurrection aboutirait à une intervention de la communauté internationale. Ainsi, une transition sera mise en place avec un gouvernement qui sera dirigé par une personnalité choisie par les USA.
 
La candidature de Jean-Marie Michel Mokoko répond à cette logique. Depuis un certain temps, on signalait que l'ambassadeur des USA à Brazzaville était en communication permanente avec lui en vue de perpétrer un coup d'état.
 
Mais, la diplomate américaine semble confondre les rivières. Elle oublie que chaque rivière à ses caïmans et ses serpents. Stéphanie Sullivan Sanders devrait comprendre que les Congolais ne sont plus dans la logique de guerres. Ils sont désormais préoccupés par le renforcement de leur démocratie et le développement de leur pays. En plus, les USA qui se vantent d’être une vraie démocratie devraient encourager la volonté de la grande majorité du peuple congolais, plutôt que de soutenir une petite minorité du peuple en se focalisant sur le problème de la longévité au pouvoir de Sassou N’Guesso. Encore faudra-t-il souligner que c’est la grande majorité des Congolais qui exige depuis plusieurs années sa candidature. Ce, au vu et au su de Stéphanie Sullivan Sanders.

Valère Lékoumou



Commentaires articles

1.Posté par Mombeti Gall le 08/02/2016 12:55
On connait la politique que mène cette femme au Congo depuis longtemps. Toute les déclarations qu'elle fait indiquant que les USA soutiennent le processus électoral au Congo sont une hypocrisie. Elle fait croire aux Congolais qui aiment l'entendre qu'elle est vraie oeuvre pour le renforcement des relations entre les USA et le Congo. Au contraire, elle tire ces relations vers le bas.

Les USA doivent savoir que les Congolais ne sont pas seulement ceux qui sont dans l'IDC-Frocad qu'ils soutiennent. Les Congolais sont libres de choisir tel ou tel dirigeant. Personne ne doit leur imposer un choix.

2.Posté par dorothéé passi le 08/02/2016 13:18
Le congo brazzaville c est tous son contraire ,par rapport a anciennement le zaire .A brazzaville la diplomate américaine est en mèche avec l opposition pour le retrait de Denis Sassou Nguesso elle prete allez jusqu'au soulèvement du peuple se qui devrait être un chaos dans notre pays .

3.Posté par Engana Bira le 08/02/2016 13:20
Si la manigance est vraie, alors nous allons vers le départ imminent de cette dame qui confond les époques et que nous chasserons de notre pays. Sassou n'est pas Mobutu. Par contre si elle se dit innocente, qu'elle organise une conférence de presse pour répondre à ces allégations. Le Congo n'a pas besoin de diplomates hypocrites et voyous. Qu'elle s'en aille !

4.Posté par Kongo Diantotila le 08/02/2016 13:21
Ce genre d'articles donnent l'impression qu'on est déjà aux abois !!!!

5.Posté par Milandou Marc le 08/02/2016 15:25
Kiékiékiékiékiékiékié ce plan macabre sinon machiavélique échouera au Congo, le ZAIRE n'est pas le CONGO nous sommes deux pays largement distincts. Tous les mauvais plans seront jetés à l'eau!!!!

6.Posté par James Massoumba le 08/02/2016 15:31
Qu'elle essaie d'être plus sage et honnête, elle sait vraiment ce que le peuple congolais lui reproche; nous sommes un peuple qui a beaucoup souffert et n'aimerions pas retombés ou repartir dans les erreurs amers du passé. L'opposition quant à elle devrait prendre toutes ses responsabilités pour éviter le pire et le chaos dans notre pays car nous avons au Congo une armée Républicaine, qui a pour vocation de défendre les institutions légitimes contrairement à l'autre scénario qui s'était produit en RDC.

7.Posté par Okouagui le 08/02/2016 15:42
Si les USA sont habitués à la politique macabres pour piller aisément les ressources partout ailleurs en Afrique, au Congo, ça ne passera pas. Le peuple congolais est assez mature, il y a longtemps que les écailles ont été tombés de nos yeux. La politique de madame Sullivan Sanders qui consiste de peindre en blanc l'opposition radicale et en noir la majorité pour opposer les congolais entre eux, n'aura aucun effet, le Congo a suffisamment les moyens de toute nature pour ne pas mordre votre appât, nous vous donnons rendez-vous le 20 mars 2016 et au delà.

8.Posté par Tsoupolopolo le 08/02/2016 16:00
Madame Sullivan Sanders, je vous le promets, vous allez lamentablement de nouveau échoué dans vos manœuvres criminelles de vouloir déstabiliser le Congo. Même les gens que vous entretenez en sont conscients que les congolais sont avertis des guerres, de la violence et sont tellement soudés et attachés à des valeurs de paix qu'ils ne pourront plus jamais vous laisser le moindre espace pour que vous accomplissez votre désire.

9.Posté par FABIOLA la fifille au grand (stade) le 08/02/2016 18:28
Le combat c'est aussi nos cœur notre conscience notre moralité et surtout un esprit républicain c'est larme absolue pour patriote alors peuple ayant foi en l'avenir du Congo afin que toute idée de cette dame pour la déstabilisation du pays soit un échecs.

10.Posté par nico le 09/02/2016 01:32
Pourquoi aurait-on peur de cette dame si nous n'avons rien à nous reprocher?
Qui se sent morveux,se mouche bien fort !

11.Posté par Salomon le 09/02/2016 10:21
L'ambassadrice devrait se gêner car en bien devant sa vu elle voit comment la majorité des congolais sont là à passer devant les medias afin de demander une fois de plus cette fois ci la candidature du même homme que cette femme souhaiterais renverser le pouvoir ! mais cela est trop cruelle pour cette femme en complotant avec le FROCAD et L'IDC.

12.Posté par bill mpassi le 09/02/2016 10:40
heureusement pour nous on a une jeunes intellectuellement intelligent et qui joue très bien leur rôles de démasqué tout ceux qui sont des ennemis du Congo a l’instar de cette Stéphanie Sullivan qui est mise a nue avec sa stratégie machiavélique de contesté les résultats après publication donc pour nous dejà l'avis des USA sur notre élection ne compte pas

13.Posté par Vinny Savibi le 09/02/2016 13:39
Le Congo Brazzaville n'est la RDC donc cette dame ne dois pas confondre, elle au lieu de soutenir la majorité elle préfère soutenir l'opposition radicale parce que elle a son laiche cul dans le clan de l'opposition radicale. Cette femme ne dois pas confondre les choses elle mélange la politique et le sentiment, si elle n'etait pas dans notre pays aux accords diplomatique, on devait même la bannir.

14.Posté par COMMANDO INVISIBLE KEBA-KEBA CONGO OBOSSO le 19/02/2016 07:59
Mme Sullivan,la pute de sullivan, qu'elle ignore que le Congo n'est le Zaire,eten plus les congolais sont pret de devénir un second peuples iraniens, sullivan continu avec tes plans a la con, tu seras surprise lorsque le peuple congolais vas prendre l'assaut a ton ambassade,ta vie et celui de tous tes complices seront en danger.
vous irez tous au buchés,conséil gratuit à vous aussi l'opposition congolaise
MERCI ET BONNE COMPREHENSION A TOUS
NB: COMMANDO INVISIBLE pret à donné leurs vie pour la souvérainnete du CONGO et son guide Le PRESIDENT DENIS SASSOU NGUESSO

Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 23028 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 13038 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces