Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Signature d'un accord de cessez-le-feu entre le gouvernement et Ntumi

Le gouvernement congolais a signé ce 23 décembre à Kinkala, chef-lieu du département du Pool, un accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités avec les représentants de Frédéric Bintsamou alias Pasteur Ntumi.



Jean Gustave Tondo, lors de la conférence de presse
Jean Gustave Tondo, lors de la conférence de presse
L’information a été donnée officiellement par le secrétaire général du Conseil national des Républicains (CNR), Jean Gustave Tongo, représentant Ntumi. C'était lors d’une conférence de presse qu’il a donnée dans la salle de réunions du ministère de l’Intérieur et de la décentralisation.

Il a affirmé que la sortie des ex-combattants et leur réinsertion, le ramassage des armes, la mise en place d’un comité ad hoc pour le suivi des engagements pris dans cet accord, sont, entre autres, les points contenus dans ce texte.

«Aujourd’hui c’est un grand jour pour le peuple congolais. Car, nous venons de signer un accord qui va mettre un terme aux troubles dans notre pays. Nous sommes des grandes personnes et nous avons l’obligation de vivre ensemble», a déclaré M. Tondo, en présence du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, quelques sages du Pool et quelques hauts officiers de la force publique.

Il a rassuré qu’il a été bel et bien délégué par son chef pour signer cet accord et expliquer à l’opinion nationale et internationale que ce dernier et ses ninjas-nsiloulou ont pris l'engagement de ne plus violer l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités.

Le gouvernement quant à lui s’est engagé, entre autres, à garantir la sortie, la sécurité et la réinsertion professionnelle, sociale et économique des ex-combattants.
 
Quant à Ntumi et ses ninjas, ils se sont engagés à arrêter les hostilités et à remettre et mettre fin à tous les actes qu’ils commettent sur les populations et à ceux visant à mettre à mal le fonctionnement de l’Etat et libre circulation des personnes et des biens dans le Pool.
 
En mars 2003, des accords de paix et de cessation des hostilités dans le département du Pool avaient été signés entre  le pouvoir et Ntumi. Ces accords ont été violés par Ntumi. «Cette fois-ci, nous avons pris l’engagement de ne plus entraver la vie des populations dans le Pool », a rassuré son représentant.
 
Jean Gustave Tongo, qui est depuis quelques mois à Brazzaville à la tête d'une délégation de son parti pour rechercher des solutions à la crise que traverse le Pool, indiquait déjà que la crise dans le Pool était politique et qu’il fallait une solution politique. Elle vient effectivement d’être résolu politiquement.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15952 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 8989 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces