Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Sibiti : arrestation d’un présumé trafiquant d’ivoire et d’écailles de pangolin géant

Congo-Brazzaville – (CONGO-SITE) - Jitel Otika, de nationalité congolaise, a été arrêté, le 8 mars dernier, à Sibiti, chef-lieu du département de la Lékoumou, en flagrant délit de détention et circulation illégale de trois pointes d’ivoire représentant deux éléphants tués et d’un sac d’écailles de pangolin géant.



Il a été arrêté par des agents de la direction départementale des Eaux-et-Forêts et des éléments de la gendarmerie nationale, grâce aux informations et appuis du Projet d’Appui à l’Application de la Loi sur la Faune sauvage (PALF).

Ce présumé délinquant faunique serait un chef de fil d’un réseau bien organisé, qui trafique des produits de la faune partant des localités situées à la frontière Congo-Gabon. Sibiti serait l’un de leurs points de chute. Les ivoires et écailles de pangolin géant saisies proviendraient du district de Bambama (Lékoumou) et du Gabon.
 
Jitel Otika est non seulement poursuivi pour détention et circulation illégale de trois pointes d’ivoire et d’un sac d’écaille de pangolin géant, mais aussi pour présomption d’abattage, dans la forêt frontalière avec le Gabon, de ces espèces animales intégralement protégées. Il a reconnu les faits qui lui sont reprochés et risque des peines allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement ferme.

Son interpellation est la troisième du genre que réalisent les agents des Eaux-et-Forêts et de la gendarmerie nationale, appuyée par le projet PALF, au cours de cette année 2018. Les précédentes arrestations ont eu lieu les 29 janvier et 26 février 2018 à Ouesso dans le département de la Sangha. Les procès des présumés trafiquants d’ivoires sont en cours au tribunal de grande instance de Ouesso.

Plusieurs autres audiences portant sur la criminalité faunique sont programmées les 14 et 15 mars prochains dans les cours d’Appels de Pointe-Noire, Dolisie (Niari) et Owando (Cuvette).

En République du Congo, l’éléphant et le pangolin géant font partie des espèces animales  protégées, conformément à l’Arrêté n°6075/MDDEFE / CAB du 9 avril 2011 déterminant les espèces animales intégralement et partiellement protégées.

L’article 27  de la loi 37/2008, du 28 novembre 2008 sur la faune et les aires protégées stipule: « L’importation ; l’exportation ; la détention et le transit sur le territoire national des espèces intégralement protégées ; ainsi que de leurs trophées  sont strictement interdits ; sauf dérogation spéciale de l’administration  des eaux et forêts ; pour les besoins de la recherche scientifique ».

Valère Lékoumou


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15834 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 8918 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces