Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Sassou Nguesso invite les pays partenaires à soutenir la présidentielle anticipée au Congo

Au cours de l’échange de vœux qu’il a eu avec le corps diplomatique, ce 6 janvier, au Palais du peuple, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a convié les partenaires du Congo à accompagner la tenue de l’élection présidentielle fixée au 20 mars prochain.



Le chef de l’État congolais s’exprimait à la suite de la doyenne du corps diplomatique, Marie-Charlotte Fayanga, ambassadrice de la Centrafrique au Congo, qui indiquait pour sa part, sur ce point précis, que le corps diplomatique accrédité au Congo avait pris acte de la nouvelle Constitution issue du référendum du 25 octobre dernier.

Pour le président de la République : « l’expression de la souveraineté du peuple congolais doit être respectée et soutenue par tous les amis du Congo ». Il a insisté en demandant par conséquent aux partenaires bilatéraux et multilatéraux du Congo d’œuvrer au renforcement d’une « coopération dynamique et mutuellement avantageuse, fondée sur la stricte observation des Conventions qui régissent la diplomatie internationale ». 

Auparavant, Denis Sassou N’Guesso a rappelé le contexte de l’année 2015, marquée, a-t-il déclaré, par de nombreux défis liés, entre autres, au réchauffement climatique, aux écarts de plus en plus grands entre les niveaux de développement du monde, à la crise migratoire, la montée du terrorisme et de l’extrémisme.

Ce tableau sombre n’a cependant pas occulté des avancées qu’il a présentées comme des signaux d’espoir : les conclusions de la Conférence sur le climat tenue au mois de décembre à Paris, la commémoration des 70 ans de la création de l’Organisation des Nations unies, l’adoption du plan d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement et du nouvel agenda de développement post 2015.

Dans le même ordre d’idées, le chef de l’État congolais a salué la consolidation des liens entre l’Afrique, l’Inde, la Chine et les Etats-Unis au cours de l’année 2015, à travers la tenue du forum Inde-Afrique au mois d’octobre à New-Delhi, le forum Chine-Afrique à Johannesburg en décembre, le 14eforum de l’AGOA au mois d’août à Libreville.

Le président de la République a aussi parlé d’espoir concernant la Centrafrique : «  Par sa participation remarquable aux consultations des 13 et 30 décembre dernier, le peuple centrafricain vient de manifester, de façon responsable, sa détermination à restaurer un Etat de droit, synonyme de renaissance nationale ». Il a salué la mémoire des soldats de la paix, morts en mission dans le but, a-t-il souligné de « donner au peuple centrafricain les raisons de toujours espérer », priant pour que ce pays et son peuple, qui ont tant souffert : « le bateau ne chavire pas au port ».

Un vœu qu’il a sous-tendu par les preuves de consolidation de la démocratie sur le continent ainsi que le prouve, a renchéri le président de la République, la tenue d’élections dans plusieurs pays au cours de l’année dernière.

La contrariété demeure l’exemple du Burundi et du Soudan du Sud où se poursuivent des violences. «  J’exhorte tous les acteurs politiques de ces pays à privilégier le dialogue et à rechercher l’apaisement afin d’épargner les populations des souffrances supplémentaires », a conclu le chef de l’Etat.


Adiac-Congo.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par Paul MASSAMBA le 08/01/2016 16:43
Nous souhaitons tous que les élections présidentielles se passent dans la paix, donc la tranquillité, qu'aucun vieux démon ne soit réveillé afin que la population en souffre. Que les propos de l'opposition n’aient d'effet sur eux même et non à la population. Car, les partisans de l'opposition raconte de gauche à droite qu'il compte relancer l'insurrection dans la ville, et la ville morte pour empercher que les éléction n'aient lieu.

25.Posté par samy ngombe le 08/01/2016 16:21
Franchement ce monsieur est un courageux. Je comprends facilement qu'il est malade, car une personne qui a sa raison en place ne peut pas agir de la sorte.
Tout ce qu'il fait c'est sans le consentement de toute la classe politique, il le fait avec son clan,d'ailleurs avec ses enfants. Il est en désaccord avec la communauté internationale.

24.Posté par Queen Waters le 08/01/2016 15:48
Nous etant fils du pays nous souhaitons que la presidentiel ce passe dans la paix et que toutes partenaires du congo fait preuve de maturité et de considération tout en soutenant et respectons la nouvelle république.

23.Posté par La fille au beaux yeux ( Anaconda ) le 08/01/2016 15:43
Les partenaires doivent tous apporté leur soutient au chef d'état pour la bonne tenue de la presidentiel du 20 Mars, que tous ce passe dans la tranquillité pour le bien du peuple.

22.Posté par max goma le 08/01/2016 14:54
Que les diplomates étrangers ne se trompent pas de mission au Congo Brazzaville. Ils sont là pour aider le Congo a avancer dans la paix et dans la concorde nationale. Ils ne sont là pour diviser les congolais ni pour ourdir des complots contre le Congo. Ils doivent respecter les choix souverains du peuple et l'accompagner dans la réalisation des échéances électorales qui pontent à l'horizon et surtout dans l'affrontement des défis du développement. Les textes de l'ONU interdisent l'ingérence dans les affaires intérieures des états. les partenaires du Congo doivent respecter ce principe.

21.Posté par Salomon le 08/01/2016 13:33
IL est bien normal que le président Sassou invite nos pays partenaires à soutenir nos élections anticipée dès Mars et aujourd'hui parlant l'Afrique feras la une à l'échelle international à propos des semaines électorales à la présidentielle.

20.Posté par jacques dong le 08/01/2016 12:42
ce qui est sure le message est passée la preuve en n'ai il se sont séré les main par un salue significatif, alors le reste vint a venir, pour être souverain il nous faut être un intègre, droit et juste en mettant tous sentiment de partialité au milieu de nous, pour que les décisions que nous allions prendre ne soit demis en cause

"je le pense"

19.Posté par log le 08/01/2016 12:42
Le souhait de chaque congolais est que la phase électorale de 2016 passe dans des bonnes conditions , cela doit être de même pour les partenaires venant investir au sein du pays . Car on ne peux pas procéder aux élections présidentielles à l'exception des partenaires coopérant avec le Congo ; les partenaires évoluant au sein du Congo ont leur part de contribution pour la bonne tenu des élections de 2016 . Afin de renforcer le partenariat ; afin d'attirer d'autres partenaires désirant investir au Congo Brazzaville ; afin de leur montrer qu'ils ne sont pas les seules , le président de la république du Congo est obligé de le montrer à ces partenaires qu'ils ne sont pas négligés d'une réaction qui leur conviendra pour les élections de 2016 .

18.Posté par Bienvenu Dzanga le 08/01/2016 12:33
Oui, l’expression de la souveraineté du peuple congolais doit être respectée et soutenue par tous les amis du Congo, surtout à l'orée de l'élection présidentielle du 20 mars prochain. Il est hors question que nos amis et partenaires, nagent à contre courant que le Congo, ils sont appelés à soutenir et à se mettre sur la même ligne des aspirations du peuple Congolais.

17.Posté par jacques dong le 08/01/2016 12:25
comme un frère qui fait appelle a ces amis pour la nouvelle année, le président Deni Sassou c'est adresser au corps diplomatique tout en les rappelant que, le Congo est un pays souverain, dans le seul bute qu'il ne soit pour le Congo un source de problème mais une source de paix et d'harmonie parce que en ne fait pas la fête chez sois quand sa brule chez les voisin

16.Posté par BISSO NA BISSO le 08/01/2016 12:20
Respecter le choix des congolais c'est aussi un moyen de soutenir l'élection présidentielle prochain par les partenaires du Congo et les résultats qui sortiront des urnes où ira choisir le peuple libre son candidat .
" j ' ai dit "!

15.Posté par Kingoyi yannick le 08/01/2016 12:20
Le partenariat c'est pas seulement dans les affaire sociaux économique, c'est dans tous les domaines tous ces pays partenaire doivent soutenir la présidentielle anticipée en mars.

14.Posté par integrale le 08/01/2016 12:19
Une bonne coopération se constate par un soutien réciproque, vous aidez les autres alors que vous aussi vous êtes aidés ; un pays qui ne possède pas la paix ne peux pas accueillir des partenaires , ni les partenaires même s'ils désir investir dans un pays instable , ils sont bloqués car la possibilité ne leur permet pas à cause de manque de paix . Les élections présidentielles de 2016 ne doivent pas seulement concerner les congolais même les partenaires qui investissent au Congo Brazzaville sont concernés , leurs points de vu pour la stabilité du pays sont les bienvenus .

13.Posté par LA CAUSE le 08/01/2016 12:11
Par la voix du doyens du corps diplomatique présent au Congo l'ambassadrice centrafricaine ,la communauté internationale et les partenaires du Congo ont répondus favorablement à vœux du chef de l'état congolais on disant vouloir voir l'élection présidentielle prochains se déroule dans la paix et la quiétude dans l'intérêt du Congo et de ses partenaires .
" j ' ai dit" !

12.Posté par Elion Barel le 08/01/2016 12:01
Sur ce fait le président de la république est claire, tous ces pays partenaire du Congo doivent soutenir la présidentielle anticipée en mars. Le partenariat c'est pas seulement dans le monde d'affaire, c'est dans les domaine, car on reconnait les vrais amis quand on une situation dure.

11.Posté par SASSOU OUI le 08/01/2016 11:55
je vote monsieur le président son excellence Denis Sassou Sassou Nguesso.

10.Posté par Gorba Elion le 08/01/2016 11:54
Tous les pays qui sont en partenariat avec le Congo, doivent soutenir cette élection présidentielle anticipé pour le 20 mars, pour protéger leurs accord diplomatique avec le Congo.

9.Posté par MAR le 08/01/2016 11:54
LE MAR DEMANDE LA CONDIDATURE DU PRESIDENT DENIS SASSOU NGUESSO.

8.Posté par paola jason le 08/01/2016 11:53
bien dit monsieur béni Mack la non ingérence est un prince que ces états vont tenir compte. sinon que leurs engagements pour soutenir le Congo Brazzaville au cours de cette période n'est sera pas d'une grande réussite.

7.Posté par Bango témbé le 08/01/2016 11:52
Ce que le président veut c'est que nos partenaires puissent apporter un plus pendant ces présidentielles à la seule condition de respecter la souveraineté du pays

1 2

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22361 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12666 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces