Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Santé : le Congo veut renforceer la réglementatiion sur la vente des substituts du lait maternel


Brazzaville, 25 janvier (CONGO-SITE) – L’atelier d’élaboration et d’adoption du projet de décret réglementant la commercialisation des substituts du lait maternel a été organisé du 23 au 24 janvier à Brazzaville par le gouvernement avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef.



Photo d’illustration
Photo d’illustration
Adopté par l’Assemblée mondiale de la santé en 1981, le code international de commercialisation des substituts du lait maternel vise, entre autres, à encourager et protéger cette politique tout en restreignant ses publicités agressives.

En adoptant cette décision, l’Assemblée mondiale de la santé a recommandé aux gouvernements de prendre des lois nationales réglementant ce commerce. Selon la conseillère régionale pour la nutrition OMS Afrique, le Dr Adelheid Onyango, l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant est reconnue comme étant l’une des interventions préventives les plus efficaces et les moins coûteuses pour une bonne nutrition et permet de réduire de 19% la mortalité infanto-juvénile.

L'atelier s’est inscrit dans le cadre de la lutte contre la malnutrition infantile, qui préoccupe le système des Nations unies, au même titre que la République du Congo. L’OMS Afrique a rassuré le gouvernement congolais de son soutien multiforme pour ce décret vise à garantir la sécurité alimentaire de l’enfant .

Ouvrant les travaux, le directeur de cabinet de la ministre de la Santé et de la population, Florent Balandamio, a souligné que cet atelier s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du plan opérationnel du cadre stratégique de lutte contre la malnutrition, horizon 2025. Parlant des résultats de l’enquête par grappes à indicateurs multiples 2014-2015, il a rappelé que ce décret était utile au Congo, tant le défi d’améliorer le taux d’allaitement maternel exclusif commande, entre autres, que le pays renforce son cadre juridique en matière de nutrition.

L'adoption du projet du décret portant commercialisation des substituts du lait maternel permettra au Congo de mieux contrôler l’entrée et la vente de ces produits sur le territoire national, a estimé M. Balandamio, en rappelant aux participants la nécessité de s’inscrire dans la droite ligne de la promotion de l’allaitement exclusif du lait maternel qui contribue à la bonne santé des nourrissons et réduit considérablement la mortalité de l’enfant de moins de cinq ans, une façon pour lui d’inciter les uns et les autres à une réglementation rigoureuse des substituts du lait maternel qui sont souvent à l’origine des maladies diarrhéiques et respiratoires chez le nourrisson et l’enfant.

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 23028 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 13038 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces