Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

SOPECO : signature d’un mémorandum d'entente pour préserver la paix sociale


Brazzaville, 22 avril – (CONGO-SITE) - A l’initiative du ministre Léon Juste Ibombo, des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, un mémorandum d’entente a été conclu le 19 avril dernier, à Brazzaville, entre la direction générale des postes et de l’épargne du Congo (SOPECO) et les délégués syndicaux. Ce document vise à apaiser les inquiétudes des uns et à préserver la paix sociale au sein de l’entreprise.



Suite au sit-in organisé par les gants de la SOPECO au siège de la société, le ministre des postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique a pris la mesure de ses responsabilités, en tant que ministre de tutelle, pour apaiser le climat social et parvenir à un consensus sur les préoccupations sociales des grévistes. L’objectif étant de privilégier le dialogue social.

Au terme des discussions qu’il a eues avec les différentes parties, notamment la direction générale de la SOPECO et les partenaires sociales, un mémorandum d’entente a été signé par le ministre des Postes, la direction générale de la SOPECO et de l’autre par les partenaires sociaux.

Au titre de cet texte, la direction générale de la SOPECO s’est engagée à payer le salaire du mois de janvier 2019 aux travailleurs grévistes dès le 24 avril 2019. Par ailleurs, le salaire du mois de février sera payé selon les modalités arrêtées de commun accord avec les partenaires sociaux, notamment 25% à chaque paie réalisée dans l’entreprise jusqu’à apurement.

De leur côté les travailleurs de cette société et les représentants syndicaux se sont engagés à lever la grève et reprendre le travail le mercredi 24 avril 2019. Ils ont pris, également l’engagement de ne plus engager un mouvement de grève ou de sit-in ou quelque autre mouvement de nature à perturber le climat social au sein de l’entreprise sans avoir épuisé les voies de recours prévues par les textes en vigueur et sans en avoir informé, préalablement, le ministre de tutelle, en vue de trouver un compromis par le dialogue.

Prenant bonne note de l’engagement pris, Léon Juste Ibombo, en sa qualité du ministre en charge du secteur n’a pas manqué de rappeler le contexte actuel, marqué par les bouleversements occasionnés dans tous les domaines de la vie, par la révolution numérique.
« Si l’on n’y prend pas garde la poste risque de disparaitre face à la digitalisation », a précisé le ministre Ibombo, tout en invitant les agents de la SOPECO et les partenaires sociaux à faire « preuve d’imagination », il s’agit d’imaginer la poste du 21ème siècle.

Si l’Union Postale travaille à faire que la poste survive face aux effets induits de la digitalisation, Léon Juste Ibombo, a martelé que l’administration postale congolaise devrait converger vers l’e-commerce ou commerce en ligne grave auquel les biens et services seront échangés à distance sur les réseaux informatiques. Avec le commerce en ligne, finiront les longues attentes pour être servi compte tenu de la forte demande. Les services et produits en ligne seront accessibles 24 h/24 et sept jours sur sept. De n’importe où, les clients pourront faire leurs achats et être servis rapidement.

La survie de la poste congolaise est à prix. Et c’est ainsi qu’elle prendra le train du développement de l’économie numérique.

Valère Lékoumou



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 21002 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 11919 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces