Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Raul Mateus Paula entend fluidifier les relations entre l'UE et le Congo


Brazzaville, 24 novembre – (CONGO-SITE) – Raul Mateus Paula est le nouvel ambassadeur de l’Union Européenne (UE) en République du Congo. Le 17 novembre dernier, lors de la présentation de la copie figurée de sa lettre de créance au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’Etranger, Jean-Claude Gakosso, il a annoncé qu’il ne ménagera aucun effort pour rendre fluides les relations entre le Congo et son institution.



« Je suis très heureux d’être choisi pour représenter notre institution, qui coopère depuis des années avec le Congo. Le Congo et l’UE ont un partenariat très solide qui se caractérise par la réalisation de certains grands projets à caractère social et économique. Mon ambition est donc de voir comment fluidifier et redynamiser ces rapports », a-t-il déclaré.

En rappel, les relations entre l’UE et le Congo sont établies dans le cadre de l’Accord de Cotonou dont l’objectif central est la réduction de la pauvreté. La lutte contre la pauvreté repose sur une stratégie globale de développement, laquelle stratégie est évaluée par des indicateurs qualitatifs et quantitatifs : dimensions politiques (coopération régionale),  économiques (développement du secteur privé, réformes structurelles et sectorielles), sociales (jeunes, égalité des chances), culturelles et environnementales du pays.

Au plan économique, le programme de développement économique, mis au point dans le cadre de l'Accord de Cotonou, repose sur un nouveau cadre de coopération économique et commerciale mis en place afin de libéraliser les échanges et d'intégrer le pays dans l'économie mondiale ; le renforcement des capacités de production et la stimulation des investissements sont également affichés comme objectifs prioritaires. La coopération commerciale entre les deux parties concerne principalement les services, la concurrence, la propriété intellectuelle, la normalisation et la certification, les normes sanitaires, l'environnement, les normes de travail, la politique des consommateurs et la santé publique.
 
Le programme repose également sur une réforme de la coopération financière pour assurer la cohérence, l'efficacité, la flexibilité et l'adaptation continue de l'aide à la situation du Congo. Concrètement, le pays dispose d'une enveloppe de base élaborée conjointement par l'UE et le gouvernement congolais. Une seconde enveloppe permet de couvrir des besoins imprévus. En ce qui concerne les relations commerciales, l'UE  constitue le premier fournisseur de biens d’importation, avec 54% des importations en 2007. Pays très ouvert au niveau commercial, avec une valeur cumulée des exportations et des importations qui dépasse le PIB, sa balance commerciale est structurellement excédentaire, avec un solde positif de 1.678,9 milliards de francs CFA en 2008.

L’excédent commercial qui provient essentiellement du secteur pétrolier (plus de 90% des exportations), assure un taux de couverture des importations très confortable. Mais la faible diversification implique une forte dépendance de l’économie à l’égard du secteur pétrolier. La Congo exporte essentiellement vers l’Asie, et l’Europe ne représentait en 2007 que 8% des exportations.
 
Dans le cadre de la politique de coopération, l'UE met en œuvre des projets qui favorisent la diversification et l'amélioration de la compétitivité des produits congolais, notamment : le projet "Sucre" (soutien à la stratégie nationale d'adaptation du secteur sucre) qui doit permettre à la filière sucrière de réaliser les investissements et les réformes nécessaires à son adaptation au nouveau contexte du marché du sucre en Europe ; le projet "Renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales", qui a également comme objectif d'améliorer la compétitivité de l'économie congolaise ; le volet "Diversification de l'économie", qui doit aider le Congo à se doter d'une stratégie de diversification des entreprises et améliorer l'environnement du secteur privé.

Les relations entre l'UE et le Congo touchent aussi le dialogue (avec les organisations de la société civile (OSC) et l'aide humanitaire. Les OSC jouent un rôle primordial dans l’identification des actions prioritaires et dans la promotion et le contrôle de l’application des décisions. L’UE, à travers sa délégation en République du Congo, encourage une large variété d’acteurs engagés dans la promotion et l’évaluation des plans d’actions, et soutient le dialogue entre les OSC et le gouvernement congolais, pour encourager les procédures de réformes nécessaires.
 
C’est dans ce contexte que la délégation de l’UE rencontre régulièrement des organisations actives dans les domaines du renforcement des capacités des medias et des journalistes, ou des associations de la société civiles actives dans les domaines des droits de l’homme, de la formation professionnelle des défavorisés, de la santé, etc. La Délégation tente d’intensifier son dialogue avec ces structures afin d’obtenir des avis et suggestions pour améliorer sa coopération avec le gouvernement congolais.

 Les actions d'aide humanitaire financées par l’UE sont mises en œuvre par des organisations non-gouvernementales (ONG), des agences spécialisées des États membres, les organisations de la Croix Rouge et par les agences des Nations-Unies. Des subventions individuelles sont attribuées sur base de critères tels que la capacité financière et technique, la disponibilité et l'expérience et les résultats des interventions déjà entreprises dans le passé.

Raul Mateus Paula entend donc donner un autre souffle aux rapports entre le Congo et l’UE. Il a été aussi reçu par le Chef de l'Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15839 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 8920 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces