Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

RN1 : les usagers soumis à des tarifs de péage forfaitaires

Brazzaville, 14 mars – (CONGO-SITE) - La société concessionnaire La congolaise des routes (LCR), a pu obtenir du gouvernement l’autorisation d’appliquer pendant six mois une réduction de moitié des prix de péage sur la route nationale n°1 (RN1), en attendant la transition vers la nouvelle grille tarifaire.



RN1 : les usagers soumis à des tarifs de péage forfaitaires
Quatre gares de péage sont concernées par la mesure transitoire, à savoir les postes de Lifoula, Mengo, Moukondo et Yié. Les véhicules légers classe1 paient 500 FCFA ; les véhicules légers 4x4 classe 2b 1000 FCFA ; les véhicules de transport collectif classe2 minibus 1500 FCFA ; les véhicules de transport collectif de classe 3 Autocar 6 500 F CFA ; les poids lourds de classe 3b camion DEUX essieux 10 000 F CFA et les poids lourds classe 4 Camion trois essieux et plus  20 000 FCFA.

Le passage à la nouvelle règlementation ne peut se faire de manière brutale, a confié, le 13 mars, Exu Emma, l’assistante du directeur général de LCR, dont les équipes préparent une campagne de sensibilisation auprès des usagers de la route. La population doit comprendre le bien-fondé de la mise en concession de la route et la nécessité de réaliser régulièrement les travaux d’entretien, a-t-elle indiqué.

Des services multiples au bénéfice des usagers

En effet, la concessionnaire a promis de déployer sous peu sur le terrain ses techniciens pour les opérations de nettoyage, de réparation des nids-de-poule, des panneaux de signalisation, de curage des systèmes d'assainissement, ainsi que des travaux de réfection des chaussées, de maintenance des ponts et des bâtiments…  « L’argent de péage collecté nous sert à entretenir les infrastructures durant les trente années à venir. Car, les premiers ennemis de la route, ce sont l’érosion et le surpoids des camions », a estimé Exu Emma.   

Des moyens de communication seront mis en place pour interpeller les conducteurs sur les dangers de la route et un centre d'appel devrait même être ouvert au public (téléphone, internet, courrier). Pour ce faire, des agents seront mobilisés de façon permanente pour intervenir en cas de besoin, avec des dépanneuses, pompiers, ambulances, patrouilleurs de route, forces de l'ordre.

Mieux, l’entreprise veut innover en proposant de multiples services sur le corridor Brazzaville Pointe- Noire. « Nous allons proposer des services à nos usagers tels que mettre en place des moyens de paiement sans espèces, par prépaiement, par mobile (mobile money), augmenter le nombre de stations-service, des restaurants, boutiques, aires de stationnement, aires de repos, aires de services, et de dépannage et d'assistance… », a assuré ce cadre de LCR.

En rappel, la mise en activité des péages a été lancée, le 1er mars courant à Lifoula, au nord de Brazzaville, par le président de la République, Denis Sassou N'Guesso. À partir d’août prochain, les conducteurs vont devoir payer à chaque poste, pour les véhicules légers et les tricycles, 1500 F CFA ; les véhicules légers 4x4 classe 2b, 2000 FCFA ; les véhicules de transport collectif classe2 minibus, 3000 F CFA ; les véhicules de transport collectif de classe3 autocar, 13 000 FCFA ; les poids lourds de classe 3b camion deux essieux, 20 000 FCFA et les poids lourds classe 4 camion trois essieux et plus 40 000 F CFA.
 
Souece: http://www.adiac-congo.com; du 13 mars; par Fiacre Kombo

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso