Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Projet lisungi : des allocations des ménagers pauvres suspendus à Mfilou


Brazzaville, 23 juillet (CONGO-SITE) – Les allocations des ménagers pauvres bénéficiaires du projet de filets sociaux dénommé Lisungi ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre à Mfilou, 7ème arrondissement de Brazzaville. La décision fait suite aux cas de fraudes, de faux et usage de faux, orchestrés par certains acteurs sociaux auprès de seize bénéficiaires des quartiers Case Barnier et Kahounga.



Projet lisungi : des allocations des ménagers pauvres suspendus à Mfilou
Cette décision prise par le ministère des Affaires sociale et de l’action humanitaire a été donnée le 22 juillet aux chefs de quartier et l’administrateur maire de Mfilou, Jean Marie Zinga Ondemba par  la responsable de transferts sociaux, Anasthasie Ossangatsama.  

La rencontre avait pour objectif de les sensibiliser et de les informer des mesures conservatoires prises pour déceler les auteurs de ces actes à travers une enquête approfondie de l’Inspection générale de l'Etat.

Selon Anasthasie Ossangatsama, les ménages non conformes au projet lisungi ont été suspectés et identifiés grâce au contrôle interne au sein du projet. Le réseau, avait perçu le financement au nom des bénéficiaires. « L’arrondissement 7, Mfilou, compte plus de ménages que les autres localités, avec 1645 bénéficiaires. Il ne percevra pas les allocations qui seront payées dans les prochains jours car nous voulons corriger le dysfonctionnement à travers les mesures conservatoires prises afin de clarifier toute la situation », a-t-elle déclaré.

Elle a fait savoir que cette suspension a été également appliquée au responsable suivi et évaluation locale du projet à Mfilou. « Mfilou a été choisi pour accompagner le projet lisungi dans son extension avec les autres localités. Malheureusement beaucoup de dysfonctionnements y ont été observés, avec des comportements qui n’honorent pas l'administration ainsi que la population », a déploré la responsable des transferts.

Le maire de Mfilou, Jean Marie Zinga Ondemba, a décrié le comportement malsain de sa population avant de demander au projet de mener l’enquête afin de rattraper les auteurs de ces actes. Selon lui, les accusations faites à Mfilou sont vraies car dans la localité de Bimé des ménages fictifs ont été enrôlés pour ce projet. « Réalisez l’enquête jusqu’au bout même si c’est une autorité qui a dupé le projet de l’Etat. En cas de résistance, veuillez m’informer afin que les services de sécurité soient saisis », a-t-il déclaré.

Rappelons que Lisungi a été lancé le 2 mars 2016 à Mfilou, 7ème arrondissement de la capitale. L’objectif étant l’amélioration des filets sociaux au Congo, à travers, la mise en œuvre de la première phase d’un programme de transferts monétaires ciblant les couches les plus pauvres et les plus vulnérables de la population.

Placé sous la tutelle du ministère des affaires sociales, le projet Lisungi résulte de l’engagement du gouvernement d’étendre la protection sociale à d’autres catégories sociales exclues du système traditionnel de sécurité sociale. Il est conçu et exécuté par le gouvernement de la République du Congo avec l’appui technique de la Banque mondiale. Hormis la Banque mondiale, le projet Lisungi bénéficie aussi de l’appui de l’Agence française de développement (AFD).
  
 
 
 
 

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22981 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 13011 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces