Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Présidentielle 2016 : la stratégie de l’IDC-Frocad, un couteau à double tranchant

La stratégie électorale que la coalition IDC-Frocad vient de mettre en place pour prétendre accéder à la magistrature suprême sera bonne si elle est bien appliquée. Dans le cas contraire, elle constituera un atout favorable pour la victoire sans appel du candidat du parti au pouvoir.



Les leaders de Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et pour l’alternance démocratique (Frocad) et de l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) ne se sont pas (encore) accordés sur le candidat devant porter les couleurs de leur coalition à l’élection présidentielle, dont le premier tour aura lieu le 20 mars prochain. La stratégie qu’ils ont arrêtée comporte deux éventualités : la première consiste à désigner un candidat unique, et la deuxième vise à présenter au plus trois candidats. 

A la clôture de leur convention tenue récemment à Brazzaville, Charles Zacharie Bowao a expliqué que «la stratégie de la candidature unique n’est donc pas exclue, elle est même pressante». Il a ajouté : «La possibilité d’avoir quelques candidatures en fonction de la manière dont nous lirons le comportement du code électoral nous permettra de tirer la conclusion qu’il faut et à temps. Entendu que nous entendons gagner si toutes les conditions sont réunies dès le premier tour». 

La stratégie de l’IDC-Frocad ressemble à un couteau à double tranchant : elle peut conduire porter cette coalition à la magistrature suprême, tout comme elle peut l’entraîner à l’enfer. En réalité, l’hypothèse d’une candidature unique donnerait plus de chance à l’IDC-Frocad d’échapper aux blessures de son couteau. Surtout si la coalition désignait une personnalité capable de conquérir l’électorat dans tous les départements du pays. 

Par contre, l’hypothèse  de deux, trois ou quatre candidats, pourrait être fatale pour l’IDC-Frocad. En ce sens que les voix des candidats de l’IDC-Frocad seront émiettées, donnant ainsi la chance au candidat de la majorité présidentielle de gagner l’élection dès même le premier tour. 

En fin de compte, les dirigeants de l’IDC-Frocad sont en train de préparer leur échec à la présidentielle. Après quoi, ils crieront à la fraude et demanderont à leurs militants de descendre dans les rues pour manifester contre le pouvoir. Cette coalition politique semble plus perdue que le peuple congolais qu'elle prétend vouloir conduire vers les rives du bonheur. En cas d’échec, elle devra s’en prendre à elle-même. 

Pendant des années, les leaders de l’IDC-Frocad ont battu des records d’aveuglement et d’errements, dans le fond comme dans la forme, pour s’opposer non au pouvoir en place, mais à Denis Sassou N’Guesso. Les alliances se sont faites et se sont défaites non pour divergences idéologiques, mais en fonction des égos des uns et des autres.

Les dirigeants de l’IDC-Frocad devront accepter le sort que le peuple conscient du Congo va leur réserver. Déjà, le vote du Oui au référendum a été une sanction, un réveille de conscience du peuple. C’est un vote de reconnaissance et de continuité des actions concrètes de développement du Congo. Il n’y a aucun doute là-dessus.

Cap2016.Club



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

30.Posté par chloé foutou le 23/01/2016 10:10
Je ne pense pas que l'opposition soit à la auteur ils sont tous des con qui n'ont pas de projet pour le peuple congolais et ni pour le Congo.Qu'ils nous laisse on paix on na déjà un chef d'état capable de tenir le Congo. Vu que le chef de l'état DSN est un candidat fiable et il est à la auteur je ne vois aucun candidat qui peut prendre sa place.

29.Posté par Asta le 21/01/2016 16:23
L'opposition est à bout de souffle pour maintenir le cap de la stratégie. Vu que DSN a anticipé l'élection pour le 20 mars 2016 l'opposition surpris veut abandonner la course parce que DSN n'a pas d'adversaire de taille pour la course présidentielle.

28.Posté par awa itoua simone le 20/01/2016 12:34
jusque la elle n'a pas encore proposer ou présenter un projet de société au peuple congolais. bon là, elle n'a pas fini avec les histoires de con, est ce que elle sera en mesure d'assumer une responsabilité dés lors que la première qui semble moins importante au peuple congolais n'est pas totalement améliorer?

27.Posté par rigobert hubert le 20/01/2016 12:24
malheur à celui qui se trouve en retard en période de crise lorsque le temps s'écroule au dernière seconde, quiconque montera sans fil de secours descendre en vitesse de se faire cassé un de ses membres du corps.

26.Posté par samba ntimba( le pool bani) le 20/01/2016 12:09
que cela ne leur conduit pas à la défaite, contrairement aux évaluations stratégiques faites lors du référendum. parce que la cible qui se trouve derrière la première place de la paix c'est le peuple non les politiques ente eux. on doit tenir compte de la défaite et de la victoire s'il faut le dire sans faire recours a la forces , parce que nous avons constater que le peuple est souvent manipulable par ces gens là. aujourd'hui l'unique parti qui reste dans cet enclave est IDC et FROCAD, par contre la majorité présidentielle ne mouve plus dans cette politique de séparer pour mieux etre mesure de contrôler. en effet, l'essentiel pour les politiques c'est de s'assurer que le peuple repose sous l'ombre non au soleil. au plus pauvre et même au plus riche on se place souvent sous un soleil accablant en ligne pour les votés, c'est sous ce même soleil qu'ils profitent de nous faire du mal. jusque la, la paix est souvent synonyme d'une portion privilégiée, leurs proies c'est souvent le peuple. les économistes savent que sans la guerre il est souvent difficile de bien collaborer, en l'absence de la paix le monde de mafia se sent mieux pour régner dans le crépuscule, en l'absence de la paix le peuple se tire de tout bonheur, en présence de la paix nous avons des privilèges partagés. aller aux urnes sans couteau nous viendrons pour vous voter, mais aller aux urnes avec quelques chose de coté pour intimider le peuple je pense que là nous aurons compris la leçon des années 1990 à 1999.

25.Posté par prince de brazzavile le 20/01/2016 11:07
aucune déclaration qui sera faite par l'opposition portera atteinte au peuple congolais, pas plus que lors de la période du référendum sinon moi je trouve l'opposition congolaise des comme des hirondelles qui cherche le jour et la nuit attendant le lendemains pour reprendre la même chose. ceci devrait se faire avant.

24.Posté par SagesseNganga le 19/01/2016 15:52
Je crois que l'opposition dite radicale est aux abois par ce qu'on ne comprend plus s'ils font de la politique de chaise vide, jusqu'alors on ne sais pas quelle est leurs position pour la candidature pendant ces élections du 20 mars qui se pointe à l'horizon.

23.Posté par ARTELES DE SAVOIE le 19/01/2016 12:15
L'opposition doit joué un jeu franc et loyal au cours de ses élections.Elle qui jusque là n'arrive pas à s'accorder sur un candidat unique,sait pourquoi elle retarde à le faire.En réalité les élections ne sont pas une compétition de foot-ball que chaque équipe à tendance à cacher son classement.Il est grand temps que l'opposition se prononce sur son ou ses candidats,pour ne pas décevoir les militants.

22.Posté par Jaubrel le 19/01/2016 10:40
Les dirigeants de l'IDC/ FROCAD n'arrivent pas à trouver un candidat pour ses élections anticiper tout simplement par ce qu'ils ne se sont pas préparer. Cette surprise les affectes encore justement par ce qu'ils arrivent pas à trouver des comprimer pour présenter le candidat officiel.

21.Posté par junior olembo le 19/01/2016 10:40
Aujourd'hui que ça soit du coté de l'oppsition ou de la majorité,les etats majors politiques se bousculent pour le choix d'un candidat fiable et valable et de ce fait,l'opposition radicale est à couteau tiré pour le choix d'un ou de deux et si besoin de trois candidats pour emporter ces présidentielles afin que l'alternance démocratique soit effective.

20.Posté par Jaubrel le 19/01/2016 10:31
plus question de discuter sur quoi que se soit car l'information à la une sur nos journaux ce sont les élections anticipés du 20 mars 2015, le peuple congolais attend avec impatient votre candidat.

19.Posté par Cindy le 19/01/2016 10:27
Le temps est court, l'opposition dite radicale ne doit pas être distrait, l'heure est arrivée de présenter un candidat aux élections qui s'approche car c'est ce que le peuple attend d'eu.

18.Posté par segar ngala le 19/01/2016 10:07
Apparemment , il n'est plus temps ni de la part de la majorité ni de la part de l'opposition de pouvoir utiliser les stratégies à la sélection d'un candidat unique ; ce sont des choses qui devaient se faire après l'annonce de la date des élections : le 20 mars de l'année en cours . Donc normalement ce temps-ci devrait être préservé à chercher des stratégies de convaincre le peuple congolais en présentant les projets destinés pour le changement du pays . Les stratégies de l'IDC et FROCAD pour la sélection du candidat unique et en plus qui lambine encore sont d'un signe d'appréhension à l'égard du peuple congolais ; mais en dépit de ça le peuple reste toujours dans son assiette de conscience qu'il possède au sein du pays , ce qui est synonyme de commencer la nouvelle république dans des bonnes circonstances .

17.Posté par THEOGENE NTSIMBA le 19/01/2016 08:52
Il est grand temps pour cette opposition radicale, de prouver aux yeux de l'opinion nationale et internationale qu’elle ne se résume pas dans la violence, la haine et l’ethnocentrisme, mais dans la démocratie et la solidarité pour l’émergence du Congo qui aujourd’hui bénéficie des acquis incontestable. C'est aussi une façon pour elle de se dedouaner aux yeux de ses militants qui n'ont plus confiance en elle.
Les acteurs politiques congolais ont la responsabilité de jouer jeu franc pour la réussite de la présidentielle, au lieu de rester dans des querelles inutiles qui ne font rien gagner à la nation.

16.Posté par BRICE BOUKAKA le 19/01/2016 08:45
L’opposition radicale qui a comme voeux, l’alternance démocratique en 2016, ne devrait plus tarder à mettre sur la place publique le nom de son candidat de consensus qui affrontera celui de la majorité au pouvoir. Vu les divergences dont elle fait montre, son vœux risquera d’être un vœu pieux et qui restera au stade de slogan pour elle. Le FROCAD-IDC est appelée à oublier ses divergences, afin de prouver aux yeux du peuple congolais et à ceux de l’opinion

15.Posté par borove le 19/01/2016 08:24
Moi personnellement je ne croit pas aux dires de l'opposition radicale, parce que il y a un manque de sérieux de ces cadres politiques dite de l'opposition radicale qui ne cesse de jour aux jours de divertir les congolais, tous n'ont pas de conviction, mais un esprit de haine contre une seule personne qui les a façonné tous.

14.Posté par James Massoumba le 18/01/2016 17:08
Tout chemin mène à Rome, tout ce que nous voulons que l'opposition parvienne à trouver un candidat fiable afin que nous allions tranquillement aux urnes et qu'un président soit élu et choisi par le peuple Congolais dans les jours qui viennent sinon d'ici au 20 mars prochain. Que le meilleur gagne et la paix y règne

13.Posté par Darrick le 18/01/2016 16:00
En politique tous les coups sont permis à condition qu'ils ne compromettent pas la paix ni le processus électoral; nous donnons la chance à tout le monde de décider de son destin soit à participer librement au scrutin du 20 mars ou en y réfutant mais en laissant la chance et le libre choix à d'autres personnes de concourir.

12.Posté par Prince de Beler le 18/01/2016 15:51
Au lieu que cette opposition cherche des stratégies pour pouvoir annuler les élections, qu'ils chercher plutôt un candidat dans leurs quand. Vraiment ces opposant n'ont pas encore la politique, une opposition sans ambition nous ne voulons pas de sa dans notre pays, on veut des hommes qui respect les lois de notre pays, pas des hommes qui veulent bafouer la loi.

11.Posté par Jivi Morel le 18/01/2016 15:46
Les dirigeants de l’IDC-Frocad devront accepter le sort que le peuple conscient du Congo va leur réserver. Parce que une opposition qui n'ont pas de projet pour notre pays nous ne voulons pas de sa, ils doivent nous montré leurs projet.

1 2

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22896 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12964 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces