Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Les opérateurs de téléphonie mobile mis en demeure pour réguler le problème d’identification d’abonnés


Brazzaville, 17 juillet – (CONGO - L’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) a procédé le 17 juillet 2019 à Brazzaville, à une mise en demeure des opérateurs de téléphonie mobile conformément à la réglementation en vigueur en matière d’identification des abonnés, pour un délai d’un mois.



Les opérateurs de téléphonie mobile mis en demeure pour réguler le problème d’identification d’abonnés
Cette mise en demeure intervient à la suite d’une réunion de restitution sur l’identification des abonnés entre l’ARPCE et les opérateurs de téléphonie mobile. Cette décision fait suite à une enquête réalisée entre le 26 juin et le 2 juillet sur le territoire national. L’enquête a révélé que les distributeurs ou revendeurs vendent des cartes SIM pré-activées et sans identification préalable des abonnés.

Sur un échantillon de 350 SIM achetées lors de l’enquête, dont 346 chez les revendeurs et 13 chez les distributeurs, 259 ont été achetées sans pièces d’identité. Seule une centaine a été acquise avec des pièces d’identité, soit un pourcentage de plus de 72% de cartes SIM obtenues hors dispositifs sécuritaires mis en place par le régulateur. Par ailleurs, 215 de ces SIM ont été pré-activées et seules 144 ont été activées à l’achat.

La non-identification des abonnés serait à l’origine des arnaques constatées ces derniers jours sur le service de mobile money a laissé entendre le directeur des Réseaux et Services de communications électroniques à l’ARPCE, Marc Sakala, tout en précisant que dans cette optique 88 activations du service mobile money ont été réalisées, soit 33,98% des 259 cartes SIM acquises sans pièces d’identité et 24,51 des 359 cartes SIM globalement achetées.

En se basant sur ces faits, il a dénoncé un relâchement de la part des opérateurs de la téléphonie mobile et a rappelé que les dispositions de l’article 130 de la loi de 2009 sur la réglementation du secteur des communications électroniques complétées par d’autres textes interdisent aux exploitants des réseaux des communications électroniques ouverts au public ou à leurs représentants, au moment de la souscription au service de téléphonie, de vendre des cartes SIM pré-activées et sans identification préalable des utilisateurs.

Marc Sakala a souhaité que les abonnés doublent de vigilance en ce qui concerne les appels observés ces derniers temps au nom des sociétés de la place qui sous-entendent que les abonnés sont bénéficiaires de quoique ce soit et que des mesures sont prises pour pallier à cela.  

Pour l’ARPCE, cette situation prouve que les engagements pris en octobre 2017 par les opérateurs, visant à assainir les canaux de distribution par le biais des vendeurs ambulants, n’ont pas été respectés. Des sanctions sont prévues par l’ARPCE au terme de la mise en demeure si l’ordre n’est pas rétabli par les principaux opérateurs concernés, MTN et Airtel notamment.
 
 

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22981 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 13011 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces