Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Les examens de dialyse et d’angiographie désormais réalisés à l’hôpital général d’Oyo


Congo-Brazzaville - (CONGO-SITE) - L’hôpital général Edith Lucie Bongo Ondimba d’Oyo, ville du département de la Cuvette, située à quelques 400 kilomètres de Brazzaville, s’est doté de nouveaux plateaux techniques pour réaliser la dialyse et l’angiographie, deux examens médicaux réputés complexes et couteux.



Le Chef de l'Etat visitant une malade après opération chirurgicale
Le Chef de l'Etat visitant une malade après opération chirurgicale
La mise en exploitation des deux unités cliniques et médicotechniques a eue lieu le 10 mars dernier,  en présence du Chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, qui a même assisté à deux opérations médico-chirurgicales. D’abord en  hémodialyse, ensuite en angiographie.

La dialyse est une méthode d'épuration du sang à travers une membrane. Elle sert à débarrasser le sang des déchets et de l’eau (ou toxine) accumulés en excès dans le corps. Il s’agit donc d’un traitement de suppléance qui n’assure qu’incomplètement le remplacement de la fonction rénale.
 
L'angiographie, quant à elle, est un examen radiologique qui permet d'étudier les vaisseaux sanguins non visibles sur des radiographies classiques. Elle vise à détecter des troubles de la vascularisation. L'angiographie peut aussi être prescrite avant une intervention pour repérer de façon précise le trajet des vaisseaux sanguins. 

L’unité d’hémodialyse mise en place a une capacité de six générateurs, avec une autonomie d’alimentation en eau de 20.000 litres et en électricité de (GE 22 KVA). Elle est la première unité de soins spécifiques et de prise en charge de l’insuffisance rénale au Congo.

L’appareil d’angiographie numérique multifonction est la première unité de soins spécifiques et de prise en charge des maladies coronariennes dans un établissement de santé dans le pays et dans la sous-région d’Afrique centrale.

Le docteur Ghyslain Imongué, spécialiste en hémodialyse, a affirmé que «dorénavant, à partir de la localité d’Oyo, plusieurs patients du Congo et d’ailleurs pourront obtenir la guérison d’une insuffisance rénale».

Il a rappelé que l’insuffisance rénale est une maladie chronique qui affecte notamment la façon dont le corps élimine ses déchets, tout en  soutenant que la dialyse reste le principal traitement proposé aux insuffisants rénaux. Chaque année, près de 10.000 patients ont recours à ce traitement. 

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 7757 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 4657 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces