Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Les enfants malnutris au centre de l’attention à Pointe-Noire

Brazzaville, 14 mai – (CONGO-SITE) - La ministre de la santé et de la population, Jacqueline Lydia Mikolo a visité 13 mai à Pointe-Noire le CSI de Mbota dans le 4ème arrondissent Loandjili et à l’hôpital général Adolphe Sicé dans le 1er arrondissement Lumumba après la réception des produits aliments thérapeutiques à l’entrepôt de l’UNICEF, accompagné de l’ambassadeur des Etats-Unis au Congo, Todd Haskell, de la représentante de l’UNICEF, Micaela Marques De Sousa et de celui du PAM, Martin Baeur. Elle a indiqué le que les aliments thérapeutiques prêts à l’emploi de l’UNICEF seront utilisés à bon escients pour l’intérêt général des enfants malnutris.



L’objectif de ce déplacement a été de s’assurer de la visibilité des interventions menées par l’UNICEF et le PAM grâce au financement de l’USAID. Le projet de lutte contre la malnutrition, financé à hauteur de 1.836.745 USD par l’USAID contribue à la réduction des taux de morbidité et de mortalité liés à la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans dans les départements à forte prévalence de malnutrition aiguë.

Cette prise en charge concerne pour un premier temps 25.200 enfants atteints de la malnutrition aiguë sévère sur 73.726 cas de malnutrition enregistrés dans les départements de la Bouenza, de Brazzaville, de la Likouala, du Niari, des Plateaux, de Pointe-Noire et du Pool. La malnutrition demeure un problème de santé publique et constitue l’une des principales causes de mortalité infantile. Environ 45 % des décès sont attribuables à la malnutrition.

« Je ne savais pas que mes enfants souffraient de la malnutrition. Les équipes communautaires qui l’ont décelé m’avaient demandé de les amener dans un centre de santé le plus proche. Aujourd’hui, je suis au CSI de Mbota pour témoigner que mes enfants commencent à reprendre peu à peu leur santé », a précisé Stalvy Bakotana Bantsimba, une mère d’enfants.

C’est dans ce contexte qu’en octobre 2018, le Congo a bénéficié d’un appui financier de l’USAID  pour mettre à l’échelle la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë sévère. Ce soutien couvrira 25.200 enfants dans les sept départements.

La malnutrition aiguë sévère (MAS) est une maladie qui réduit les défenses immunitaires de l’enfant, le rendant ainsi vulnérable à toutes les infections. Il augmente le risque de décès par 10 à 20 fois chez l’enfant.
 

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 21002 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 11919 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces