Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Les élèves du lycée de la Révolution édifiés sur les métiers de sciences

Brazzaville, 16 mai – (CONGO-SITE) - Dans le souci d’accompagner la jeunesse congolaise orienté vers les sciences dans leur parcours scolaire, le professeur Francine Ntoumi a échangé longuement le 15 mai 2019 à Brazzaville avec les élèves du lycée de la Révolution dans le 5ème arrondissement Ouenzé sur les métiers de sciences.



Cet échange s’inscrit dans le cadre des activités clés de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM) dont elle a la charge, notamment le « projet femme et science » de la fondation L’Oréal, qui a pour but de sensibiliser et encourager les jeunes filles en matière de science, il vise à faire de la recherche scientifique une ambition féminine.

Le film réalisé par la FCRM été projeté question de monter le parcours du professeur Francine Ntoumi qui s’identifie à une fourmi, face à un éléphant qui est la sphère organisé qu’elle trouve au Congo, mais qu’elle a réussie a intégré et à se faire une place.
 
Les dix meilleurs élèves des classes scientifiques du Lycée de la révolution, assisté du proviseur de l’établissement Firmin Mouyala, ont eu le privilège de partager avec le Francine Ntoumi leurs  rêves, patients et visions qu’ils ont de la science. Enthousiastes et conscientes qu’elles peuvent en tirer grand profit ces filles ont mis en avant des préoccupations et des sujets qui mettent à mal les femmes dans la société, compte tenu du fait que l’on pense qu’il y a des métiers pour hommes et d’autres pour femmes.  

Face  à ces dernière, Francine Ntoumi s’est ouverte, et a laissé entendre que les femmes ne sont pas des êtres faibles comme on le dit, elles sont dotés des mêmes facultés que les hommes et qu’il ne devrait pas avoir de différence ou de limite entre les deux êtres. Une femme peut et a le pouvoir de penser, d’agir, et de faire comme un homme.

Elle  a exhorté ces jeunes élèves en général à ne pas s’arrêter aux propos de leur  milieu, à poursuivre leur rêve, et aux filles en particulier à s’approprier les sciences et que ce secteur a besoin d’un grand nombre de femme ainsi qu’à l’ouverture d’esprit. Elle a poursuit son propos en disant que la réussite n’est pas hors de chez soi, c’est chez soi qu’il faut se faire valoir.

La place de la recherche a aussi suscité des questions,  Francine Ntoumi a expliqué que la recherche avait une place de choix dans la mesure où elle a servi au Congo lors du drame du 4 mars 2012 à l’identification des corps.

A cette occasion le proviseur Firmin Mouyala, a fait savoir que le Lycée Révolution dispose de 14 laboratoires non équipés et des microscopes non utilisés faute de supports et d’expertise et son souhait est de voir ses apprenants passé à la pratique.
 
 
 

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 23067 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 13064 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces