Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le VIème FOCAC entend stimuler les échanges commerciaux sino-africains

Les échanges commerciaux entre l’Afrique et la Chine feront partie des principaux points qui seront examinés au VIème Forum de coopération Afrique-Chine (FOCAC), qui s'est ouvert ce vendredi 4 décembre 2015 à Johannesburg, en Afrique du Sud. Au regard de l’excellence des relations qui existent entre les deux parties, il est évident que la Chine et l’Afrique examineront les possibilités d’ajouter un plus à ces échanges.



La Chine et l’Afrique entretiennent de bonnes relations bilatérales, qui s’affirment dans le domaine du commerce. Le FOCAC de Johannesburg aura un enjeu majeur sur les échanges commerciaux entre les deux parties, tant il mettra l’accent sur les financements.

En effet, les relations économiques entre la Chine et l’Afrique se sont accrues motivées quinze dernières années grâce à la complémentarité des échanges. De 10 milliards de dollars américains seulement en 2000, les échanges commerciaux sino-africains sont passés à 200 milliards de dollars en 2013. En 2013, le commerce bilatéral des deux pays a représenté 172,83 milliards de dollars, en hausse de 5,5% en hausse par rapport à 2012. 

La Chine est le premier partenaire commercial de l'Afrique, soit deux fois plus d'échanges que les échanges commerciaux de l’Afrique avec les Etats-Unis d’Amérique (USA). L'augmentation des relations économiques entre l'Afrique et la Chine n'est pas le résultat d'une volonté d'exclure les pays occidentaux du continent. Loin s’en faut ! 

Elle résulte de la volonté des deux parties d’œuvrer pour les intérêts communs croissants. En effet, la Chine s'intéresse au marché africain qui se développe rapidement, sans être trop impacté par la crise globale du fait de sa relative faible intégration dans la mondialisation. Elle est attirée par le marché africain qui connait des taux de croissance parmi les plus élevés du monde. Pour sa part, l’Afrique profite de la Chine pour importer des biens de consommations tels que le textile et électronique, à des prix modestes et convenables à l'équipement des ménages africains et à leurs moyens.

Au-delà, l'accroissement des échanges commerciaux entre  la Chine et l’Afrique est motivé par l’accroissement des matières premières. Pour soutenir sa croissance, la Chine a besoin du pétrole, du charbon, du gaz et des métaux. L'Afrique dont le sous-sol est riche de ces matières premières profite de cette opportunité pour augmenter ses revenus tirés des exportations. De plus, les autorités Chinoises ont besoin de nourrir leurs populations et le bétail de leur pays. L'Afrique lui propose de grandes quantités de terres non utilisées propices à la culture de nombreuses denrées alimentaires.

Jusque dans les années 70, l'intérêt de la Chine pour l'Afrique était essentiellement dû à des considérations idéologiques. Depuis les années 80, la Chine s'est convertie à l'économie de marché et a abandonné le modèle d'une économie socialiste, en dépit de sa fidélité au modèle hybride original. Mais, elle s’est démarquée totalement à partir de l’année 2000. Depuis l'intérêt présent de la Chine pour l'Afrique revêt surtout un aspect économique, beaucoup plus qu'idéologique.

La preuve du renouveau de cet intérêt de la Chine pour l'Afrique est le lancement du premier sommet Chine-Afrique en 2006 et la multiplication des visites officielles, des investissements et des projets d'infrastructures sur tout le continent. 

Contrairement à l'Europe et aux Etats-Unis qui mettent toujours en avant la bonne gouvernance et les droits de l'homme lors des projets d'aides et de développement économiques, la Chine parle davantage de non-ingérence dans les affaires internes du pays et de fourniture d'aides sans conditions. Les pays africains apprécient positivement le langage diplomatique chinois, par rapport à celui des puissances occidentales.

Peguy sita & Kury Kounga (Cap2016.Club)



Commentaires articles

1.Posté par lili de bussy _saint_ georges le 04/12/2015 12:38
le forum de Johannesburg mise sur de fortes échanges commerciaux entre ces sino africaines. Les pays concernes devront mettre la main dans la patte pour espérer à des résultantes fructueuses et prometteuses d'ici là.

2.Posté par congo paix le 04/12/2015 15:05
Les relations diplomatiques entre l'Afrique et la Chine vont bon train. Les échanges commerciaux ont permis aux deux parties de pouvoir mettre en action la politique commerciale et la libre circulation des biens et services. La Chine tant investir en Afrique dans le cadre de la coopération stratégique. Le FOCAC aura un enjeu majeur sur les différents points d'investissement et de financement dans les pays africains. Un sommet qui vient à point nommé, un nouveau point sur les économies et les accords entre les deux perties.

3.Posté par Pepinette de lova le 05/12/2015 08:37
Le Forum sur la Coopération entre la Chine et l´Afrique, ou le FOCAC, est une plate-forme pour le dialogue et la coopération collective, Il a été établi afin de faire face aux défis similaires qu´ont la Chine et l´Afrique ainsi que pour faciliter le développement commun.

4.Posté par NAPOLEON BONAPARTE BOLEZ le 05/12/2015 09:29
Le FOCAC n'est pas pour ainsi dire une révision des précédents accords entre les pays africains et la chine. il se veut plutôt évolutif. L'amélioration ces accords fera naitre la confiance entre les parties et les investissement iront grandissants.

5.Posté par Jack Iber Monris le 05/12/2015 09:38
Cette coopération d'échanges commerciaux entre l'Afrique et la Chine sont tellement bénéfiques à nous autres en tant qu'Africains et cela est plus mieux encore par ce que avec la chine le bénéfices est de part et d'autres.

6.Posté par Idryss Sley le 05/12/2015 09:42
En nos jours cet observations de voir comment l'Etat Chinois arrive à prendre des décisions claires qui sont en accord aux bons arrangements avec le continent Africain et nous sommes tellement satisfait à ces propos d'engagement que nous offres la Chine.

7.Posté par nadege la grace le 07/12/2015 12:38
La chine comme tout pays tire aussi profit sur le sol Africain mais on ce qui concerne cette coopération de chine-Afrique c'est parce que la chine veut en faire bénéficiée d'avantages sur le marché Africain c'est le premier partenaire commercial en Afrique. Nous espérons que ses accords signés seront bel et bien respectés

8.Posté par wylliam both le 07/12/2015 15:38
Ce VI èm FOCAC a effectivement renforcer les échanges commerciaux par apport à l' importance que la Chine est Antrain d' afficher à ses relations avec l' Afrique et surtout que l' Afrique semble être parmi ceux qui exploitent de plus les produits Chinoises

9.Posté par ekolo moko le 08/12/2015 12:09
La coopération sino-Afrique est une coopération produisant des échanges économiques et technologiques à bénéfice réciproque. Et si l'Afrique avait découvert la Chine dès le début des indépendances,

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22303 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12633 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces