Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Sénégal veut soutenir le Congo dans la formation des sportifs

L’ambassadeur du Sénégal au Congo, Batoura Kane Niang, a échangé le 7 février à Brazzaville avec le ministre des Sports et de l’Education physique Hugues Ngouélondélé. A cette occasion, elle a dit que son pays entendait partager quelques expériences dans le domaine de la formation des sportifs avec le Congo.



Les deux personnalités
Les deux personnalités

La diplomate sénégalaise a affirmé que son pays dispose de plusieurs structures de formation de haut niveau. Aussi a-t-elle invité les autorités congolaises à se rendre dans son pays pour approfondir leurs connaissances dans ce domaine. Par ailleurs, elle a appelé les Sénégalais à tirer profit de l’expérience congolaise dans la construction des infrastructures.
 
« Je suis venue partager quelques expériences du Sénégal, notamment dans le cadre de la formation. Nous avons des centres de formation de concepteurs sportifs de très haut niveau, des centres de formation de professeurs d’éducation physique au Sénégal et nous avons aussi des écoles de football. Nous avons des centres aérés de sport. Nous souhaiterions qu’une délégation congolaise se rende à Dakar, au Sénégal, pour échanger avec l’expérience sénégalaise surtout que le Congo a  un complexe sportif, celui de Kintélé, qu’on ne retrouve nulle part ailleurs en Afrique », a commenté Batoura Kane Niang.
 
Mme Kane Niang a souhaité que le Congo puisse utiliser ce complexe pour toute l’élite sportive africaine. Son vœu, le plus ardent, est de voir le Congo devenir «la pépinière de l’élite sportive africaine».
 
Les deux personnalités ont  évoqué les préparatifs de la commission mixte Congo-Sénégal, en s’appuyant notamment sur le projet de la convention. Les échanges ont porté sur la possibilité d’élargir ce projet à d’autres disciplines.

«La convention parle de l’athlétisme et le handball et nous souhaitons aller au- delà, même au niveau de  la conception dans le domaine sportif, parce que la formation est extrêmement importante. Ce n’est pas seulement ceux qui sont sur le terrain, mais même les managers du sport ont besoin d’être formés »,a déclaré Batoura Kane Niang.
 
Elle a indiqué que son pays possède des centres d’une certaine dimension qui forment les managers, les instructeurs et les cadres sportifs chargés de la gestion du sport à différent niveau.

«Nous voulions profiter de cette occasion pour que le Sénégal puisse offrir au Congo des places pour ces cadres sportifs pour qu’ils viennent subir des formations au même titre que les cadres sénégalais qui se forment dans ce centre pour que le Congo puisse en bénéficier à tous les niveaux », a-t-elle conclu.
 

Diane Ondélé


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 1278 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 1190 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces