Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo tend vers la numérisation de son administration

Congo-Brazzaville, 5 juillet – (CONGO-SITE) – Le 3 juillet 2018, à Brazzaville, s’est tenue une concertation pour la mise en place du e-gouvernement. Placée sous les auspices du ministère en charge des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, cette concertation a regroupé des experts des administrations publiques et privées nationales.



Photo de famille, le ministre Ibombo et les acteurs impliqués dans le processus.
Photo de famille, le ministre Ibombo et les acteurs impliqués dans le processus.
Cette rencontre visait à mettre en place un comité de pilotage en vue de  la définition des différentes étapes, pour asseoir cette administration en ligne.

Le e-gouvernement (gouvernement électronique) ou administration en ligne est définie comme l’utilisation des technologies de l’information et de la communication par les agences gouvernementales, avec les objectifs principaux suivants : améliorer la qualité des services publiques, promouvoir l’interaction entre les entreprises, renforcer la participation des citoyens par l’accès à l’information et enfin réinventer les processus administratifs pour atteindre la bonne gouvernance tant espérée.

Le gouvernement congolais s'est engagé à intégrer la dimension digitale dans les usages administratifs, afin de fournir le service public via Internet. Cette volonté se traduit non seulement par l’implémentation des infrastructures indispensables, mais aussi par la numérisation de l’administration congolaise, qui sera un facteur essentiel pour le développement durable du Congo.
 
Après la création de la direction générale de l’économie numérique, en mars 2018, le Congo veut anticiper sur la réalisation de certaines actions contenues dans les axes stratégiques de l’e-gouvernement. S’agissant de l’infrastructure, un data center sera créé afin d’héberger toutes les infrastructures, applications et services qui seront fournis à la fois par les services publics et également par les sociétés privées.
 
Grâce au partenariat signé avec la Banque Africaine de Développement (BAD), le gouvernement congolais procédera, par le biais du projet Central African Backbone (CAB), à la mise à jour de l’étude de faisabilité du projet e-gouvernement et à l’implémentation d’une plateforme e-gouvernement.

Le e-gouvernement prévoit également un volet cybersécurité par la mise en place d’un centre d’alerte et de réactions aux attaques informatiques, et d’implémentation des services financiers digitaux d’où découleront plusieurs opérations comme le e-commerce.

Lionel Obargui


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 16172 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 9119 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces