Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo se mobilise pour la préservation et la restauration des terres


Brazzaville, 20 juin (CONGO-SITE) - La ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan Nonault, a déclaré, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la désertisation et la dégradation des sols, que le Congo devrait se mobiliser pour atteindre l’objectif zéro de dégradation des terres.



Pour elle, cette mobilisation implique la société civile et le secteur privé, c’est pour protéger la planète, par la préservation et la restauration des terres, car un sol sain détermine la vie, la qualité et la quantité des aliments que consomme et plus généralement la qualité des services que les écosystèmes fournissent.
 
 « Le Congo a pris part au challenge mondial dont l’objectif est de restaurer 150 millions d’hectares de terres dégradées et déboisées d’ici à l’an 2020. 350 millions d’hectares étaient prévus d’ici à 2030 », a fait savoir Arlette Soudan Nonault.

Selon La ministre du tourisme et de l’environnement, il s’agit pour les pays membres de la Convention des Nations-Unies sur la lutte contre la désertification et la dégradation des sols, de déterminer le monde dans lequel ils veulent vivre, celui qu’ils voudraient léguer à leurs enfants. « Il s’agit également de mener une réflexion des politiques, programmes et projets mis en œuvre à ce jour pour lutter contre les terres qui affectent durablement les écosystèmes et accentuent le changement climatique », a-t-elle poursuivi.

La désertification et la dégradation des sols, réduisant parfois à néant les efforts de toute une vie et affectant les communautés rurales, sont causées par les pratiques culturales, la production du bois, l’exploitation forestière illégale, l’urbanisation anarchique, a souligné Arlette Soudan Nonault, ajoutant qu'à côté du résultat des activités humaines, il y a aussi les pluies diluviennes et les érosions hydriques.

« Il est donc important que le Congo préserve le deuxième poumon mondial après l’Amazonie en adoptant des pratiques agricoles moins destructrices à l’environnement de diversifier les sources d’énergie, de mieux penser l’urbanisation, de lutter contre l’exploitation forestière illégale et de diversifier l’économie congolais », a signifié la ministre du Tourisme et de l’Environnement.

Tous les ans, dans le monde entier, la Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse est célébrée le 17 juin. Cette journée marque l'anniversaire de l'adoption de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification en 1994.

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22332 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12647 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces