Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo prendra part à la COP 24 en Pologne


Brazzaville, 21 novembre – (CONGO-SITE) – La ministre en charge du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan Nonault, a annoncé hier 20 novembre, à Brazzaville, lors d’une conférence de presse, que le gouvernement avait pris toutes les dispositions pour faire connaitre l’existence du bassin du Congo à la 24ème Conférence des parties (COP 24) sur le climat, qui se tiendra du 3 au 14 décembre à Katowice, en Pologne.



Le  Congo prendra part à la COP 24 en Pologne
La COP 24 aura pour enjeux d’établir un ensemble de règles et de procédures applicables, en vue d'une mise en œuvre effective de l'Accord de Paris sur le climat. Un processus de dialogue dit «Dialogue de Talanoa » sera lancé. Ce dialogue inclusif, participatif, transparent et constructif devrait faciliter l’émergence de solutions pour éclairer les prochaines étapes.

Après la tenue de la 23e session de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de Bonn, les Parties s’étaient convenues de se retrouver pour faire avancer les travaux sur le programme de travail de l’Accord de Paris, avec pour objectif d’élaborer un manuel de règles pouvant favoriser la mise en œuvre de cet Accord.

Au cours de la conférence de presse, Arlette Soudan Nonault a indiqué que son ministère était en train de préparer activement la participation du Congo à la COP24. Ceci à travers une commission technique interministérielle chargée du suivi des COP et de la préparation de la COP 24, qu’elle a mise en place. Cette commission a préparé tous les documents nécessaires à une participation efficace du Congo à cette rencontre.

Parmi ces documents figurent celui des négociateurs qui porte sur une trentaine de thématiques qui feront l’objet de négociations. Il s’agit de l’atténuation, de l’adaptation, des mécanismes de financement, du renforcement des capacités et de l’éducation, du développement et du transfert des technologies, des pertes et préjudices, de la transparence et de la gouvernance, du dialogue Talanoa, du bilan mondial, de la conformité, du genre et changement climatique.

Elle a souligné que la participation du Congo à cette COP était une occasion pour susciter l’intérêt des partenaires et des bailleurs de fonds pour le financement du Fonds bleu pour le bassin du Congo, la REDD+, la gestion durable des forêts, des tourbières, des mangroves et d’autres zones humides, des aires protégées.

«Le bassin du Congo souffre d’un déficit communicationnel. Pourtant c’est le deuxième poumon écologique mondial après l’Amazonie. Mais personne ne le connait. Il faut que les 16 Etats de ce bassin se mobilisent pour capter les fonds disponibles pour financer les projets à mettre en œuvre pour réussir la préservation de ce bassin », a dit la ministre.
 

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15962 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 8994 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces