Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo et l’UE entendent moderniser le secteur de la justice

Brazzaville, 8 mai – (CONGO-SITE) – Une délégation de l’Union Européenne (UE) conduite par l’ambassadeur Raul Mateus Paula, s’est réunie le 7 mai à Brazzaville 2019 avec la partie congolaise représentée par le ministre en charge de la Justice et des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, Ange Aimé Wilfrid Bininga, en vue de la modernisation du secteur de la justice.



Le Congo et l’UE entendent moderniser le secteur de la justice
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’accord de Cotonou signés entre les pays ACP (Afrique, Caraïbes et pacifique) et l’Union européenne (UE). Elle a réuni les cadres du ministère de la Justice et des droits humains, les représentants des différents pays membres et de la délégation de l’UE, des magistrats et de la société civile.

Selon le chef de la délégation de l’UE Raul Mateus Paula, le partenariat entre les deux parties se trouve à un moment très important marqué par la négociation post-Cotonou. Il a fait savoir que, qu’il y a des discussions en cours pour définir le cadre qui va régir les relations au-delà de Cotonou, mais il est évident que les questions de justice, de gouvernance et de droits de l’homme soient au cœur des préoccupations et du partage des valeurs communes.

« Cette coopération concerne des domaines tels que la diversification de l’économie, l’environnement, qui sont des sujets tellement importants mais qui ont tous un lien très fort à la justice. Le Congo est un pays stratégique pour la protection de l’environnement qui est un domaine d’actualité » a-t-il souligné.

« L’ambition essentielle et légitime du ministère de la Justice est de relever tous les défis avec le concours de l’ensemble des partenaires en ayant pour objectif principal de faire au Congo une justice moderne, indépendante, crédible, performante et accessible à tous les justiciables », a révélé Ange Aimé Wilfrid Bininga.

Il a laissé entendre qu’il est question de, renforcer l’indépendance de la justice, réglementer les fonctions et attributions de ses différents acteurs notamment des huissiers, avocats, notaires, syndicats liquidateurs et mandataires de Justice. Améliorer aussi les conditions de vie et de travail des magistrats, des greffiers et du personnel de l’administration pénitentiaire et informatiser les greffes.

Ange Aimé Wilfrid Bininga a ajouté que le gouvernement avait entrepris bien d’autres actions. Il va œuvrer à réduire les délais de rédaction des jugements et arrêts, accélérer le processus d’information de la chaine pénale, travailler à l’accessibilité des personnes démunies à la justice, résoudre les problèmes liés à la surpopulation carcérale, assurer la cohérence entre les priorités retenues par le programme de modernisation et la dotation budgétaire allouée au secteur de la justice et des droits humains.

 Le dialogue sectoriel du 18 avril 2018 a été la résultante des efforts de l’Union Européenne et le Congo pour moderniser la justice Congolaise, a souligné Ange Aimé Wilfrid Bininga.

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22282 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12622 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces