Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo et l'ONU : Bilan de 55 ans de coopération

La Société congolaise pour le droit international (SCDI), que préside le professeur Delphine Emmanuel Adouki, a fait, le 19 janvier à Brazzaville, le bilan de la coopération Congo-ONU et dégagé les perspectives de cette relation.



L'initiative de cette organisation a coïncidé avec la célébration du 70e anniversaire des Nations unies. La première journée d'étude de la Société congolaise pour le droit international (SCDI) est marquée par des exposés thématiques, des colloques et des journées scientifiques organisées à la faculté de droit.

Trois thèmes développés à cette occasion ont porté sur le maintien de la paix et de la sécurité internationale ; le développement économique et social et, enfin, les droits de l'homme et le règlement pacifique des différends internationaux.

Dès l'entame de ces propos le professeur Delphine Emmanuel Adouki a situé le contexte historique des relations Congo-ONU en indiquant : « La République du Congo est devenue membre de l'ONU suite à l'adoption par l'Assemblée générale des Nations unies de la résolution 1486 du 20 septembre 1960. Il convient de mentionner que l'admission du Congo en même temps que celle des quatorze autres Etats intervient grâce à l'initiative conjointe de la France et de la Tunisie. En 55 ans l'ONU a réalisé de nombreuses activités au Congo dans de nombreux domaines ».

Par la suite, les différents intervenants à cette cérémonie ont défini de nombreux concepts de coopération internationale dont le protocole de Brazzaville, le conflit armé international et bien d'autres. Ils ont souligné l'importance de la relation historique liant la République du Congo à l'ONU et évoqué les modes de règlement de conflits par l'ONU. D'ailleurs, en 1986 et en 2006, le Congo a été désigné au Conseil de sécurité de l'ONU.

« En effet au moyen d'une coopération multiforme, l'ONU a soutenu les efforts de la République du Congo durant les périodes les plus sombres de notre histoire. En retour le Congo s'est fait un point d'honneur en contribuant activement à l'exécution des missions de l'organisation internationale », a fait remarquer le professeur Paul Louzolo-Kimbembé, recteur de l'Université Marien- Ngouabi.

Ces orateurs ont également signalé avec faste la participation du Congo aux opérations de maintien de la paix, l'œuvre des sociétés militaires, la médiation du Congo dans la crise en République Centrafricaine ainsi que sa participation aux opérations de maintien de la paix au Darfour, en Angola, en Namibie et en Afrique du Sud.
 

Sur les plans économique, social et culturel, la relation Congo-ONU est marquée par sa coopération avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), la promotion du statut de la femme, la surveillance des traités aux droits de l'homme, l'apport des Nations unies dans la construction du droit pénal congolais et la réception du droit onusien dans l'ordre juridique congolais.

La première journée d'étude de la SCDI a permis aux participants de découvrir le mode de règlement pacifique des différends par l'institution internationale.

Avec plus d'attention, l'exposé et les discussions ont porté sur l'affaire de certaines procédures pénales engagées en France, le contentieux de la République du Congo devant le Centre pour le règlement des différends relatifs aux investissements entre Etats et ressortissants d'autres Etats et la réforme de l'ONU.

C'est ainsi qu'Anthony Ohemeng-Boamah, coordonnateur-résident du système des Nations unies et représentant-résident du PNUD, qui a lu pour sa part le message du secrétaire général a rappelé : « Les problèmes d'aujourd'hui se jouent des frontières et appellent des solutions complexes qui ne peuvent être trouvées que par la négociation et le compromis. Ce n'est qu'en conjuguant nos efforts que nous pouvons vaincre les menaces communes et saisir les chances qui naissent de l'action collective ».


Adiac-Congo.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par Lefervre LEFER le 19/08/2016 02:21
RETOUR AFFECTIF DE DE MON EX ET PLUS
JE TÉMOIGNE EN FAVEUR DE CE MARABOUT VOYANT QUI MA REDONNER LE SOURIRE
JE M APPEL LEROUX
il y a de cela deux ans, j'avais une vie très misérable et très soucieux , après mes recherches sur le net je suis tombé sur un GRAND MARABOUT VOYANT qui a totalement changé ma vie. aujourd'hui j'ai un bon travail, mon Mari qui m'avait quitté est revenu mon foyer est stable ,il a fait une porte monnaie magique à mon mari, je vous assure que depuis ce temps, on ne s'est plus plaigne de l'argent, nous avons une vie très heureuse.
Il est capable de beaucoup de choses.
Retour Affectif - Retour de l'être aimé en 2 jours / Porte feuille magique /chance au boulot évolution de poste au boulot / ,chance en amour / - chance partout Désenvoutement.

LES 3 PORTE FEUILLES MAGIQUE

1- Porte feuille magique qui donne 1.000€ par jours pendant 15 mois

2-Porte feuille magique qui donne 5.000€ par jours pendant 12 mois

3-Porte feuille magique qui donne 10.000€ par jours pendant 9 mois

Résultat efficaces. Travail rapide et double efficacité.
contactez le et vous allez revenir témoigner, je vous le promet.
voici ces contacts :
E-mail : olaitanvodounongan@hotmail.fr
TEL : 002 29 98 56 93 10

21.Posté par Salomon le 30/01/2016 15:04
la coopération a été bien , surtout à savoir que le point était basé sur notre nation pour ces relations avec l'ONU . Aujourd'hui l'Afrique a bien le droit d'avoir au moins un siège au seins de l'ONU .

20.Posté par Queen Waters le 29/01/2016 11:48
Cette coopération est très encouragent de savoir que L'Organisation des Nation Unies est en parfaite épanouissement des plan systématique avec le Congo cela reste bénéfique pour notre pays et l'Afrique en générale.

19.Posté par Victor le 25/01/2016 18:49
L'entretien des bonnes relations avec cette grande institution permet à un pays de bénéficier du soutien de la communauté internationale, malgré sa politique à géométrie variable. Le Congo doit toujours veillé à maintenir ces relations diplomatiques, peu importe que nos pays africains ne disposent d'aucun droit de veto ni ne siègent en permanence au conseil de sécurité. Cela dit, si les 55 ans de coopération du Congo avec l'ONU étaient quantifiables cela nous donnerait un meilleur aperçu des retombées positives ou négatives. Il faut le dire que ce "machin" n'œuvre pas toujours pour l'Independance, la souveraineté des nations et le bien être des peuples. La preuve en est que la RDC abrite la mission de l'ONU la plus longue et la plus coûteuse de l'histoire. Quel est le bilan de la MONUSCO ? On peut remonter depuis les années 60 pour s'apercevoir que la présence de l'ONU au Zaïre a été plus un problème qu'une solution. Esperons que la RCA déjà sous tutelle internationale et onusienne échappe à un sort similaire en sombrant dans la balkanisation.

18.Posté par leslie obomadoki le 23/01/2016 10:25
une coopération bien établie depuis des lustres.

17.Posté par pauline moulette le 23/01/2016 10:06
tout en respectant l'article 16 de la déclaration universelle de droit de l'homme de 1787 qui stipule que un ETAT de droit peut importe sa réalité doit en effet respecter toute mesure prise pour l'équilibre social, la coopération en matière des droits communs entre l'organisation qui est l'ONU et l'état congolais noue toujours des bonnes relations.

16.Posté par James Massoumba le 23/01/2016 09:54
Le Congo notre pays est accessible à toute sorte de coopération internationale; la coopération avec l'ONU l'atteste bien que notre pays est ouvert et voulions coopérer avec tous. 55 ans de relations internationales avec la plus grosse organisation mondiale est un symbole de taille bien qu'aucun pays Africain n'est au conseil de sécurité des nations unies et la voie des pays africains n'est pas prise en compte.

15.Posté par BIJOU MALOKO le 23/01/2016 09:48
La coopération entre le Congo et l' ONU n' a jamais été entacher en 55 de relation sérieuse et de confiance membre non permanent du conseil de sécurité par deux fois le Congo a plus d'une fois été dans le règlement de conflits africains et ailleurs dans le monde grâce a sa diplomatie de paix prôner par son chef de l' état DENIS SASSOU NGUESSO qui est un diplomate chevronné ,le DARFOUR et la RCA sont des réussites congolaise ressente.
" j ' ai dit " !

14.Posté par PIERRE NZONKO le 23/01/2016 09:35
L' ONU est la plus grande organisation de règlement des conflits au monde du haut des ces 70 ans d'existence l'organisation a connue des hauts et des bas et le génocide rwandais on est l'illustration .
en 55ans de coopération avec le Congo qui a été par deux fois membre non permanent du conseil de sécurité de cette organisation cela prouve le sérieux et les bonnes relations entre ces deux partenaires .
" j ' ai dit " !

13.Posté par RICK KIBA le 22/01/2016 16:49
Ce bilan de la convention entre l'organisation des nations unies avec le Congo est en parfaite épanouissement dans tout les plans et systématiquement représenté par les institutions de l'ONU. notamment dans la santé ou elle est représentée par l'OMS, dans les projet de développement avec le PNUD, le FMI Facilite la coopération monétaire et la stabilité financière internationales et offre un cadre permanent de consultations, de conseils et d’assistance dans le domaine financier. et bien d'autres encore œuvrant dans l'intérêt du Congo.

12.Posté par RICK KIBA le 22/01/2016 16:36
Cette relation de la république du Congo avec l'ONU bien que datant de très longtemps, elle reste cependant bénéfique pour le Congo comme pour la plupart des pays qui l'entretiennent avec l'ONU. Cette convention internationale avec l'une des plus grosses et puissantes organisations mondiale s'affirme aussi à travers les organismes de l'organisation des nation unies tels que le PNUD, le PAM, etc.

11.Posté par RICK KIBA le 22/01/2016 15:54
Cette relation de la république du Congo bien que datant de très longtemps, elle reste cependant bénéfique pour le Congo comme pour la plupart des pays qui l'entretiennent avec l'ONU. Cette convention internationale avec l'une des plus grosses et puissantes organisations mondiale s'affirme aussi à travers les organismes de l'organisation des nation unies tels que le PNUD, le PAM, etc.

10.Posté par Sahara le 22/01/2016 15:00
Nous devrons prendre conscience et comme exemple la mort du guide libyen que l'Afrique est continent de champ de bataille des occidentaux. Les accord conclu de gauche à droite sont juste un symbole de masque leur visage.

9.Posté par Henri Kaya le 22/01/2016 14:56
Le bilan de la coopération Congo-ONU en 55 ans, est quand même positif, les œuvres sont palpables, mais ne sont pas dans l'ensemble suffisantes, il vaut mieux que l'ONU rayonne encore un peut plus dans le pays .

8.Posté par Patric MOUYAYA le 22/01/2016 13:46
Le bilan des 55 ans de la coopération ONU-CONGO reste quelque peu mitigé. En dépit de cette analyse, l'ONU par ces institutions affiliées telles que: l'OMS, l'UNESCO, l'UNICEF, le PNUD et la croix rouge ont apporté tant soient que mal les solutions idoines au Congo dans de nombreuses situations qu'a connu le pays. Certes que le tout n'a jamais été fait avec l'apport de l'ONU quand on avait besoin et rien n'est pas encore fait mais le peu possible et le meilleur a été fait il faut ici le souligner.

7.Posté par max goma le 22/01/2016 13:30
Après 55 ans de relations entre le Congo et l'ONU, on peut dire qu'il y a des avancées importantes même si beaucoup restent à faire. Le Congo qui s'est lancé, depuis quelques années sur la voie de l'émergence, aura toujours besoin de l'ONU, pour atteindre ses objectifs de développement. Il convient donc de renforcer et de pérenniser cette coopération avec l'ONU, car elle est fructueuse et bénéfique notre pays le Congo.

6.Posté par Princia MAWATA MOUTSARA le 22/01/2016 13:10
C'est à encourager. Même si l'idéal est rarement accessible, on s'en rapproche tout de même.

5.Posté par Hugor MOEMAKOSSO. le 22/01/2016 13:07
C'est une bénédiction pour le Congo. Ceux qui ont signé cette charte d'adhésion auraient du vivre et voir les résultats de leur décision.

4.Posté par Pierre Macaire MOULONGO MAKITA le 22/01/2016 13:05
Avec ses institutions spécialisées, l'ONU a aidé le Congo dans les périodes post-conflits.
Comme en témoignent les programmes de désarmement des ex combattants et leur insertion sociale pilotés par le PNUD et autres.

3.Posté par KIMBEMBE KIYOUNGOU Jerôme le 22/01/2016 13:02
Les deux partenaires vont se soutenir mutuellement. Chacun tiendra ses engagements.

1 2

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22361 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12666 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces