Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo et l’Arabie Saoudite à l’heure de la coopération multilatérale agissante

L’Arabie Saoudite et le Congo-Brazzaville affutent leurs armes pour une coopération multilatérale agissante. C’est du moins ce que l’on peut retenir de l’audience accordée le 8 janvier 2018 à Brazzaville par le Président Denis Sassou N’Guesso au ministre des Affaires étrangères de l’Arabie Saoudite, Adel Ben Ahmed al-Joubeir.



Le Chef de l’Etat congolais et le chef de la diplomatie saoudienne ont parlé des questions d’intérêt commun, de la lutte contre le terrorisme en Afrique et de la situation en Libye.
 
Sur les relations entre le Congo et l’Arabie Saoudite, Adel Ben Ahmed al-Joubeir s’est réjoui à sa sortie de l’audience, des « bonnes perspectives» qui marquent la coopération bilatérale. 
 
« Nous avons beaucoup de domaines de coopération entre nos deux pays », a-t-il fait indiqué. Il a estimé que le Congo et son pays peuvent œuvrer ensemble dans le secteur pétrolier et « accroître des investissements dans le domaine du commerce »  au bénéfice des deux Etats.
 
Concernant les questions d’ordre régional et international, le ministre des Affaires étrangères de l’Arabie Saoudite a révélé : «Nous avons évoqué beaucoup de sujets, notamment en ce qui concerne la politique, la sécurité et la stabilité. Nous avons convenu de trouver des solutions en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, qui est maintenant une menace pour le Sahel, mais aussi pour l’Afrique en général».

Adel Ben Ahmed al-Joubeir a indiqué que l’’Arabie saoudite travaille conjointement avec les Etats-Unis, la France et l’Allemagne « pour trouver des solutions dans la zone du Sahel ».

Dans cet élan, les autorités saoudiennes ont contribué à hauteur de 100 millions d’euros pour soutenir les opérations des pays concernés sur les plans logistique, militaire, mais aussi en soutien aérien.

« Nous avons parlé aussi du fait que la lutte contre le terrorisme passe par la lutte idéologique contre ces groupuscules. Nous devons informer les jeunes pour leur dire que la version que ces groupes donnent de l’islam n’est pas la bonne version », a-t-il ajouté.

Pour lui, il est important de « redonner l’espoir à cette couche de la population pour qu’elle se détourne de l’émigration».

Selon l’homme d’Etat saoudien, la solution à ces différents problèmes passe aussi par la stabilisation de la situation en Libye. 

« Nous avons émis le souhait de réunir nos envoyés spéciaux (celui du Congo, de l’Europe et de notre pays) afin de conjuguer des efforts pour trouver une solution » à la crise libyenne de manière à ce que ce pays puisse renouer à une vie normale et dispose d’un gouvernement « stable» après les prochaines élections, a-t-il dit.

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 1754 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 1527 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces