Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Bassin du Congo intensifie les mesures de protection des écosystèmes naturels


Brazzaville, 14 juin (CONGO-SITE) – Des acteurs de la sous-région de Bassin du Congo se sont réunis du 13 du 14 juin dernier, à Brazzaville, pour une consultation des parties prenantes à l’Initiative huile de palme durable en Afrique (APOI)-TFA 2020 sur le « Cadre de responsabilisation » des entreprises (ou « Accountability framework initiative » AFI). L'objectif était de contribuer au respect des engagements des entreprises en matières des chaines d’approvisionnement agricoles frontières ethniques.



Le Bassin du Congo intensifie les mesures de protection des écosystèmes naturels
Cette rencontre a été organisée par le Fond Mondial pour la nature (WWF). Elle a réuni environ 50 participants venant du Cameroun, du Congo, République Centrafricaine et la RDC. Précisément, la rencontre avait pour but de mettre fin à la déforestation, protéger les autres écosystèmes naturels, respecter les droits fonciers des communautés et protéger les droits de l’homme et les droits du travail.

Le choix de la ville de Brazzaville pour abriter cette consultation régionale a été motivé par la forte volonté politique et l’engagement des autorités  du pays visant à développer socioéconomique des pays en d’une harmonisation avec la conservation des riches et abondants écosystèmes naturels, tout en respectant les droits d’usage des communautés, a fait savoir Mario III Ludovic, coordonnateur régional de programme, représentant le directeur adjoint du bureau régional WWF.

« La volonté politique et l’engagement des autorités se sont traduit par la décision prise à travers l’arrêté N°9450/MAEP/MAFDRP du 12 octobre 2018, portant orientation des plantations agro-industrielles en zone de savane, dans le cadre de la politique du gouvernement en matière de lutte contre la déforestation et les changements climatiques », a-t-il expliqué, tout en précisant que cette décision mérite d’être soutenu , dans sa mise en œuvre, par tous les partenaires techniques et financiers.

A l’endroit des participant il a souligné que ces deux jours permettront d’améliorer l’efficacité, la crédibilité et la compatibilité des efforts de mise en œuvre des engagements, tout en favorisant la transparence et le suivi du progrès relatif à la « déclaration de New-York sur les forets » et d’autres engagements internationaux pris par les respectifs.

Ouvrant cette séance de travail le ministre d’Etat, de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Henri Djombo a souligné que les leçons tirés du désastre inexorable des forêts causé par l’expansion de l’agro-industrie et des activités des industries extractives au niveau mondial, la République du Congo, pays Haut couvert forestier et à haute valeur de conservation, a opté pour un développement économique fondé sur la gestion durable des écosystèmes, donc respectueux de l’environnement.

Il a aussi évoqué les cas précis de l’agriculture, le corpus juridique et règlementaire est sans cesse renforcé afin de réduire au strict minimum l’impact des activités agricoles sur les écosystèmes forestiers.

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22332 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12647 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces