Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Lancement d'une formation qualifiante et professionnelle de l'école des tops models en décembre à Brazzaville


Brazzaville, 18 novembre – (CONGO-SITE) – Les mannequins et top model international Thérésa Bouams et Gloire Moundango, en partenariat avec
Africadvice, lanceront à partir du 10 décembre prochain à Brazzaville, les premières sessions de formation qualifiante et professionnelle de l’école des tops models. Cette activité est organisée dans le but de valoriser le secteur de la mode au Congo.



Photo d’illustration
Photo d’illustration
L’école des tops se fixe comme objectifs, entres autres : faire monter en compétence les modèles du Congo ; et faire ressortir les élites de demain, les icônes de la mode congolaise aux fins de valoriser le made in Congo.

En amont, un casting d’entrée en formation se déroulera le 2 décembre, au gymnase Henri-Elende du complexe sportif Alphonse-Massamba-Débat. A ce casting, l’école des tops models invite tant les filles que les garçons, jeunes comme adultes, mannequins professionnels comme amateurs, minces comme gros, qui ont longtemps rêvé d’émerger dans ce secteur.

Pour Thérésa Bouams, mannequin et top model international, l’une des fondatrices de l’école des tops models, « le mannequinat n’est pas un passe-temps ni un loisir. C’est un métier à part entière qui s’apprend, qui comporte des difficultés et qui débouche sur de grandes opportunités pouvant assurer un bon train de vie. Le mannequinat ce n’est pas que les podiums. Loin de la façon dont certains le perçoivent, le mannequinat est un métier prestigieux ».

Gloire Moundango, mannequin et top model sous-régional, l’une des fondatrices de l’école de formation, a confié : « Sur la base de mon expérience, je peux affirmer que le mannequinat est valorisé dans d’autres pays contrairement au Congo, où les gens hésitent encore à investir dans ce secteur pensant qu’il ne peut pas contribuer à dynamiser économie ».

La partie pédagogique de cette formation sera assurée par le groupe Africadvice training center. « La formation se repartira en huit modules qui s’étendront sur trois sessions de formation de deux mois chacune avec un intervalle d’un examen à la fin de chaque session. Nous proposerons aux candidats des modules tels l’histoire de la mode au Congo, le savoir être et le savoir-faire du métier de mannequinat, le relooking, le make-up, les cours de langues française et anglaise etc. », a précisé Séraphine Ekoa, directrice d’Africadvice training center.

Le côté coaching sportif sera assuré au gymnase Henri-Elende par le coach Idriss, d’origine camerounaise. Il leur prodiguera des conseils en santé et beauté physique et les aidera à se maintenir en forme car le métier de mannequinat impose une certaine ligne corporelle.

Les deux mannequins, Thérésa et Gloire, se chargeront de partager leurs expériences et de donner des cours purement techniques aux différents candidats. « Entre peur, hésitation et découragement, nous avons finalement décidé de suivre notre instinct et de braver les obstacles. Et c’est une joie immense de voir le fruit de nos idées et nos rêves enfin germer », ont déclaré les deux mannequins. 

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15958 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 8992 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces