Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

La mauvaise gestion des Congolais conduit à la nomination d’un Canadien à tête du CHU-B


Brazzaville, 8 janvier – (CONGO-Site) - Sylvain Villiard, de nationalité canadienne, vient d’être placé à la tête du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville. Une preuve que des Congolais nommés à ce poste ont fait piètre figure et n'ont pas réussi, de toute évidence, à résoudre les problèmes du plus grand centre hospitalier du pays.



Sylvain Villiard, le nouveau DG du CHU-B
Sylvain Villiard, le nouveau DG du CHU-B
Le nouveau directeur général du CHU de Brazzaville a piloté le projet de modernisation du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (Canada). Il est présenté comme un homme nanti des connaissances en matière des contrats de construction et des services professionnels.
 
Diplômé de la Haute école de commerce de Montréal, Sylvain Villiard a aussi une riche expérience dans les transactions immobilières, la finance, l’informatique et d’autres secteurs ; mais également dans la gouvernance des structures de la santé, des transports et du droit de propriété intellectuelle.
 
La nomination de Sylvain Villiard à la tête du CHU est consécutive à la signature, le 11 septembre 2018, à Brazzaville, d’un accord de partenariat relatif à l’appui à la gestion de ce centre  entre la ministre congolais de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo, et la directrice de l’Unité santé internationale du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), Karina Dubois-Nguyen.

Les termes de référence de cet accord indiquent que le CHUM fournira au CHU-B une assistance technique à long terme à travers son Unité de santé internationale. Les experts dans les domaines comme le management hospitalier, le génie biomédical et la logistique seront mis à la disposition du CHU-B dans une perspective de transfert de connaissances. Le prestataire facilitera la mise sur pied des missions de formation in situ et à l’étranger.

La phase du renforcement de la gestion du CHU-B va durer trois ans (2018-2021) et son exécution requiert 3,5 milliards francs CFA. Ce projet de renforcement a été développé en collaboration avec le CHUM, pour prendre en charge et apporter des solutions durables aux multiples faiblesses et insuffisances qui minent le fonctionnement du CHU-B.

Le projet prend en compte tous les défis majeurs auxquels le CHU-B est confronté : réhabilitations, équipements, approvisionnements en médicaments et autres consommables, gouvernance, etc.

La section de la Confédération syndicale des travailleurs du Congo (CSTC) avait sollicité, le 2 août 2018, à l’issue d’une assemblée générale, l'éviction du directeur général par intérim du CVHU-B, Jérémie Mouyokani. Elle a évoqué la mauvaise gestion du Centre, les cinq mois de salaire impayés, la mauvaise gestion des hôpitaux généraux, etc.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 19153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 10884 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces