Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

La journée internationale des droits de la femme célébrée sous le signe d’espoir à la MACB


Brazzaville, 7 mars – (CONGO-SITE) – Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme, le directeur général de l'administration pénitentiaire (DGAP), Jean Blaise Komo, accompagné du colonel Aline Olga Louzaniabeka pour le compte du Forum des éducatrices Africaines (FAWE), ont rendu visite le 8 mars 2019 à Brazzaville aux femmes détenues ainsi qu’aux personnels féminins exerçant à la Maison d’arrêt de correction de Brazzaville (MACB). A cette occasion, un message d’espoir a été délivré pour ces dames.



La journée internationale des droits de la femme célébrée sous le signe d’espoir à la MACB
Célébrée à travers le monde les femmes incarcérées ne sont pas resté en marge de la journée internationale des droits de la femme, bien qu’étant détenues elles ont elles aussi le droit d’être égayer pour cette journée dédié à la femme. Le DGAP Jean Blaise Komo, la présidente du FAWE Aline Olga Louzaniabeka et l’ambassadeur du Congo à Malabo en Guinée ont fait naitre des sourires sur le visage de ces dames en apportant des présents pour les détenues notamment des pagnes et des fournitures de premières nécessité pour femmes.

«En ce jour spéciale j’ai pensé passer ce moment avec les femmes détenues pour leur donné un message d’espoir, afin de réconforter ces femmes qui sont souvent oubliées pendant que les autres sont en libertés et dans la joie, elles sont confinées ici toutes seules », a expliqué Aline Olga Louzaniabeka.

Elle a voulu soutenir ces femmes en partageant un repas avec elles afin qu’elles ne se sentent pas oubliées,  la vie ne s’arrête pas parce qu’on passe des moments incarcérations c’est une étape de vie que c’est moment soient des temps réflexions d’appel à la sagesse et de se forger, elle a exhorté ces femmes à mettre à profit ce temps en apprenant bien ce qui leur est enseigné à la maison d’arrêt avec des cours d’informatique, de couture, coiffure et autres.

« En se comportant bien pendant cette période elles bénéficieront d’une réinsertion, et pourront se faire une place dans la société en sachant quoi faire leurs mains », a-t-elle précisé tout en garantissant plus de visites et des entretiens avec elles de temps afin de les fortifier.  

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 21011 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 11927 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces