Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

La force publique engagée à mieux sécuriser la présidentielle du 20 mars

Brazzaville, le 4 mars 2016 (CONGOSITE) - Le chef d’état major général des Forces armées congolaises (FAC), le général de division Guy Blanchard Okoï s’est entretenu le 3 mars 2016 avec les représentants des 9 candidats au prochain scrutin présidentiel. Il a traduit à ces derniers la détermination de la force publique à sécuriser cette échéance électorale.



“Nous allons aborder une échéance importante et les questions de sécurité sont au cœur des préoccupations des Congolais et des candidats eux-mêmes” a-t-il indiqué. 
 
Guy Blanchard Okoï a expliqué à ses interlocuteurs la manière dont sera assurée la sécurité des candidats à la présidentielle. La sécurité des candidats est l’affaire de la force publique ; c’est donc la force publique qui organisera des équipes de sécurité qui seront mises à la disposition des candidats, a-t-il expliqué.  
 
Le choix de ces équipes sera fait de commun accord avec les différents candidats et sur la base des listes qui seront fournies par ces derniers. Ces equipes devraient être constituées d’éléments régulièrement en service dans les différents corps de la force publique ; et non des elements en desertion et des miliciens.  
 
Il ne sera pas autorisé aux agents de la force publique de quitter leurs services pour travailler de manière illegale avec les différents candidats. 

Kury Kounga



Commentaires articles

1.Posté par Le dégoûté ! le 04/03/2016 22:22
Mais de quelle "force publique" parlent-ils : celle qui a l'habitude de tirer sur des manifestants désarmés ? Putain... ça craint !

2.Posté par Le dégoûté ! le 04/03/2016 22:26
Tiens donc ! Il y aurait "des éléments en désertion et des miliciens" au Congo ? Quel pays de MERDE !!!

3.Posté par linda likie le 07/03/2016 08:45
de la force publique qui a toujours existée dans notre pays. C'est vous qui extrapolez et analysez mal des choses mon cher dégouté.

4.Posté par lidia ikias le 07/03/2016 08:49
ceci est bel article. si la force publique s'engage à sécuriser la présidentielle mais tout abord c'est le bien du peuple je ne vois en aucun cas de dire que c'est un pays de merde a moins que vous ne saviez pas ce que vous dites sur ce propos

5.Posté par Paul MASSAMBA le 07/03/2016 10:00
J'encourage le Général de division Guy Blanchard Okoï, il a toujours lutté l'insécurité dans le pays. Nous croyons qu'avec les Forces Armées Congolaise, les congolais iront dans les urnes dans la paix.

6.Posté par Wangrin Alima le 08/03/2016 06:43
EN TOUT CAS UN SEUL CONGOLAIS QUI TOMBE PAR BALLE OU ECRASÉ PAR UN ENGEIN MILITAIRE = 10 PARENTS DE MILITAIRE BRULÉ.

7.Posté par Wangrin Alima le 08/03/2016 06:45
LE PEUPLE IRA MASSIVEMENT AU VOTE LE 20 MARS 2016 POUR BOYCOTER LA FRANCE, LE PS ET FRANCOIS HOLLANDE. VIVE LE CONGO LIBRE...ABBA LA FRANCE

Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 19369 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 10996 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces