Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

La Fondation MTN Congo et Oukaley célébrent la journée internationale des micros, petites et moyennes entreprises


PUBLI-REPORTAGE - La première édition de la Journée internationale des micros, petites et moyennes entreprises (JIMPME) en République du Congo a été célébrée le 27 juin dernier à Brazzaville. A cette occasion, un focus a été organisé par la plateforme de financement participatif, dénommée "Oukaley", avec l’appui de la Fondation MTN Congo. Ce focus a regroupé une centaine de participants, particulièrement des jeunes entrepreneurs et des jeunes porteurs de projets, dont dix femmes.



Le focus a eu pour thème : « Que manque-t-il à la République du Congo pour que ses PME se développent ? ». Il a eu lieu dans la salle de banquet du ministère des Affaires étrangères. Quatre sous-thèmes ont été développés en panel par des experts, à savoir : « Le développement personnel de l’entrepreneur », « Doing Business : Comment améliorer les affaires pour les MPME ? »,   « Comment trouver le financement pour mon projet de création ou de développement de mon entreprise ? », et « Le développement inclusif de l’entrepreneuriat féminin».

Etre entrepreneur, un état d’esprit

Des débats du premier panel qui ont suscité un grand intérêt, il ressort que l’entrepreneur doit se forger un état d’esprit, avoir de la passion, l’engagement. La première attitude que doit avoir un entrepreneur est celle de se connaître soi-même ;  faire et se faire confiance. Il doit accepter le changement, être jaloux de son identité ; être de façon permanente dans l’innovation.

En effet, l’entrepreneur doit être proactif et surtout ne pas avoir peur afin de porter son projet avec courage. Un porteur de projet se doit d’être aussi un manager humain qui s’inscrit dans le progrès, en se remettant en question. Au lieu d’être des blocages, les obstacles constituent plutôt des défis à relever. Il a été mis un accent sur l’éducation nationale, en termes de formation sur les compétences dans ce domaine. C’est pourquoi l’entrepreneur ou le porteur de projet devrait régulièrement se former et s’informer.

Doing Business

S’agissant du Doing Business, les panelistes ont relevé le mauvais classement de notre pays, occupant la 179ème position sur 190 pays. Le climat des affaires est encore difficile en république du Congo, et la responsabilité incombe à 70 % à l’Etat et à 30 % aux entrepreneurs, ont-ils relevé. Au nombre des goulots d’étranglement au développement des MPME au Congo, la fiscalité a été épinglée comme un obstacle majeur : trop de  taxes. Les entrepreneurs trouvent élevé le taux de 30 % sur l’impôt des sociétés et souhaiteraient qu’il soit révisé à la baisse.

En vue d’améliorer le climat des affaires dans le pays,  le ministère en charge des PME, a engagé des réformes importantes dans le secteur. Il a été crée, par exemple, une Agence pour la création des entreprises, en remplacement  du CFA (Centre de formalités des entreprises), d’une part ; ainsi qu’un Fonds de garantie et d’impulsion, d’autre part, pour appuyer financièrement et techniquement les porteurs de projets. Il a été institué  aussi les assises nationales de l’entreprise congolaise, qui se veut un espace de dialogue entre les pouvoirs publics et les porteurs de projets.

Le Crowdfunding

Outre les sources de financement classiques, à savoir les banques et autres, il a été fait constater que chaque porteur de projet est, par excellence, lui-même, la première source de financement de son  projet. C’est ainsi que les participants ont été édifiés sur un nouveau mode de financement des projets à partir du numérique, le financement participatif, le « Crowdfunding ». Le critère primordial ici est le potentiel communautaire, le nombre des membres de la communauté, intéressés par  le projet mis en ligne et susceptibles d’y apporter leur  contribution pour son aboutissement.

Le financement participatif repose donc  sur la confiance entre le porteur de projet et l’investisseur probable. Ce dernier doit montrer sa vive motivation afin d’inciter les investisseurs potentiels à l’accompagner dans son projet. Ainsi, le Crowdfunding repose avant tout  sur la sollicitation des  trois cercles fondamentaux que sont la famille et les amis, les connaissances et les inconnus.

L’entrepreneuriat féminin

Le quatrième panel relatif à l’entrepreneuriat féminin a été animé par un membre  de  la Fondation Sounga qui œuvre pour  l’autonomisation des femmes au Congo et par Mme Claudia Dossou de la Fondation MTN Congo. En effet, courant 2017, la Fondation MTN Congo avait lancé la 1ère édition du programme « Y’ello Startup » qui encourage les jeunes congolais à l’entrepreneuriat. D’ailleurs, les jeunes retenus au programme d’immersion du Y’ello Startup ont pris part à cette première journée internationale des MPME.

En matière d’entrepreneuriat, les femmes ont les mêmes problèmes que les hommes, mais en plus amplifiés pour elles. Selon Claudia Dossou, tout est question de leadership, qui n’est ni féminin ni masculin. « L’entrepreneuriat ne peut pas se faire sans engagement ; cela demande beaucoup de volonté, de sacrifice, un travail sur soi-même », a-t-elle soutenu, soulignant que « cette journée a été aussi celle d’une autocritique et que de façon globale, pour la Fondation MTN Congo, la problématique de l’entrepreneuriat  est liée à l’éducation, parce qu’on ne peut pas parvenir à un entrepreneuriat effectif sans éducation… ».

En rappel, l’ONU a proclamé le 27 juin, « Journée internationale des Micros, Petites et Moyennes Entreprises (JIMPME), en vue d’encourager les Etats à lancer des recherches, des débats d’orientation et des ateliers, en collaboration avec  les secteurs public et privé et les organisations à but non lucratif, afin de promouvoir la contribution de ces entreprises au développement durable.

La plateforme « Oukaley »

La plateforme « Oukaley », organisatrice de  la célébration au Congo de cette première édition de  la JIMPME, en partenariat avec la Fondation MTN Congo, est la première  plateforme sécurisée de financement participatif en Afrique de l’ouest et du centre à destination des entrepreneurs, des  inventeurs, des artisans, des associations, des ONG. Elle  met en relation les porteurs de projets et les investisseurs via son application et son site internet : https://www.oukaley.com

MTN, everywhere you go !

Valère Lékoumou



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 7771 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 4664 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces