Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

La Belgique prête à rouvrir son ambassade à Brazzaville


Brazzaville, 14 mars – (CONGO-SITE) - Le chargé d’affaires de l’ambassade du Royaume de Belgique au Congo, Frédéric Meurice, a annoncé, le 13 mars dernier, à l’issue d’un entretien avec le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, que son pays va rouvrir sous peu sa représentation diplomatique fermée depuis un moment.



Isidore Mvouba s'entretenant avec le chargé d'affaires de l'ambassade de Belgique
Isidore Mvouba s'entretenant avec le chargé d'affaires de l'ambassade de Belgique
Fermée depuis de longs mois, l’ambassade du Royaume de Belgique à Brazzaville va redémarrer ses activités très prochainement. Le chargé d’affaires qui a révélé l’information n'a pas précisé la date au cours duquel cette représentation diplomatique rouvrira officiellement ses portes.  

« Je suis venu présenter mes civilités au président de l’Assemblée nationale avec qui nous avons parlé de la réouverture prochaine de l’ambassade de Belgique ici à Brazzaville. C’est l’un de nos événements les plus importants de ces derniers mois. En réalité, l’ambassade existe déjà et les services travaillent depuis le mois de décembre. Pendant que le processus de reconstruction est en cours, nous avons limité le niveau d’activités du service public », a précisé Frédéric Meurice.

Dans leurs échanges, les deux personnalités ont aussi discuté des pistes et stratégies à explorer pour redynamiser la coopération bilatérale globale entre le royaume de Belgique et la République du Congo. A cet effet, ils ont identifié les domaines d’intervention dans lesquels les deux Etats pourront travailler ensemble.

Peu avant, le président de l’Assemblée nationale s’est entretenu avec le coordonnateur du système des Nations unies au Congo, Anthony Ohemeng-Boamah, dont la mission dans le pays tend à sa fin. Il a salué les bons rapports de coopération entre son institution et le Congo.

« Je tends vers la fin de ma mission. Nous sommes contents de la bonne collaboration qui existe entre le système des Nations unies et les départements ministériels qui existent au Congo. Nous avons contribué à appuyer la préparation du Plan national de développement et à certains projets de restructuration dans plusieurs secteurs dont ceux de l’environnement et de l’éducation », s’est réjoui Anthony Ohemeng-Boamah.
Source: www.adiac-congo.com; du 13 mars; par Firmin Oyé

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso