Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Grands Lacs : le Congo prend la tête de la CIRGL et plaide pour le respect des engagements sur la paix et la sécurité

Succédant à l’Angola à la présidence du Comité des ministres de la Défense de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), la République du Congo a plaidé pour le respect des engagements afin de garantir la paix et la sécurité collectives dans la sous région.



Lors de la réunion des ministres de la Défense et des chefs d’états-majors, de la CIRGL, tenue le 11 octobre dernier à Brazzaville, le Congo-Brazzaville a été désigné pour succéder à l’Angola qui vient de passer deux mandats successifs à la tête de la de la CIRGL. Les autorités congolaises sont conscientes de la lourde responsabilité qui incombe à leur pays. 

Le ministre d’État, Gilbert Ondongo, représentant le Premier ministre, a rappelé que «la situation qui prévaut dans la région des Grands lacs nous renseigne sur les sacrifices, les efforts que nos pays doivent continuer à fournir pour préserver la paix et la sécurité, de sorte que la sécurité collective soit au cœur de nos priorités (…) Il est clair que les agressions armées, les désordres, les déplacements massifs des populations provoquées par des situations d’instabilité ne favorisent jamais le développement de nos pays».
 
Le ministre de la Défense, Charles Richard Mondjo, a réitéré l’engagement du Congo de servir au mieux et en toutes circonstances la CIRGL, en accord avec les objectifs fixés par les Chefs d’États et de gouvernement.
 
A cet effet, le chef d’état-major général (CEMG) des Forces armées congolaises (FAC), Guy Blanchard Okoï, a précisé qu’il s’agira de répondre aux exigences de la gestion de l’environnement sécuritaire et humanitaire, marqué par plusieurs zones d’instabilité.
 
Aussi a-t-il souhaité que les États membres veillent au strict respect des engagements signés et contenus dans les textes pertinents de l’organisation.
 
Par exemple : le respect des engagements financiers permettra et garantira l’efficacité des mécanismes de vérification et renseignement ; le respect des engagements particuliers favorisera le rapatriement des FDLR désarmés, des ex-M23 ainsi que celui tant souhaité par les populations du Nord-Kivu, des ex-combattants SPLA/IO en provenance du Sud du Soudan.
 
«Les défis du rétablissement de l’ordre sécuritaire dans la région des Grands lacs sont à la portée de nos États et de leurs dirigeants», a soutenu Guy Blanchard Okoï.

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22909 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12970 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces